AccueilAccueil  FAQFAQ  Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
BOÎTE AUX LETTRES [CIRCE SVENSEN]

 :: Archives des rps

Invité
Invité
avatar

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Mer 24 Aoû - 11:06

Wilhelmina,

Voilà une semaine déjà, que je suis partie. Longtemps j'ai tenté de refouler cette envie grandissante de t'adresser ces mots. Mais, ce jour, je ne puis me contenter de quelques frasques de mon âme. Celle-ci tangue dans les ténèbres, et je tente, maladroitement, peut-être, de me raccrocher au peu qu'il me reste. Pardonnes cette insolence, je t'en prie. Et si jamais ces lignes t'indiffèrent, je n'en serais guère surprise, et ne t'en voudrais pas pour cela. Qui serais-je pour te dénigrer, alors que, avec honte, j'admets que notre dernière rencontre fut des plus abominables.

Bien des questions me taraudent. Comment en sommes-nous parvenues à ce point de non-retour, selon lequel nous finissons par nous haïr, alors que nous nous sommes tant aimées ? Je crains en être la totale fautive, car plus le temps passe, plus mes pensées me fustigent d'un tel comportement. Par cette lettre, je désire ardemment te transmettre mes sincères excuses. J'ai fui, autrefois, dans le néant du silence, sans même me retourner pour te voir une dernière fois. J'ai fui, sans l'ombre d'un potentiel retour, et pourtant, je suis revenue. Wilhelmina, tu ne sauras certainement jamais l'ampleur de mon regret, quant à cet acte imbécile que j'accomplissais alors. Je n'étais qu'une pâle copie de mon égoïsme, et si celui-ci demeure encore, il rit de moi dans le creux de mes côtes. Je fus terrible, envers une femme que je me surprenais à adorer. Tu étais lumière dans la noirceur, et j'étais terrorisée à l'idée de te heurter.

Lorsque l'Ombre est venue pour me dévorer, la première fois, elle m'a conté tant de violences, que je ne sus te l'avouer. Je tentai de te la dissimuler, mais elle grandissait en mon sein comme un cancer incurable. Aujourd'hui, elle est partout, et je suis l'objet de son joug. Je craignais qu'elle ne te pourchasse dans la nuit. Je craignais devenir son instrument, te heurter, sans pouvoir m'arrêter. Moi, dont le sang est ta seule source de cruauté, aurais pu contempler ton corps immaculé. Elle était là. Elle l'est toujours. Tu étais alors l'unique arme qu'elle aurait souhaité utiliser contre moi. Pour m'abattre, elle t'aurait tuée. Et je n'aurais survécu. Je serais tombée sur le sol, sans l'espoir de me relever.

Et j'avais peur. Si peur, de t'aimer. Parce qu'aimer n'était alors qu'un mythe à mes yeux, mon cœur semblait souhaiter me prouver le contraire. Plus je te voyais, plus son écho grandissait. Plus je t'appréciais, plus je reculais. Dans nos rêves communs, souviens-toi, je me penchais près de toi pour te frôler. Souviens-toi, ces mots que nous échangions, ces émotions que nous partagions. Je t'aimais. Chaque jour un peu plus. Je t'aimais tant qu'il me parut impossible d'y échapper. Je n'avais nulle issue, si ce n'est la fuite. Je souhaitais ne jamais te quitter, et pourtant, je l'ai fait. Parce que j'étais incapable d'avouer mes démons angéliques, je suis partie. Tu es la première femme que j'ai aimée. Et ainsi, la première que j'ai trahi.

Ces quelques jours enfermés dans ma cage, j'ai eu milles heures pour contempler mon essence. Je sais, désormais, que je suis vouée à la solitude, à cet aspect âcre et terrible de mon existence. Jamais je ne souhaiterais revenir auprès de toi. Si, lorsque je suis venue, j'eus la gigantesque envie de t'enserrer contre mon myocarde, Noirceur m'a rappelé que nul autre qu'elle ne viendrait dévorer mon âme. Cet hier, cet aujourd'hui, ce demain lui appartiennent. Je ne serai plus jamais seule, je ne serai plus jamais libre. Comme j'aimerais te retrouver, Wil... Mais cette étreinte conduirait à notre perte. Alors, et que le Diable lui-même en soit témoin, je t'abandonne, une nouvelle fois, et, cette fois, pour toujours.

Pardonnes ma lâcheté. Pardonnes ma faiblesse. Pardonnes-moi, mon Amie.








Revenir en haut Aller en bas
 

BOÎTE AUX LETTRES [CIRCE SVENSEN]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» henri II à Diane de poitiers( lettres inédites)
» Mot de 5 lettres
» Joies, lettres et déceptions
» Traitements de texte, de nouveaux attributs aux lettres
» Des modèles de lettres types gratuits

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All Souls Night :: Archives des rps-

Angel & Dante

Félicitation à nos deux couillons élus membres du mois de d'Août pour leur rafale de RP et leur bonne humeur ! <3