AccueilAccueil  FAQFAQ  Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Acid rain + Ft. 'Mina

 :: Archives des rps
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Invité
Invité
avatar

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Dim 17 Juil - 16:17


ACID RAIN

There'll be no rest for the wicked


Son estomac se retourne dans son abdomen. Il se serre si fort sur lui-même qu'elle a la sensation de n'être plus qu'une éponge que l'on s'amuserait à essorer encore et encore. La douleur la dévore de sa gueule béante. Elle la bouscule dans ses retranchements. Mais, ses songes ne sont plus qu'une cohue indicible qu'elle ne comprend plus. Les visage de ses souvenirs ne sont plus que tâche pourpre dans un lointain nébuleux. A quoi se raccrocher finalement ? Diane ne le sait plus. Le monde s'enlise inexorablement autour d'elle et, son esprit avec. Elle se tord sur son lit, se recroqueville tel un animal apeuré, blessé aux flancs. Parfois, elle espère revoir la Mort. Mais, rien ne vient, mis-à-part ces décharges lancinantes qui se répercutent aux quatre coins de son organisme. Elle hurle dans la cacophonie de ses cellules qui s'atrophient les unes après les autres. Elle psalmodie des insanités qui n'ont aucune cohérences. Elle est possédée par cette Bête belliqueuse qui déverse sa rage entre ses côtes. Elle est ravagée par ce Manque destructeur. Elle beugle dans sa tourmente. Elle appelle des êtres qui n'existent que dans le grouillement assourdissant de sa boîte crânienne. Elle supplie ce Dieu miséricordieux une rédemption qui n'adviendra jamais. Elle dégueule tout ce fourmillement despotique qui lui prend l'épiderme. Il y a des insectes sous sa peau, dans ses veines. Il y a des insectes qui la grignotent. Et elle se gratte jusqu'au sang. Mais la fourmilière s'accroît toujours plus. Et elle se perd dans les méandres de ses délires.

Elle tangue à travers le corridor qui semble s'allonger à chaque pas. Sa vision est voilé d'une blancheur opaque. Ses enjambées sont incertaines. Mais elle a besoin d'air. Elle étouffe. Sa gorge est sèche et la sueur transpire sur son visage tiré par la douleur. Elle porte une main désespérée contre sa jugulaire. Elle étouffe. L'oxygène lui manque. Elle force sur ses poumons pour forcer le cheminement de cet air qui, cependant, ne lui sert plus à rien. Elle étouffe. Son palpitant s'emballe dans sa cage-thoracique lorsqu'elle croit percevoir la silhouette familière d'une femme. Elle tend les doigts en sa direction, la bouche entrouverte sur quelques mots avortés qui ne daignent pas s'extirper d'elle. Alors elle avance plus encore, agrippe deux épaules pour ne pas choir sous cet étourdissement languissant qui lui enserre la tête.
- 'M-Mina... je... je t'en supplie...
Ses genoux ne la soutiennent plus. Elle se laisse sombrer lamentablement aux pieds de la Stryge. Où se trouve-t-elle ? Elle n'est plus sûre de s'en souvenir. Qui est-elle ? Même cela lui paraît peu fiable. Elle referme une poigne autocratique autour de son propre cou. Sa trachée prend feu. Et elle sanglote bruyamment. Elle a soif. Elle a soif et la totalité de ses alvéoles quémandent ce flot perfide mais présentement nécessaire.
- J-j'ai soif... j'ai soif. J'ai soif !
Sa voix n'est plus qu'un mugissement primaire. Elle se voûte imperceptiblement en un hoquet illusoire. Elle n'a plus que du vide à offrir. Elle s'est déshumanisée. Elle n'est plus qu'un simulacre de viande qui peine encore à pulser la vie.


© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Dim 17 Juil - 16:55


ACID RAIN

There'll be no rest for the wicked


D’accord, on pouvait dire qu’elle avait été une sacrée connasse sur ce coup-là. Bon okay okay, Mina avouerait elle-même que c’était des choses qui ne se faisaient pas. Droguer Diane avec une potion d’Alchimiste pour annihiler ses pouvoirs de Sidhs, et la séquestrer chez elle … c’était moyen. Très moyen même… Vilaine petite fille !! Mais en même temps elle ne faisait pas cela par méchanceté, Mina n’avait aucune raison de le faire hormis un altruisme que lui inspirait naturellement Diane. Depuis quelques semaines, il semblait que les choses changeaient entre elles. Il n’était plus question de se taquiner gratuitement, durement, de ce cherché des noises. Mina avait sincère une fois, et quelque chose avait changé. Cela avait été facile avec Diane, facile de se confier un peu et de lui avouer qu’au final, elle la considérait comme sa seule amie. Et c’était donc en amie, qu’elle lui faisait à présent du mal… Car s’il y avait sur terre un endroit où pas une goutte d’alcool ne pouvait être dégoté, c’était bien chez la Stryge, tout en haut de sa tour de solitude qui pour une fois abritait une autre âme que la sienne. Une âme souffreteuse, tourmentée dans les affres d’un sevrage forcé. Mina lui avait dit qu’elle voulait l’aider… et cela se faisait à ses dépens.

La gargouille avait à peine eut le temps de s’assoupir après avoir couché Diane dans la chambre d’amie que cette dernière sembla s’en relever. Mina poussa un soupire. La poivrote faisait un tel boucan qu’un sourd n’aurait pas ignoré sa présence ici. A peine levé, le visage blafard et poisseux de Diane apparut dans l’angle du couloir et Mina tenta d’ignorer ce poids douloureux qui frappait sa propre poitrine devant cet aspect si misérable. Elle souffrait le martyre, c’était un fait… un sevrage après tant d’années d’alcoolisme, à se réfugier dans la bouteille ne serait pas facile. Mais la voir ainsi lui faisait mal… Elle ne le montra pourtant pas, et resta inflexible devant la supplication de Diane. «  'M-Mina... je... je t'en supplie... J-j'ai soif... j'ai soif. J'ai soif ! » Elle était presque terrifiante, le visage déformé par la dépendance qui lui ordonnait de se jeter au pied de sa geôlière.

« Diane … tu es ridicule. Tu sais très bien que je ne vais rien te donner alors épargne toi cette peine… »

Elle soupira à nouveau avant de se baisser pour ramasser l’être désarticuler qu’était pour l’instant son amie. Elle força un peu pour la mettre debout, et l’aida à se maintenir sur ses jambes.

« Tu pue, c’est une horreur… »

Diane avait été violente les premières heures, cela avait été la première fois qu’elle perdait réellement l’esprit… et Mina avait eu peur d’avoir entreprit quelque chose de trop difficile pour elle. Voir une amie dans un tel état de souffrance… elle ne s’était pas doutée que cela serait si poignant. Sans attendre, la Stryge mena Diane vers la salle de bain pour la balancer sous la douche sans autre forme de procès. L’eau tiède ferait partir les odeurs, la transpiration alcoolisée, et peut être aussi un peu la souffrance qui taraudait Diane. Avec une douceur qu’elle ne manifestait jamais, Mina passait le pommeau de douche sur la tignasse rêche de la Sidh.

« Il faut que tu te calmes, respire… ça ira vite mieux d’accord ? Et je reste avec toi. »


© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Dim 17 Juil - 17:36


ACID RAIN

There'll be no rest for the wicked


Elle est pathétique. Elle ne ressemble plus à Diane. Elle n'a plus rien de similaire avec ce qu'elle fut par le passé. Elle n'est qu'un amas de chair en quête de la moindre humidité. Et, elle s'exècre pour cela, derrière cette dépendance mortifère qui la hante incessamment. Elle aimerait disparaître. Elle aimerait que 'Mina lui torde enfin le cou pour annihiler ne serait-ce que quelques heures ce supplice déchirant. Elle dissimule ses traits déformés derrière ses paumes moites. Elle tente de ravaler les plaintes qui lui lacèrent la trachée, mais en vain. Elle n'est plus que complaintes et spasmes incontrôlables. Son cerveau disjoncte et s'échauffe. Elle ne parvient plus à déceler le vrai du faux dans cette cacophonie déliquescente. Est-ce véritablement 'Mina qui se trouve présentement face à elle ? Ou est-ce encore une élucubration délirante de son esprit volatile ? Elle ne le sait plus. Elle ne reconnait plus l'univers qui l'entoure. Les éléments se dilatent, pulsent autour d'elle au rythme de son myocarde qui ne parvient plus à s'apaiser. Et elle geint entre ses lèvres qu'elle se mord presque frénétiquement. Elle appelle cette absolution qui lui tenaille les tripes. Elle dégobille ce besoin viscéral de s'embourber encore et encore dans cette liqueur qu'elle adore plus que de raison. Elle n'a plus de conscience, là, jonchée sur le carrelage brûlant qui fait écho au brasier ardent qui se diffuse insidieusement entre ses veines. Elle est cette Dame Blanche sans plus aucun souffle de vie. Elle est ce fantôme terrifiant qui se tapie dans l'ombre d'une chambre. Il n'y a plus rien de lumineux sur son minois démantelé par ce vice despotique. Il n'y a plus que les tourments de l'humanité sous lesquels elle ploie indubitablement.

- S'il te plait, s'il te plait...
Mais ses appels sont sans égards. 'Mina la redresse, mais elle ne le remarque pas. Elle n'a plus d'emprise sur ses membres, elle n'éprouve que cette doucereuse inertie dans laquelle elle aimerait se laisser sombrer une bonne fois pour toute. Diane se presse contre la petite masse de la blonde, alors qu'elle la traîne plus loin. Mais la Banshee ne voit plus. Elle est piégée, prise dans un étau psychique qui lui vole encore quelques gémissements souffreteux. L'eau s'épanche sur sa peau. Elle frissonne de tout son long, tremble de manière totalement désordonnée sous le flux qui apaise partiellement sa torture. Elle plonge un regard à la fois navré et désespéré dans celui de la blonde. Elle lui en veut pour ce qu'elle lui inflige. Elle lui est reconnaissante d'être toujours présente malgré ses frasques. Et elle regarde la cicatrice sur sa joue, l'effleure du bout des doigts.
- Pa-pardonne-moi, je...
Mais sa voix se brise dans un éclat de verre qui se brise. Une contraction la contraint à se courber vers l'avant. Et elle vomit le néant qui s'abrite sinueusement entre ses côtes. Son échine s'agite, se tord d'une souffrance qu'elle n'assimile pas elle-même. La totalité de son organisme la taraude pour cette simple dose qui ne viendra plus. Ses mains se referment sur les bras de la Stryge dans une brutalité maladroite, tandis qu'elle la secoue péniblement comme une forcenée épuisée.
- J'en peux plus. J'en peux plus 'Mina. Fais quelque chose !...
Un énième sanglot l'ébranle, et elle se laisse choir contre le buste de la blonde.
- Ne me laisse pas comme ça...


© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Lun 18 Juil - 13:51


ACID RAIN

There'll be no rest for the wicked


Le regard que lui imposait Diane était douloureux. Même pour elle, qui ne souffrait pas du manque, qui ne le subissait pas. Pas directement, du moins. Il avait pourtant suffit qu'une simple œillade pour que la Sidh communique à Mina le désespoir infini qu'elle abritait à cet instant. La Gargouille le savait... le moment était difficile, insupportable. Mais nécessaire. Seulement sous les supplications de Diane la volonté de Mina s'estompait quel peu. Une fissure qui manquait déjà de la faire céder, juste l'espace de quelques secondes, un battement pendant lequel l’implacable Stryge hésita... Un doute qui s'insinuait et la laissait penser que peut être... la méthode n'était pas la bonne. Et si, finalement, Diane souffrait pour rien ? Si elle demeurait ensuite incapable de garder la sobriété. Si, malgré ses efforts, la Sidh persistait à vivre dans l'ivresse parce qu'elle ne savait exister autrement ? Dans ce cas oui, Mina assumerait le mauvais rôle. Celui de la femme qui lui aurait fait subir des maux d'une violence incomparable. Pourtant elle garda le silence, fuyant son regard pour se concentrer sur ses gestes et continuer de rincer sa chevelure sombre avant de passer le jet sur son corps encore vêtu pour la rafraichir. Mais même si son mutisme voulait imposer une force de volonté factice, Mina sentait que son visage abordait désormais une expression grave et hésitante, loin de l'assurance dont elle se parait pour se jouer des apparences. Devant Diane, et son état actuel, elle en était tout simplement incapable.

Parée de ses pensées, et puisqu'elle tentait de se convaincre de la bienfaisance de son acte, Mina sursauta sous le contact des doigts brûlants de Diane sur sa joue. Par réflexe, elle éloigna son visage pour y échapper, puis se rasséréna en se souvenant qu'il s'agissait de la Sidh... qu'elle tolérait. Elle lui accorda même un sourire rassurant avant de lâcher d'une voix qui ne masquait pas réellement son inquiétude :

« T'en fais pas pour ça vieille chose. Ça va guérir tout seu... OOOW ! Dégueu' ! »

Même pas le temps de finir sa phrase qu'elle reculait un peu pour éviter les giclades de vomit... Super. Dans la précipitation, Mina avait éclaboussé la moitié de la salle de bain avec le pommeau de douche, et elle soupira devant le désastre. Bon dieu, l'autre n'avait rien mangé depuis au moins 24 heures et elle parvenait quand même à gerber de quoi boucher la tuyauterie. Formidable. Elle se passa rapidement une main sur le visage, avant de rincer les vêtements souillées de Diane qui s'affalait sur elle. Et ses gémissements manquèrent de tirer quelques larmes à Mina, qui parvint de justesse à les contenir derrière ses cils.

« Je sais, c'est dur... Mais il faut que tu te montres forte d'accord ? De toute manière tu ne peux pas en crever... »

D’abord hésitante, la blonde se décida enfin à passer un bras autour de Diane pour lui accorder un peu d'affection. Elle était peu assurée, lorsqu'il fallait se montrer démonstrative, aussi se contenta t'elle de faire glisser les cheveux mouillés qui collait à la peau du visage de son amie. Elle la berça l'espace de quelques instants.

« Tu sais ... dans quelques jours tout cela ne sera plus qu'un mauvais souvenir. Il faut que tu tiennes le coup. Je te laisserais pas tomber, mais tu dois faire un effort Diane. Te laisse pas couler. »



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Lun 18 Juil - 15:10


ACID RAIN

There'll be no rest for the wicked


Des visages chimériques se dessinent derrière ses paupières closes. Et, elle revoit les traits innocents de sa fille, cette fillette âgée d'une dizaine d'années seulement qui court dans le jardin dans quelques éclats. Elle se souvient de la joie éprouvée, mais également de cette lame inquisitrice entre ses côtes. Elle se rappelle de ce désarroi constant qui l'avait finalement poussé à porter l'arme contre sa tempe. Et ce sentiment ne l'avait jamais quitté après toutes ces années. Il n'y avait eu que l'alcool pour annihiler ne serait-ce qu'un peu ce malaise de vie, il n'y avait eu que la liqueur pour soigner ce désir de mort. Alors, que lui reste-t-il désormais ? Diane ne le sait pas. Et elle redoute ce néant contre lequel elle devra lutter plus tard. Elle sera définitivement seule face à ses propres abysses. Il n'y a jamais eu de lumière en elle, malgré cette nature saugrenue. Il n'y a jamais eu que les ténèbres. Elle respire bruyamment les parfums de 'Mina, comme un point d'ancrage contre lequel elle essaierait de se raccrocher. Mais, tout lui glisse inexorablement entre les doigts. L'univers lui échappe. Et ses songes, eux, s'embourbent dans un méli-mélo nébuleux. Elle croit distinguer quelques lueurs fantomatiques au loin, dans l’entrebâillement de la porte. Elle aperçoit un rictus affable sous une chevelure fauve, mais il n'en est rien. Alors elle se recroqueville plus encore contre la poitrine de la blonde, telle une fillette apeurée par l'obscurité de sa propre chambre. Il y a ce grésillement qui martèlent ses tympans, ces bruits qu'elle seule perçoit dans ce silence accablant. Elle presse ses paumes sur ses oreilles, ravale un hoquet terrifié.
- Je ne sais plus... je ne sais plus...
Il n'y a plus aucune cohérence dans ses propos. Il n'y a plus aucune cohérence dans ce qu'elle appréhende.

Elle ne peut pas en mourir, non. Et pourtant, Dieu seul sait à quel point elle le souhaite présentement. Elle aimerait que son calvaire ne cesse enfin. Finalement, toute son existence n'a été qu'un long chemin de croix. Et, la fatigue est telle qu'elle n'a plus le courage de redresser l'échine. Elle n'est plus qu'une vieille machine rouillée à qui l'on intimerait encore d'agir. Mais, elle est à bout de souffle. Et elle ne fait que crachoter lorsque l'on ne pose plus les yeux sur elle. Elle secoue mollement sa petite tête lourde et pleine d'un vide lancinant, tout en relevant les yeux pour croiser les siens.
- Tue-moi. Je... je t'en supplie. Tue-moi, 'Mina... tue-moi, je n'en peux plus...
Mais elle ne peut pas mourir, ou quelques minutes seulement le temps que son corps ne se répare comme un vieux logiciel increvable. Et elle se déteste pour cela. Elle se déteste de ne pas pouvoir enfin rendre son dernier soupire.
- Je me suis fais exploser la cervelle. Et je suis encore là. C'est tellement stupide.
Un rire gras et décharné s'échappe de sa gorge à cette pensée. Elle s'était éteinte de son propre chef mais, la vie en avait décidé autrement. Son poing s'abat contre l'épaule de la blonde dans un élan courroucé, mais adressé à ce Destin bien sardonique.
- Je voulais mourir et je suis encore là.

Elle se pelotonne au sein de cette étreinte salvatrice qui, finalement, dépose un baume éphémère sur quelques cicatrices. Ses doigts se referment sur le col de son vêtement, s'y agrippent comme si elle craignait de tomber, comme si l'univers se dérobait sous elle.
- Je ne vais pas y arriver.
Diane se crispe pour réprimer les soubresauts incessants de sa silhouette chétive, presque cadavérique. Elle ne ressemble plus à grand chose, là, trempée jusqu'aux os, le visage corrompu par le manque. Elle est ce Cri de Munch, cette douleur silencieuse qui, pourtant, semble résonner partout jusque dans la poitrine de la Stryge.


© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Mar 19 Juil - 18:23


ACID RAIN

There'll be no rest for the wicked


« Tue-moi. Je... je t'en supplie. Tue-moi, 'Mina... tue-moi, je n'en peux plus... » Cette supplication-là avait un goût amer pour Mina. C'était une demande parfaitement déraisonné, puisque rien ni personne ne pouvait accéder à sa requête dictée, par la souffrance. Elle n'était pas si forte que cela, Diane. Visiblement, elle l'était encore moins que ce à quoi s'attendait Mina. Et devoir se montrer brave n'était pas dans les habitudes de la Stryge qui avait depuis des années, choisit de fuir ou de s'effacer. Elle non plus, n'était pas une force de la nature, et elle détestait ceux qui l’étaient. Ceux qui naissaient avec cette lumière, cette foi qu'elle n'avait jamais trouvée, et qui vaillamment se heurtaient aux épreuves de la vie pour ensuite les surmonter. Mina n'était pas faite de ce bois là... Bien au contraire. Elle savait faire illusion, mais c'était bien là sa seule qualité. Aussi puisait elle dans des des forces bien maigres pour ne pas craquer, et faire face à Diane sans vaciller. Ce qu'elle était pourtant à deux doigts de faire. A nouveau une douleur vive poignarda son ventre et lui fit perdre pied. Comment faire face à un discours pareil ? Une fois encore, Mina regretta d'avoir été si confiante au sujet de Diane, mais prit une grande bouffée d'air en la gardant contre elle. Qu'elle s'accroche... a elle ou a n'importe quoi d'autre. Mais qu'elle s'accroche. Au moins, Diane ne pourrait pas en mourir, elle ne pouvait que surmonter l'épreuve. Mais c'était terriblement difficile... Les délires de Diane, la Goule n'y réagit pas, la laissant s'exprimer tout en la gardant contre elle pour lui apporter le peu de chaleur qu'elle pouvait bien lui transmettre. « Je ne vais pas y arriver. » La supplique tremblante de Diane sembla ranimer un peu la maigre combativité de Mina, qui se redressa en tenant fermement la grande brune pour la relever.

« Tu n'as pas le choix Diane... S'il le faut j'y arriverais pour toi. »

Des mots qu'elle ne pouvait réserver qu'à son amie, personne d'autre. Sans ménager le cadavre ambulant, Mina trouva une prise solide et traina presque sa lumière en dehors de la baignoire. Il fallait qu'elle l'aide, qu'elle la sauve... Autrement, la Gargouille était peut être condamnée à la solitude. C'était peut-être égoïste, oui peut être... Mais elle n'appréciait que Diane, sa présence lui était nécessaire. C'était son amie. Et elles avaient autant besoin de l'une, que de l'autre. Du moins, c'était ce qu'elle pensait, et son inquiétude était véritable. Avant de le faire pour elle, Mina le faisait pour Diane... Peu importait les conséquences, elle irait jusqu'au bout.

« Fait un effort enfin ! Je ne peux pas tout faire toute seule... Ce n'est pas si difficile, tu dois résister, et le temps fera son œuvre. »

Sans attendre son avis, la Stryge ôta les vêtements détrempés de ce qui restait de Diane. C'était comme s'occuper d'une gamine malade, il n'y avait pas à hésiter, ni à se sentir gêner même si c'était le cas. Quand bien même, Mina garda ses névroses toxiques pour elle, et frictionna le corps transit de son amie avec une serviette moelleuse. Puis elle lui adressa un sourire qui se voulait un peu rassurant.

« Ça va mieux n'est-ce pas ? »



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Mar 19 Juil - 19:19


ACID RAIN

There'll be no rest for the wicked


Elle se presse contre 'Mina comme un petit oisillon aux ailes blessées. Elle cherche la chaleur, celle des beaux jours et des souvenirs passés depuis longtemps. Elle cherche la douceur de sa mère partie avant qu'elle n'ait pu la revoir, celle de sa sœur à qui elle n'ose toujours pas rendre visite. Elle quémande les bras de sa fille qu'elle a abandonné bien trop tôt, puis les baisers dévastateurs de Mara. Elle réclame le sein maternel que lui offre parfois Circé. Elle demande l'étreinte chaleureuse et bienveillante de son amie. Et ses doigts se crispent faiblement autour de ton tissu. Elle a besoin d'elle. C'est inconvenant, parce qu'elle connaît les névroses de la blonde, mais elle ne peut, présentement, avancer sans elle. Les larmes sont devenues silencieuses sur son visage. C'est comme ça le manque; ça saisit les tripes, puis ça détale comme une biche pris dans les phares d'une voiture. Ça laisse un grand vide. Ses muscles se détendent lentement, tel des élastiques faiblards d'avoir été trop écartelés. Elle choit un peu plus contre elle dans un souffle soulagé. Mais elle sait que le pire n'est pas encore passé. Et, elle redoute cette seconde vague despotique qui la réduira un peu plus au néant. La fatigue l'ébranle et elle se fait violence pour ne pas s'assoupir contre 'Mina. Elle ne compte plus les crises. Elle ne sait même plus depuis combien de temps elle se débat avec elle-même. Elle a perdu toute notion. Elle se retient, une fois encore, de demander à la blonde les heures qui se sont écoulées. Elle se doute qu'elles sont trop peu nombreuses. Alors, elle ferme les paupières un court instant, juste pour savourer l'accalmie qui règne en son sein. Tout n'est plus que néant et silence en elle.
- Pour-pourquoi tu fais ça ?...
Il n'y a aucun reproche dans le ton de sa voix, seulement une profonde reconnaissance qui se mue en curiosité. Elle a besoin de savoir. Elle a besoin d'entendre qu'elle n'est pas vaine au regard de la Stryge.

Diane s'extirpe hors de la douche, toujours soutenue par la poigne à la fois douce et ferme de la blonde. Elle opine péniblement de la tête. Attendre. Cela semble bien plus facile à dire qu'à faire en cet instant. Et, la Banshee ne sait pas encore si elle parviendra à attendre jusqu'à cette absolution que 'Mina semble lui promettre. Mais, elle le ferait pour elle d'abord, puis pour elle-même par la suite. Elle ne rechigne pas lorsque ses vêtements la quittent. Elle croise simplement les bras au devant de son buste. Ce n'est pas la pudeur, mais la vulnérabilité qui la contraint à se protéger naïvement, comme si elle craignait les coups à venir. Elle grelotte imperceptiblement sous la serviette que 'Mina frictionne contre son épiderme. Et, elle lui offre un maigre sourire en retour.
- Oui, ça va mieux...
Elle n'en est pas certaine ou, qu'à peine convaincue. Mais elle sent que son amie a besoin d'un espoir, même faible et factice. Alors, elle tente de s'en persuader elle-même. Ça va.Tout irait bien. Mais elle n'est pas dupe et, elle n'a pas le courage d'y mettre du cœur. Elle se mord simplement la lèvre pour réprimer un énième soubresaut accablé. Elle se doit d'être solide. Comment le pourrait-elle alors qu'elle avait, par le passé, porté le canon à sa tempe ? Elle inspire profondément, espérant candidement s'octroyer cette force qui lui fait tant défaut.
- Est-ce que... je peux dormir avec toi ?
Elle baisse honteusement les yeux. Elle n'est plus qu'une petite fille terrorisée par l'avenir et la vie.
- Je... J'ai peur toute seule...


© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Mar 19 Juil - 22:00


ACID RAIN

There'll be no rest for the wicked


Au fond d’elle-même, Mina avait l’impression de tourner en rond. Les mêmes questions se bousculaient inlassablement pour la tirer vers le bas, l’imprégner de doutes et autant que Diane, l’appeler à céder. Donner ce que la Sidh réclamait et jeter définitivement les armes. Mais faire ça, n’était-ce pas l’abandonner à son sort ? Lâcher Diane, trahir son amitié et la confiance qu’elle plaçait en elle ? Même si la trahison avait déjà été perpétrée au moment de lui faire boire cette décoction douloureuse qui l’entravait momentanément dans un corps d’humaine sans pouvoir, sans moyen de fuir, Mina n’arrêtait pas de se demander ce qui était le pire. Et le bégaiement de la Banshee, réclamant une explication n’aidait pas à maintenant sa volonté droite dans ses bottes.

« Je … j… j’en sais rien… parce que c’est ce qui dois être fait ? »

Sa voix tremblait, elle n’avait plus rien d’assuré mais était bel et bien chargée des sanglots qu’elle retenait pourtant encore avec bravoure. Ce n’était pas cela que Diane attendait, Mina le savait mais était incapable de lui donner autre chose. La vérité était pourtant bien simple… elle faisait cela parce qu’elle était son amie. Et que comme telle, elle l’aimait. Aimer. C’était tellement étrange. Elle qui n’avait pas su aimer son propre enfant, la chair de sa chair… L’être le plus proche d’elle sur cette terre. Qui ne savait pas s’aimer elle-même … Comment était-ce possible qu’une autre créature de ce monde puisse éveiller tant de ferveur et d’affection chez une personne aussi peu encline à laisser qui que ce soit entrer dans sa vie. Diane ouvrait des portes que Mina avait autrefois verrouillées à double tour pour se protéger, et lui prouvait qu’il n’était pas dangereux de se lier. Que c’était peut-être même nécessaire. Pour survivre …

Mais pour le moment, ce n’était pas de la Stryge dont il fallait prendre soin, mais bien de la Banshee qui avait depuis un moment été son phare dans la nuit, au milieu d’un océan si immense qu’elle s’était perdue et débattue sans force. Si Diane n’était plus, si sa lumière ne brillait plus au loin, alors Mina n’aurait plus attendu que de couler. Elle s’accrochait aussi à elle à cet instant, pour qu’elle non plus ne la laisse pas toute seule. Si bien que la requête de Diane ne fut pas accueillit avec méfiance mais soulagement. Et qu’elle avoua précipitamment :

« Moi aussi j’ai peur toute seule … »

Sans même un regard pour son amie toujours nue, Mina s’empressa de lui chercher des vêtements duveteux. Et elle ne trouva rien de mieux que son bon vieux pyjama Pikachu… qu’elle n’hésita pas un instant à passer sur le corps tremblant de sa comparse d’infortune. Elle-même était trempée, mais il n’était pas encore temps de se changer, l’épreuve ‘traversage de salon’ jusqu’à la chambre les attendait.

« Je te quitte pas d’une semelle Diane, tu entends ? Est-ce que tu comprends ? Je vais rester avec toi tout le temps qu’il faudra, même si tu me gerbes dessus, même si tu me casses … vraiment … les couilles. Pas question que je te lâche maintenant… »

Une telle dévotion, Mina n’en avait jamais eu. Mais c’était peut-être parce qu’elle avait l’impression que si Diane allait mieux, si elle se relevait, alors tout était possible ensuite. Diane était son espoir… qui ne devait pas se laisser mourir.




© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Revenir en haut Aller en bas
 

Acid rain + Ft. 'Mina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Fiche de Rain Maniko
» Mina Harker
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia
» MILLA ♣ set fire to the rain
» Présentation de Blue Rain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All Souls Night :: Archives des rps-

Angel & Dante

Félicitation à nos deux couillons élus membres du mois de d'Août pour leur rafale de RP et leur bonne humeur ! <3