AccueilAccueil  FAQFAQ  Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Game of luck and seduction ~ Adria

 :: Archives des rps

Alchimiste
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Alchimiste

IDENTITY CARD
Messages : 207 Je suis arrivé(e) le : 23/06/2016 Sous les traits de : Kate Beckinsale Je me dédouble : Shawn & Alek Pseudo : Mellowness Crédits : LadyFame Points : 620 Couleurs RP : MediumRedOrchid

J'ai : 36 ans Je travaille comme : Professeur de Droit International Actuellement, je suis : Un coeur solitaire Pouvoir : Manipulation des Souvenirs Niveau social : Parfaitement convenable
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Mar 12 Juil - 0:27

❝ Game of Luck
and Seduction. ❞
- Adria & Angel-

The only way to get rid of a temptation is to yield to it.

La cour des Faës. Cœur de la vie surnaturelle. Réminiscence d'un passé chaotique. Et, refuge inconnu des humains. Cet endroit n'était pas des plus banals. Angel se souvenait parfaitement de la première fois où elle y avait mis les pieds. Après une vie entourée d'humains et d'une famille alchimiste, elle s'était retrouvée au beau milieu d'une foule d'êtres surnaturels. Ces êtres qu'elle n'avait toujours vu que dans des livres.  Car oui, en arrivant à Ottawa, il était obligé qu'elle aille voir cet endroit de ses propres yeux. Curiosité irrépressible. Et elle avait alors découvert tout ce dont elle était passé à côté auparavant. Les premiers temps, ce lieu plein de vie et de mystère l'avait fascinée. Intriguée, et questionnée. Tant de choses à savoir qu'elle ignorait. Tant de choses qui n'avait rien à voir avec sa vie en Angleterre. L'impression d'entrer dans un nouveau monde. Un monde imprévisible, presque incompréhensible quand on n'avait aucun guide. Rapidement, la capacité d'adaptation de la belle anglaise avait montré des failles.  À chaque fois qu'elle venait dans la Cour des Faës, elle avait l'impression de la redécouvrir. Quasiment un sentiment de malaise se manifestait en elle. Intérieurement seulement, car son apparence restait fière et impeccable. On lui avait appris à ne jamais montrer ses faiblesses. En tout cas, ce sentiment avait quasiment disparu au fil des années.  En revanche, Angel n'était toujours pas à sa place dans un tel lieu. Comme un poisson hors de l'eau. Non seulement, elle savait qu'un alchimiste solitaire attirait les mauvais regards, mais surtout elle détestait l'impression de n'avoir aucun contrôle sur ce qu'il se passait autour d'elle.

Encore aujourd'hui, elle se sentait bien plus à son avantage dans tous les autres endroits de la capitale canadienne. Ses venues ici étaient donc seulement occasionnelles. Elle ne s'y trouvait jamais sans une bonne raison. Ou du moins jamais sans une idée, plus ou moins morale, derrière la tête. Cette fois-ci ne faisait pas exception. Profitant d'un après-midi où elle n'avait aucun cours de droit à donner, elle traversa la ville jusqu'à rejoindre la fameuse cour. Voilà un moment maintenant qu'elle souhaitait s'y rendre. Dans la boutique dédiée aux alchimistes plus particulièrement. Non, elle n'avait pas prévu d'acheter de quoi empoisonner les élèves retardataires lors de ses cours. Même si ça pouvait être tentant parfois.  En fait, cette boutique était le seul endroit où pourrait se trouver un grimoire correspondant à ses attentes. Car elle ne pouvait pas vraiment compter sur la bibliothèque de l'Université pour contenir ce genre de livres. Marchant dans l'une des plus grandes rues de la Cour, il était difficile de croire qu'elle ne se sentait pas à son aise. En effet, Angel se fondait parfaitement dans la foule.  Elle qui d'ordinaire adorait attirer tous les regards,  ici, elle préférait jouer la carte de la prudence et de la discrétion. Alors, elle ne portait ni l'une de ses multiples robes distinguées, ni ses talons hauts. Pas non plus de maquillage impeccable et raffiné. Exceptionnellement, on pouvait la voir cheveux détachés, vêtue d'un débardeur noir et d'un jean moulant. Se faufilant sans s'arrêter entre les individus.  

Enfin, elle atteignit l'illustre boutique, aussi appelée l'échoppe alchimique. Un tintement retentit à l'instant où elle ouvrit la porte. Présence signalée. La première chose qui s'imprimait dans la rétine des visiteurs - potentiels acheteurs - était un arbre majestueux au centre du magasin. Mais sans perdre de temps, la jeune femme se rendit directement dans la librairie. Là où se trouvait des dizaines d'étagères. Abritant des centaines de grimoires. Équivalent à des milliers et des milliers de pages. Toutes regorgeantes de savoirs infinis. Mais la recherche d'Angel était précise. C'était un ouvrage sur l'apprentissage de la transmutation de la matière qu'il lui fallait. Toute sa vie, elle s'était concentrée sur le contrôle du fluide. Mais elle voulait aller plus loin désormais, elle voulait dompter ce don qui dormait au fond de chaque alchimiste. Quête ambitieuse, en sachant combien cela pouvait se révéler complexe. Au fil des décennies, son espèce avait délaissé ce don, et à défaut de l'avoir appris avec sa famille, elle l'apprendrait seule à l'aide d'un grimoire. Parcourant scrupuleusement ces rangées de livres, dans un calme immuable, son attention fut détournée par le bruit de quelques pas. Proches d'elle. Et ce qu'elle vit ensuite la troubla l'espace d'une seconde. Un léger sourire mi-surpris, mi-amusé traversa son visage. « Alors toi aussi, tu cherches un peu de lecture ? »  Tout en parlant, elle s’avança légèrement vers la belle brune qui lui fait face. « Si tu sais où se trouvent les magazines people, je suis preneuse. » Plaisanterie accompagnée d'un clin d'oeil. Charmeur ou amical, telle est la question. « En tout cas, c'est une agréable surprise de te voir ici Adria »  déclara-t-elle finalement avec un air indéchiffrable. Elle n'était pas sans savoir qu'Adria était une alchimiste mais en venant ici, elle n'avait aucunement pensé la croiser. Ce n'était pas un mauvais hasard, bien au contraire. Et le grimoire qu'Angel recherchait semblait tout de suite beaucoup moins intéressant. Comme si son intérêt venait de se déporter sur quelque chose d'autre. Ou plutôt sur quelqu'un d'autre.


code by lizzou — gifs by TUMBLR

Revenir en haut Aller en bas

Sidh - Admin
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sidh - Admin

IDENTITY CARD
Messages : 193 Je suis arrivé(e) le : 14/03/2016 Sous les traits de : Bill Skarsgard Je me dédouble : Artemis la coyote-girl, Adin le feu au derche & Asher le bébé stryge Pseudo : Xelette sisi la famille Crédits : babine Points : 1497

J'ai : Vieille croute Age d'apparence : 24 ans Je travaille comme : Co-propriétaire du Black Rock Shooter Actuellement, je suis : Célibataire, trop occupé à jouer la nounou Espèce : Banshee Niveau social : Mille piges d'économies derrière moi

MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Mer 20 Juil - 22:54
Andria




Donne moi la main, que je ne la prenne pas.


La journée était plutôt calme aujourd'hui. C'était assez rare, il fallait avouer. Normalement, j'avais toujours du monde. Il fallait croire que c'était un signe du destin. J'avais décidé de me prendre une journée de congé. Ouais, venant de moi, c'était plutôt étonnant, je détestais prendre des jours de repos. Je détestais ne rien faire. Je détestais vraiment ça. En vérité, j'avais tourné au cabinet comme une âme en peine. J'avais vainement attendu que quelqu’un vienne ou ne serait-ce de passer un coup de fil. Mais nada. Le vide total. J'avais fini par loucher un peu trop sur la bouteille de whisky que je gardais vers mon bureau. Une bouteille assez vieille, un petit cadeau que je m'étais accordé à moi-même quand Alias Investigations avait ouvert pour la première fois, juste histoire de me féliciter. Je m'étais promis de la sortir uniquement pour une grande occasion, ça aurait été con de l'ouvrir maintenant, sur un coup de faiblesse de ma part. Et avec un grand courage, j'étais allé au seul endroit dans lequel je pouvais trouver ma tranquillité : la boutique de mon frère. Peut-être que je pourrai y trouver de quoi m'occuper l'esprit non ?  Ou quelque chose dans ce gout-là.

La cours des faës avait toujours été animée. Je comprenais pourquoi Eros y avait installé sa boutique. Lui qui était si vivant, ça lui convenait parfaitement. Ouis il fallait dire ce qui était, il avait la cote. Il avait un don pour se lier avec les gens qu'il rencontrait. Il savait s'y prendre pour discuter, faire des blagues. Je devais bien avouer que je jalousais son aisance naturelle. J'étais bien loin d'être aussi douée que lui pour ce genre d'exercice. Je n'étais pas franchement douée pour me sociabiliser. Je faisais souvent assez froide, distante. Il fallait dire que de nature, je me méfiais de tout ce qui m'entourait. Je n'avais confiance qu'en peu de personnes au final. Merci les parents pour votre éducation de merde faite avec le cœur et le cul, vraiment. Par chance, je n'avais jamais été aussi radicale que les membres de famille – excepté Eros – même si théoriquement, j'avais longuement suivi leurs idéaux pour ne pas faire de vagues. Ouais, je m'étais comporté comme une ordure, autant être franche. Il y avait tellement de choses que j'avais faite sans y adhérer, tellement d'horreur que j'avais gardé sous silence. Je n'en avais parlé à personne. Pas à Esteban, ni même à Eros, personne. C'était mes putains de conneries. Les pêchers que je ne pourrai probablement jamais racheter. Mon poing se serra instant sur un ouvrage que j'avais saisi. Je n'avais pas besoin de ça, je n'avais pas besoin d'enrichir ma connaissance. Mes parents s'étaient appliqués à me fourrer dans le crane tellement de merdes sur l'alchimie. Être leur digne petite fille, faire oublier l'erreur qu'avait été Eros à leurs yeux. Mon poing se serra plus. Je ne faisais plus d'alchimie, j'avais fait un trait dessus, je refusais d'utiliser ces capacités. Je vivais comme une humaine maintenant. C'était à se demander ce que je cherchais dans la boutique de mon frère. Je soupirais légèrement avant de reposer le livre à sa place initiale. Il fallait croire que je ne pouvais pas tirer un trait sur ce que j'étais.... enfin pas totalement.

Je continuais de parcourir la boutique au nom parfaitement ridicule de mon frère. Elle était presque apaisante, d'une certaine manière. Enfin au moins, je ne pensais pas à m'enfiler une bouteille de whisky... ou n'importe quoi d'alcoolisé. Mes yeux continuaient de naviguer sur les étagères. Je voyageais en même temps, main en l'air, mes doigts frôlant la reliure des livres. Cherchant un ouvrage qui n'existait pas. Je continuais ma recherche alors qu'une voix arriva à mes oreilles. Par réflexe, je me tournais vers la personne qui venait de m’interpeller. Je fis un grand sourire alors que je vis Angel. Sans maquillage ni rien, ok, au moins je me sentais moins seule à ne pas avoir mis de peinture sur mon visage. Et je devais avouer... que pendant un instant j'étais presque jalouse de cet ange qui était superbe même dans son plus simple appareil. Séduisante. Je me collais une bonne claque mentale. Je cherchais de quoi m'occuper l'esprit... Je souris légèrement, je venais de trouver quelque chose pour m'occuper l'esprit justement... enfin quelqu'un pour être plus exacte. Mais ça je me gardais bien de le dire. Il ne fallait pas tout gâcher d'entrer de jeu après tout. Je ris légèrement quand elle parla des magasines people. Mince, c'est ce que je cherchais aussi. Je souris légèrement. En quelques secondes, j'en oubliais presque mes pensées bien moroses de la matinée. J’étais presque heureuse d'avoir pris un congé, comme quoi, tout arrivait dans la vie. Décidément, la journée s’annonçait pleine de surprises intéressantes. En fait, mon frère est le propriétaire, dis-je avec mon accent hispanique. Encore une chose que je n'arrivais pas supprimer. Le plaisir est partagé Angel. Bon par contre j'abusais clairement au niveau de ma tenue. Je m'étais presque habillée comme un bonhomme. Je portais un manteau en cuir, avec une grosse paire de rangers. La seule chose qui était féminine en moi à cet instant, c'était mon jean slim et mes cheveux bruns qui courraient jusqu'à mes épaules. Eros m'aurait tué en me voyant aussi « négligée ». Je devais avouer que si j'avais su que j'allais croiser la belle anglaise, j'aurais au moins fait un effort. Je me mordis la lèvre inférieure, avant de reposer mon regard sur la demoiselle. Tu trouves ton bonheur ? Je peux t'aider si jamais, je connais assez bien la boutique.



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN



_________________


I'm breakable, unbreakable; I'm shaking yet, unshakable
Take the time just to listen, when the voices screaming are much too loud. Take a look in the distance, try and see it all. (Avenged Sevenfold & Anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas

Alchimiste
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Alchimiste

IDENTITY CARD
Messages : 207 Je suis arrivé(e) le : 23/06/2016 Sous les traits de : Kate Beckinsale Je me dédouble : Shawn & Alek Pseudo : Mellowness Crédits : LadyFame Points : 620 Couleurs RP : MediumRedOrchid

J'ai : 36 ans Je travaille comme : Professeur de Droit International Actuellement, je suis : Un coeur solitaire Pouvoir : Manipulation des Souvenirs Niveau social : Parfaitement convenable
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Sam 23 Juil - 0:15

❝ Game of Luck
and Seduction. ❞
- Adria & Angel-

The only way to get rid of a temptation is to yield to it.

Qu'importe leur âge, les alchimistes se souvenaient toujours du moment où le fluide s'était manifesté en eux pour la première fois. Angel ne faisait pas exception. Mais le risque était toujours que cela se déclenche en public, devant nombre d'êtres humains censés ignorés l'existence des alchimistes. Situation à laquelle ses parents s'étaient préparés au cas où, afin d'éviter tout problème. Si cela s'était passé ainsi, Angel ignorait ce qu'ils avaient prévus de faire exactement. Ils auraient sûrement payé, ou menacé, les témoins pour être certains qu'ils se taisent. Comme ils n'avaient pas hésité une seule seconde à le faire avec Leslie. Qu'elle soit la petite-amie de leur fille ne leur avait posé aucun problème de conscience. Cela avait toujours été l'intérêt de la famille, ou plutôt leurs intérêts, avant tout autre chose. De toute façon, quelle que soit l'espèce, tout les gens n'agissaient toujours que pour eux-mêmes. C'était naïf de croire le contraire. Mais s'il y avait bien une vérité qui était difficile à admettre, c'était de savoir qu'elle restait malgré tout exactement la personne que ses parents avaient faite d'elle. Pendant toute son enfance, ils avaient été présents, surtout son père, et il faut croire que leur éducation aussi exigeante que patiente avait porté ses fruits. Malgré elle, cette éducation était ancrée au plus profond de son âme ; si bien qu'elle avait parfois l'impression que chacun de ses actes, de ses paroles et de ses pensées, avait pour seul fondement un conditionnement familial. Dont elle était incapable de se débarrasser.

Après toutes ses années passées au Canada, c'était comme si elle se rendait compte que jamais elle ne pourrait se détacher totalement de sa famille. Même après ce qu'ils avaient faits, même en étant à des milliers de kilomètres. Peut-être était pour cela qu'elle semblait avoir ce besoin permanent de prouver qu'elle ne dépendait de personne. Qu'elle avait le contrôle sur tout. Qu'elle était celle qui dominait toute la partie jusqu'à parvenir à la défaite de l'adversaire, échec et mat. Peut-être que cela expliquait également sa présence ici. Dans cette échoppe singulière, à l'ambiance chaleureuse. Là où elle ne venait jamais sans une bonne raison. Peut-être que cette bonne raison, c'était justement de devenir meilleure  en alchimie que sa propre famille. Et d'apprendre quelque chose par elle-même, sans qu'ils ne fassent tout à sa place. Alors au cœur de la librairie, parmi toutes ces étagères, elle semblait absorbée par sa recherche. Aussi déterminée qu'à chaque fois qu'elle avait une idée en tête. Le regard brûlant de volonté. Mais il fallait croire qu'elle n'était pas la seule aujourd'hui en quête d'un ouvrage magique. Et cette autre personne n'était pas n'importe qui, oh que non. D'ailleurs Angel fut plutôt satisfaite de constater que la belle jeune femme qui lui faisait face semblait contente de la voir. Aucune des deux n'avait prévu cela, mais il arrivait au hasard de bien faire les choses. Cette jeune femme au doux nom d'Adria, était elle aussi une alchimiste. D'où sa présence ici. La tenue plutôt masculine dont Adria s'était vêtue ne gâchait en rien le plaisir qu'avait Angel à la regarder, voire presque la contempler. Son visage gardait un air habituel d'assurance et son sourire restait énigmatique, pourtant une  lueur d'intérêt brillait au fond de ses yeux. Elle-même était habillée de façon très simple, or elle n'avait absolument pas l'habitude de se montrer de façon si naturelle devant ceux qu'elle fréquentait. À vrai dire, c'était assez déconcertant, même si elle se gardait bien de le montrer.

En tout cas, l'attention de la professeur avait été captée par Adria dès leur première rencontre. Alors, elles se connaissaient encore peu mais Angel ne voulait pas vraiment la laisser filer entre ses doigts. Si elles ne s'étaient pas recroisées là par hasard, elle aurait sans aucun doute trouvé le moyen de revoir la jeune femme. Ce qui expliquait probablement que son esprit était totalement tournée vers elle, plutôt que vers le livre qu'elle n'avait pas encore trouvé. « Oh je vois. Mais je suis certaine qu'il  y a des choses ou plutôt des personnes beaucoup plus... divertissantes que ces livres » répliqua-t-elle aussitôt, sur le ton de la confidence et accompagné d'un sourire mutin. En fait, c'était plus fort qu'elle. En sa compagnie, Angel ne pouvait s'empêcher de se laisser aller à cette sorte de jeu ambigu. Jeu auquel elle avait beaucoup pris goût et dont elle ne se laissait pas pour l'instant. Mais elle eut un sourire plus franc quand Adria répondit à sa plaisanterie. Et elle aimait l'accent de la jeune femme, bien qu'elle ignorait d'où il provenait exactement. Il ne lui restait plus qu'à lui poser la question l'un de ces jours. De son côté, Angel n'était elle non plus pas parvenue à effacer son accentuation anglaise. « Super, à deux, on devrait réussir à les trouver ces magazines. » Un sourire amusé de plus qui ponctua ses paroles. Comme si Adria les provoquait naturellement.

En revanche, elle ne put cacher sa surprise lorsqu'elle apprit que le propriétaire de la boutique n'était autre que le frère de la belle brune. La ressemblance n'était pas frappante, mais cette nouvelle étonnante venait d'attirer toute son attention. « Oh je l'ignorais, alors tu viens souvent ici ? » Peut-être qu'Angel viendrait plus ici dorénavant. Et, elle aussi avait un frère. À savoir l'une des seules personnes qui lui manquait en Angleterre. Elle s'était toujours demandée s'il avait lui aussi participé à la disparition de Leslie. C'était plus facile de penser que oui, mais il ne serait pas surprenant que ses parents aient fait cela seuls. Mais impossible d'être de mauvaise humeur quand une belle femme vous disait qu'elle était ravie de vous voir là. Enfin peut-être que "ravie" était un grand mot, mais Angel était plutôt confiante quant à la suite des événements Sauf que lorsque Adria lui demanda ce qu'elle recherchait, l'anglaise hésita un instant. Elle n'avait aucunement envie de dévoiler qu'elle était incapable de maîtriser le pouvoir d'alchimie. Et Adria savait-elle le faire ? Si c'était le cas, l'idée des cours particuliers pouvait être intéressante... Angel chassa cette pensée attrayante, et lui offrit un sourire reconnaissant. « Mon bonheur s'est déjà considérablement accru depuis que tu es là, mais c'est gentil de proposer. En fait je recherchais un livre sur la transmutation de matière » répondit-elle avec une voix charmeuse. En évitant bien sûr de préciser que c'était parce qu'elle n'y connaissait pratiquement rien. « Si je comprends bien, j'ai un guide  à mon unique disposition ? Un guide sympathique, et sexy qui plus est. On dirait que c'est mon jour de chance. » Il ne restait plus qu'à attendre la réaction de sa belle interlocutrice.


code by lizzou — gifs by TUMBLR

Revenir en haut Aller en bas

Sidh - Admin
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sidh - Admin

IDENTITY CARD
Messages : 193 Je suis arrivé(e) le : 14/03/2016 Sous les traits de : Bill Skarsgard Je me dédouble : Artemis la coyote-girl, Adin le feu au derche & Asher le bébé stryge Pseudo : Xelette sisi la famille Crédits : babine Points : 1497

J'ai : Vieille croute Age d'apparence : 24 ans Je travaille comme : Co-propriétaire du Black Rock Shooter Actuellement, je suis : Célibataire, trop occupé à jouer la nounou Espèce : Banshee Niveau social : Mille piges d'économies derrière moi

MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Dim 24 Juil - 20:43
Andria




Donne moi la main, que je ne la prenne pas.


Le hasard savait parfois très bien faire les choses. Quoique. Depuis le temps j'avais fini par de plus croire au hasard, mais je ne pouvais pas me dire non plus que tout était prévu d'avance. J'avais décidé de cesser de réfléchir et de prendre les choses telles qu'elles venaient. Et à cet instant, ce qui me venait en pleine tronche, c'était l'image d'Angel en train de chercher des bouquins sur l'alchimie. Magnifique image d'une beauté naturelle. Bordel, j'étais presque persuadée que même si la brune enfilait un sac poubelle, il sublimerait sa beauté. Dire que j'errai sans but à la base, voilà que je me retrouvais avec un nouveau centre d'intérêts. Et quel centre d'intérêts. Angel, alchimiste de son état, brune sulfureuse qui aurait fait succomber n'importe qui. Nous étions rentrés dans un jeu de séduction assez rapidement. Nous nous tournions, sans pour autant nous frôler. Nous nous cherchions, sans jamais vraiment nous trouver. C'était le plaisir de chasser, en quelques sortes. Je souris légèrement à la demoiselle en face de moi alors qu'elle m'annonça qu'il y avait des personnes largement plus divertissantes que les livres. Quand elle disait ça avec son accent anglais, c'était à tomber par terre. Le charme anglais, qu'ils disaient, perso, ça me faisait presque fondre. En tout cas entre sa confiance débordante et son sourire espiègle, il était dur de ne pas voir la manœuvre de drague. Ça tombe bien, j'ai trouvé une nouvelle manière de me divertir... Je répondis avec le même sourire qu'elle. La chasse était dès à présent ouverte. Bonne chance aux concurrentes. Qui cèdera la première face aux avances de l'autre, vous le saurez dans le prochaine épisode de: l'Amour est dans l'alchimie. EUH OK, j'étais très légèrement en train de m'égarer là.

Des magasine people. Cette idée me fit sourire, amusée. Dire que la journée commençait très mal, elle devait foutrement intéressante maintenant. C'était un vrai bonheur que de croiser une personne aussi rafraichissante qu'Angel. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'intuition qu'on va faire un superbe duo... Et paf la petite remarque qui va bien. Je la voyais très bien en duo dans mon lit, pour ma part. ... aucun magasine ne nous résistera. Avais-je finis par rajouté avec un petit rire discret que cachais derrière ma main. Ce n'étais pas vraiment l'endroit le plus approprié pour s'esclaffer. Puis je finis par précisé que si j'étais présente ici, c'était parce que la boutique appartenait à mon frère. Dès que j'ai du temps libre, dis-je avec un petit sourire. Puis je finis par sortir une petite carte de la poche de mon jean, la carte de ma petite boite. Sur laquelle était inscrit en gros « Alias Investigations, détective privé », l'adresse du cabinet et surtout mon numéro de téléphone. C'était une manière comme une autre de donner une information importante sur ma personne. Traduisez par: j'aimerai bien que tu m'appelles wesh. Mais je suis plus souvent ici, dis-je en glissant la carte entre les doigts fin de l'alchimiste. Conclusion, viens à mon bureau ça me ferait très plaisir.

Je lui demandais alors si elle avait trouvé son bonheur parmi le rayonnage de mon frère. Je savais qu'il avait des très bons ouvrages. Après tout sa boutique n'était pas devenue qu'à cause de la belle gueule et la tendance sociable de mon frère. La qualité était présente ici, même moi je me reconnaissais. Sa réponse fut surprenante. Et bien c'était direct ça. Je ne m'y étais tellement pas attendu, que je senti mes joues rosir. Je souris comme une imbécile. Et merde, je ne devais pas réagir comme ça, on aurait une putain de pré-ado devant son crush. Oh transmutation de la matière, voilà qui était bien ambitieux. Voilà un sujet que je connaissais à la perfection. Avec tous les entrainements acharnés que ma famille m'avait fait subir, je faisais parti de ces élus qui savaient – à l'instar de nos ancêtres, jadis – changer le plomb en or. Mais ce n'était pas quelque chose que je m'amusais à faire au quotidien, aucune utilité, mise à part la cupidité personnelle. Puis comme je l'avais dit, l'alchimie, je ne l'utilisais plus. Sujet complexe et pour le moins audacieux, commentais-je. Je mis alors ma main sous mon menton, faisant mine de réfléchir. J'aurais bien quelques ouvrages à te conseiller, cependant... Je relvais les yeux vers Angel avec un sourire charmeur. ... j'ai toujours pensé que la pratique était plus efficace que la théorique. Je suis un peu rouillée, mais je peux faire un effort pour toi. On pourrait échanger nos connaissances ? Et nos salives aussi ça serait pas mal. C'était la promesse d'un rendez-vous ? Je n'en savais trop rien. Je me demandais surtout si je n'étais pas aller trop loin. Mais l'optique de voir Angel manipuler le fluide avait quelque chose d'électrisant. Et même pour elle, je pouvais faire quelques efforts et faire une exception, juste pour une fois. Mais l'ange anglias contrattaqua avec une nouvelle méthode de drague. Je m'approchai doucement d'elle jusqu'à sentir ma main frôler la sienne. Puis sans une once d'hésitation, je glissai mes doigts entre les siens. Dans ce cas là c'est une visite guidée très privée que je vais t'offrir, je souris, pleine de sous-entendus. Je lui lançai un clin d'œil avant de me retourner et de l'emmener dans les rayons cherchant un coin plus tranquille, plus discret. Il ne manquerait plus de voir Eros débarquer en pleine séance de drague intense. Non autant mourir. Je tenais toujours la main d'Angel. Après une courte minute de marche, je finis par trouver un endroit qui correspondait à mes attentes. Oups. Pas de magasines people, dis-je avec un petit air ingénue.



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN



_________________


I'm breakable, unbreakable; I'm shaking yet, unshakable
Take the time just to listen, when the voices screaming are much too loud. Take a look in the distance, try and see it all. (Avenged Sevenfold & Anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas

Alchimiste
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Alchimiste

IDENTITY CARD
Messages : 207 Je suis arrivé(e) le : 23/06/2016 Sous les traits de : Kate Beckinsale Je me dédouble : Shawn & Alek Pseudo : Mellowness Crédits : LadyFame Points : 620 Couleurs RP : MediumRedOrchid

J'ai : 36 ans Je travaille comme : Professeur de Droit International Actuellement, je suis : Un coeur solitaire Pouvoir : Manipulation des Souvenirs Niveau social : Parfaitement convenable
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Lun 8 Aoû - 13:15

❝ Game of Luck
and Seduction. ❞
- Adria & Angel-

The only way to get rid of a temptation is to yield to it.

Voir Adria ici, c'était peut-être la preuve qu'Angel devrait venir plus souvent à la Cour des Faës. Dans cette cité enterrée qui lui avait toujours donné une impression particulière. La professeur passait plutôt son temps dans les multiples salles et couloirs de l'Université, ou bien elle sortait pour assister à des soirées privées et opulentes. Et puis, malgré son emploi du temps bien chargé, elle trouvait toujours l'occasion de chercher de multiples conquêtes. Tel un prédateur partant à la chasse à cause de son appétit irrépressible. Juste le temps d'une nuit. C'était suffisamment long pour tout oublier, pour tout recommencer. Et suffisamment court pour éviter les prises de tête, les attaches, les sentiments. Car une fois qu'elle avait partagé une nuit avec une personne, elle se débrouillait pour ne plus la revoir. Pour ne pas recommencer une seconde fois. C'était simple. C'était éphémère. C'était mieux ainsi. Angel ne demandait rien de plus que cela. Mais ce jeu-là, ce jeu de séduction auquel elle prenait un peu trop goût, il était différent. Les deux jeunes femmes n'avaient encore commis le pêche de la chair. Mais ce jeu s'éternisait. Il commençait à faire tourner la tête de l'anglaise. Elle se sentait comme un papillon attiré malgré lui vers cette magnifique lumière tout en sachant que c'était cette lumière qui lui brûlerait les ailes. Oui, Adria était cette lumière à laquelle Angel se sentait incapable de résister. Mais, elle ne voyait  encore cela que comme un jeu. Elle ne se doutait pas jusqu'où cette histoire l'emmènerait. Elle ne savait pas ce qui les attendait.

Alors pour l'instant, elle profitait seulement de ces agréables moments. Car oui, ces moments étaient particulièrement agréables. Ils marquaient clairement cette journée comme une bonne journée, une très bonne journée même. C'était un plaisir divin de pouvoir savourer la présence d'Adria à ses côtés. Leur dernière rencontre datait quelque peu, alors Angel se promit de trouver le moyen de revoir la belle brune plus souvent. Elle le voulait terriblement. Alors, elle sourit de plus belle quand cette dernière lui avoue avoir trouvé une bonne façon de se divertir. « Intéressant... je serais curieuse de savoir laquelle » répliqua-t-elle malicieusement, comme si elle n'avait pas compris où Adria voulait en venir. Alors qu'au contraire, elle voyait même très bien. Et elle était ravie de voir qu'elles étaient toujours sur la même longueur d'ondes. Cela lui confirmait que malgré tout ce temps passé depuis la dernière fois, la charmante jeune femme était toujours prête à jouer à ce jeu. Qu'elle n'y avait pas renoncé, et c'était tant mieux. Car Angel n'avait aucune envie que cela s'arrête. Ce n'étaient que des mots, que de subtiles gestes pourtant. Mais c'était si...affriolant. L'une des deux finirait forcément par céder, par ne plus pouvoir se contenter que de cela, mais laquelle ?

Qu'est-ce qu'elle aimait quand Adria affirmait ce genre de choses. Un superbe duo, oh que oui. Angel n'en doutait pas une seconde non plus. Mais un duo qui ferait quoi exactement ? La professeur avait plein d'idées toutes plus intéressantes les unes que les autres pour ce sujet. Alors, elle hocha légèrement la tête, d'un air entendu. « Je partage la même intuition... » L'instant d'après, Angel ne put retenir un sourire amusé et surtout, un regard pétillant. Pas seulement dû à la réplique comique d'Adria sur les magasines, mais aussi dû au rire craquant de la belle brune. Angel devait avouer qu'elle aimait la voir ainsi. Mais elle ne fit aucune remarque supplémentaire, laissant son interlocutrice lui dire qu'elle venait dans cette boutique magique dès qu'elle en avait l'occasion. « Je crois que ton frère va me croiser plus souvent qu'avant dans sa boutique alors. » Oui, elle serait parfaitement capable de venir ici seulement pour croiser le chemin d'Adria une nouvelle fois. Mais bon, il fallait qu'Angel trouve un moyen plus sûr pour pouvoir la revoir, la recontacter. Il lui suffisait par exemple de lui demander son numéro de téléphone. Après tout vu où elles en étaient rendues, cela ne serait pas si surprenant. Et elle était certaine qu'Adria accepterait de le lui donner. Mais en fait, elle la devança même puisqu'elle lui tendit une carte. Une carte qui attira toute l'attention de l'anglaise. Adria était détective privé ? Décidément, elle était pleine de surprises. Et c'était plutôt sexy. « Parfait. Comme cela si l'on vole l'un de mes magazines, je saurais maintenant à qui faire appel. » Une nouvelle plaisanterie accompagnée d'un sourire irrésistible. Angel ne l'avait pas mentionné clairement, mais elle avait parfaitement vu le numéro de téléphone sur la carte. Elles savaient aussi bien l'une que l'autre que c'était pour cela que Adria lui donnait ce papier cartonné. Et puis, si l'envie lui prenait - ce qui était hautement probable - Angel pourrait même s'octroyer une petite visite sur le lieu de travail de la jeune femme. Mmh, c'était vraiment très prometteur.

La vitesse de ce jeu semblait s’accélérer depuis quelques minutes.  Après la remarque osée d'Angel, une teinte rosée colora les joues de la belle détective. Si elle restait ainsi, Angel n'était pas certaine de pouvoir se contrôler très longtemps. Le désir s'attisa dans les yeux de l'anglaise. Comme si elle mourrait d'envie de dévorer la jeune femme face à elle. Mais à part son regard, rien ne la trahissait et elle se fit violence pour se reprendre. Il était encore trop tôt pour céder à la tentation. Pendant ce temps, Adria semblait réfléchir à ce que lui avait révélé Angel. Elle devait certainement penser aux différents manuels qu'elle connaissait sur ce thème, et elle lui recommanderait sûrement le meilleur d'entre eux. Pourtant, sa réponse ne fut pas celle à laquelle s'attendait la professeur. Pour une fois, c'était elle qui sembla déstabilisée durant un instant. Avait-elle bien entendu ? Elle n'aurait pas cru qu'Adria oserait lui ferait une telle proposition. Mais si elle voulait aller sur ce terrain-là, alors cette rencontre allait être encore mieux que prévu. Angel ne pouvait laisser cette chance passer, alors elle la saisit à pleines mains. « La pratique mieux que la théorie ? On parle bien toujours de transmutation de matière, n'est-ce pas ? Parce que je connais un autre domaine, très... intéressant, où c'est  le cas aussi.... » Non non, elle ne sous-entendait absolument rien. . « Plus sérieusement, si tu te proposes d'être mon "professeur", j'en serais ravie. Enfin, j'espère que je serai une bonne élève. » Regard espiègle et pénétrant. Jusqu'au moment où elle sentit la belle détective se rapprocher d'elle et glisser ses doigts entre les siens. Un frisson électrisa Angel qui tenta de ne rien laisser paraître. Elle ne pouvait refuser un aussi délicieux contact, alors elle garda main dans celle d'Adria. Cette dernière voulait lui offrir une "visite guidée très privée" ? Oh, dans ce cas Angel pourrait la suivre au bout du monde.

Silencieusement, elle marcha à proximité de la jeune femme tout en appréciant la sensation de leurs mains liées l'une à l'autre comme si elles ne pouvaient se séparer. Adria l'emmena dans un endroit plus discret, à l'abri des regards. Essayait-elle de lui faire une proposition indécente ? En tout cas, elle prit un air innocent quand elle avoue qu'il n'y avait pas de "magazines people" ici. Angel eut un sourire indéchiffrable pendant une ou deux secondes de silences, puis s'avança dangereusement d'Adria. Elle approcha lentement ses lèvres, le regard hypnotisant et ancré dans celui de la détective. Elle la dévorait littéralement du regard. C'était comme si elle allait l'embrasser d'un moment à l'autre. Mais elle dévia finalement sa tête. Utilisa ses doigts fins pour faire glisser les cheveux d'Adria derrière son oreille. Lui caressa très légèrement la main. Et, lui murmura quelques mots d'une voix enjôleuse : « Oublions les magasines, comme tu l'as dis, il existe une bien meilleure façon de se divertir... » Elle se recula, fière de son petit effet. Bien qu'au fond, Angel était elle-même troublée par l'intensité de ce qu'elle venait de faire. Mais elle se reprit tant bien que mal, observant tranquillement ce petit endroit reculé. Comme si de rien n'était, elle affirma avec un ton faussement enfantin : « J'ai toujours aimé joué à cache-cache.  » Même s'il y avait des jeux beaucoup plus intéressants que celui-là, pensa-t-elle intérieurement.

code by lizzou — gifs by TUMBLR

[/font]
[/font]
Revenir en haut Aller en bas

Sidh - Admin
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sidh - Admin

IDENTITY CARD
Messages : 193 Je suis arrivé(e) le : 14/03/2016 Sous les traits de : Bill Skarsgard Je me dédouble : Artemis la coyote-girl, Adin le feu au derche & Asher le bébé stryge Pseudo : Xelette sisi la famille Crédits : babine Points : 1497

J'ai : Vieille croute Age d'apparence : 24 ans Je travaille comme : Co-propriétaire du Black Rock Shooter Actuellement, je suis : Célibataire, trop occupé à jouer la nounou Espèce : Banshee Niveau social : Mille piges d'économies derrière moi

MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Lun 15 Aoû - 19:29
Andria




Donne moi la main, que je ne la prenne pas.


Duo. C'était stupide comme remarque. Je n'avais jamais fait équipe avec quiconque. Je n'avais pas du tout cet esprit-là. Je n'avais toujours pu compter que sur moi-même. Alors ouais après coup, je me disais que c'était un petit peu stupide de balancer des choses pareilles. A croire que je me laissais complètement emporter dès que je voyais l'ange anglais. C'était plus fort que moi, j'avais envie de jouer avec elle. Il était évident qu'on se plaisait l'une et l'autre. Il aurait été stupide d'affirmer le contraire. Puis après tout nous n'étions pas des enfants. Nous savions très bien quand on plaisait à quelqu'un dans la rue. Mais voilà. Je me plaisais à chasser l'anglaise, autant qu'elle. Alors c'était devenu un sport. Je jouais, elle jouait. Et c'était assez divertissant. Preuve était, j'arrivais même à me lâcher assez pour rire légèrement en compagnie de l'alchimiste. Ce qui changeait assez radicalement des première impressions qu'on pouvait se faire de moi quand on me rencontrait. J'étais méfiante, souvent distante et considérée comme froide. Pourtant à cet instant j'étais tout sauf glacée. J'étais souriante et chaleureuse. Mon frère allait plus la voir. Eh beh, je me demandais pour qui ça allait devenir une corvée. Plus pour Angel, si vous vouliez mon avis. Si Eros finissait par savoir quelle genre de relation j'avais avec la brunette autant dire qu'il allait la couvrir de question. Enfin vu que je connaissais Eros, il allait forcément finir par le savoir.

Je finis par glisser dans les doigts d'Angel la carte de mon cabinet. Une manière détournée de lui donner mon numéro de téléphone. Je n'avais pas de ligne professionnelle, le numéro sur la petite carte était mon perso. Et renseignait de l'adresse de mon bureau, si jamais cela pouvait être utile à la brunette à l'accent anglais. Puis il était vrai que je n'avais jamais dit à Angel quelle profession j'exerçais. C'était donc une nouvelle pour Angel. Elle en apprenait un peu plus sur ma personne. Petit à petit j'acceptais de me dévoiler auprès de l'alchimiste. Je souris quand elle me dit qu'elle viendrait m'appeler en cas de magasine volé. Mince, son sourire était magnifique, il y avait de quoi sombrer, réellement. Imaginer Angel passer à mon bureau était une idée …. séduisante très séduisante même. Autant dire que quand elle allait passer, Alias Investigations risquait de fermer pour cause d'occupation très occupantes.

La remarque d'Angel sur le guide sexy ne manqua pas de me faire rosir les joues. Au moins cette approche avait le don d'être direct. Alors comme ça, on passait à la vitesse supérieure? Si ça continuait comme ça, cela serait compliqué de me contenir. Mon désir commençait déjà à déchirer mes entrailles. Je revins donc à son sujet principal histoire de ne pas perdre ma tête. La transmutation de la matière. Je revoyais encore les nombreux ouvrages que mes parents m'avaient forcés à lire pendant mon adolescence et mes années de jeune adulte. Un vrai bourrage de crane que j'avais accepté docilement pour leur faire plaisir. Pourtant, la pratique restait toujours bien mieux que les rébarbatives lignes théoriques. Le sous-entendu d'Angel n'arrangea en rien la couleur rosée de mes joues bien au contraire. Sur bien des plans la pratique est plus appréciable que la théorie. Mais je parlais bien de transmutation de matière oui. Je souris, la pratique dans le lit d'Angel par exemple? Et j'avais très envie d'un entrainement là maintenant tout de suite. Être son professeur ? J'avais fait une croix sur l'alchimie, enfin presque, je n'arrivais pas à renier totalement ma nature et il fallait croire que je ne le pourrai jamais totalement. J'espère juste que je serai une bonne professeur alors. Son regard est insistant, et déborde d'intentions lubriques, même un aveugle s'en serait rendu compte. La tension sexuelle était à son comble. Je comptais bien répondre pour le coup. La visite très privée commençait à peine. Je glissais ma main dans celle de l'ange.

Angel me suivait de très près, ne lâchant pas ma main de la sienne. Cette sensation était foutrement électrisante. J'aimais ça, j'adorais ça. Je la conduis dans un lieu beaucoup plus calme, là ou les passages étaient moins nombreux. Je fis l'innocente ramenant sur le tapis le fameux sujet des magasines people. La réaction fut rapide, Angel s'approcha de moi. Beaucoup trop pour que j'arrive à garder mon esprit froid et calme. Ses lèvres étaient proiches des miennes tellements proches. Je pouvais presque sentir son souffle se heurter au mien. Mon cœur se mit à battre plus rapidement. Je soupirais doucement quand elle finit par dévier son visage. J'étais presque déçue pour le coup. Et putain, j'avais chaud, j'avais trop chaud. Ses doigts glissèrent mes cheveux derrière mon oreille. Ce geste ne manqua pas de me faire frissonner jusqu'au fond de mes entrailles. Se divertir. Owi, j'avais très envie de me divertir. Elle finit par se reculer, je restais là complètement perdue et un peu excitée. Cache-cache ? Ah bah voilà, moi je m'attendais à autre chose. Zut alors. Je pris quelques secondes pour reprendre ma respiration et que les battements de mon cœur soient parfaitement calmes, mission impossible en bref. Je déglutis difficilement. Putain. Ça y était je n'arrivais plus à penser à autre chose qu'aux avances d'Angel. Je la voulais, c'était viscéral. Doucement je posais mes mains de chaque coté des épaules de l'alchimiste. Je la retournais et la poussais jusqu'à ce que son dos rencontre en pauvre mur innocent. Mais ça ne s'arrêta pas là. Je me rapprochais, dangereusement d'elle. Mon corps finit par se loger contre le sien, non sans me faisant à nouveau frissonner. Mon visage était à nouveau près du sien. Je pouvais sentir son haleine se mêler à la mienne. Moi, c'est avec toi, que j'ai envie de jouer. Je ne laissais pas le temps à l'anglaise de penser ou autre. J'avais craqué. J'avais franchi la limite. J'avais perdu au jeu. Mes lèvres s'étaient posées sur les siennes. J'avais franchi cette distance infranchissable. Et c'était divin, c'était foutrement divin. Le baisé était resté très... chaste, surtout compte tenu de cette frustration que je gardais en moi. Je voulais fuir, mais mon corps refusait littéralement de bouger. J'en voulais plus mais je voulais m'échapper. J'allais trop loin, beaucoup trop. Mais putain, les lèvres d'Angel étaient si douces que je ne pouvais plus m'en détacher !



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN



_________________


I'm breakable, unbreakable; I'm shaking yet, unshakable
Take the time just to listen, when the voices screaming are much too loud. Take a look in the distance, try and see it all. (Avenged Sevenfold & Anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas

Alchimiste
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Alchimiste

IDENTITY CARD
Messages : 207 Je suis arrivé(e) le : 23/06/2016 Sous les traits de : Kate Beckinsale Je me dédouble : Shawn & Alek Pseudo : Mellowness Crédits : LadyFame Points : 620 Couleurs RP : MediumRedOrchid

J'ai : 36 ans Je travaille comme : Professeur de Droit International Actuellement, je suis : Un coeur solitaire Pouvoir : Manipulation des Souvenirs Niveau social : Parfaitement convenable
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Lun 22 Aoû - 19:34

❝ Game of Luck
and Seduction. ❞
- Adria & Angel-

The only way to get rid of a temptation is to yield to it.

Le regard de l'anglaise était resté fixé un instant sur la carte qu'Adria avait mis entre ses doigts. Encore mieux qu'un jackpot, ce geste avait permis à Angel d'obtenir à la fois son numéro de téléphone, l'adresse de son lieu de travail et d'apprendre qu'elle exerçait en tant que détective privé. Sa satisfaction était au plus haut niveau, car elle sentait que les barrières tombaient. Que la distance s'amenuisait. Que leur lien s'intensifiait. La belle professeur était ravie à chaque fois qu'elle parvenait à en savoir plus sur Adria. À première vue, cette dernière semblait difficile à approcher mais il semblait que le courant était suffisamment passé entre elles, pour qu'elle accepte de s'ouvrir à Angel. D'ordinaire, l'anglaise prétextait s'intéresser à ses conquêtes uniquement dans le but de mieux les séduire ensuite, et de passer la nuit à leurs côtés avant de les abandonner. sans le moindre regret. Mais étrangement, la vie d'Adria captivait sincèrement son intérêt. Comme si elle avait réellement envie de la connaître, de la cerner, de la comprendre. C'était une drôle d'impression, mais qui ne lui était pas vraiment inconnue. Elle avait déjà vécu cette situation, sauf qu'à l'époque, cela avait pris une tournure beaucoup trop sentimentale et beaucoup trop tragique. Alors Angel préférait ignorer ce qui était en train de produire au fond d'elle-même, et se concentrer uniquement sur Adria et la sensation galvanisante qu'elle ressentait à chaque fois qu'elle posait le regard sur elle.

Leur conversation ambiguë sur la pratique et la théorie troublait sérieusement les pensées d'Angel. Les flammes du désir étaient en train de se propager dans son corps, à la vitesse de la lumière. Les deux jeunes femmes commençaient à suivre une piste dangereuse qui les mènerait probablement vers une issue dont elles n'auraient aucun contrôle. Angel en était particulièrement responsable. Après tout c'était elle qui n'avait cessé d'attiser le feu en prononçant des paroles toutes plus aguicheuses les unes que les autres. Mais c'était plus fort qu'elle, elle voulait que ce jeu dure encore. Qu'elle puisse continuer de voir et de faire du charme à la belle Adria. Enfin,  pour être honnête,  plus elle regardait la détective, plus elle espérait que cela aille plus loin. Il était clair qu'elles en avait autant envie l'une que l'autre, non ? Alors pourquoi s'en priver ? Elles étaient majeures et vaccinées, personne ne pouvait les en empêcher. Mais une question demeurait : que se passerait-il une fois qu'elles auraient cédé à la tentation ? En réalité,  Angel préférait ne pas y penser. Alors elle reprit ses esprits qui commençaient à s'égarer, et elle répondit à Adria en tentant de la rassurer. « Je n'ai aucun doute là-dessus, tu seras parfaite. » Malgré elle, son regard s'était attendri et son sourire était devenu plus doux.  Ce n'est que la seconde d'après, qu'elle prit conscience de ses mots. "Tu seras parfaite", elle avait vraiment dit cela ?  Quelle imbécile ! En temps normal, jamais elle ne prononçait des choses pareilles, ça sonnait bien trop romantique. Comme pour effacer ses dires, elle se reprit aussitôt en reprenant un air enjôleur. « Enfin, merci de t'être proposée pour me donner des cours. En signe de ma reconnaissance, tu auras le droit à la récompense de ton choix... »  "Moi par exemple", faillit elle ajouter mais elle savait qu'Adria avait compris l'allusion.

Et là voila désormais, en train de marcher non loin de la belle brune. Main dans la main. Contact aussi troublant que savoureux. Mais également, terriblement frustrant car la résistance d'Angel faiblissait. Combien de temps serait-elle capable de résister et de contenir son envie ? Elle savait maîtriser son apparence mais au fond d'elle, le feu dévorait chacune de ses cellules. Son cœur s'enflammait. Son esprit s’embrasait lui aussi. S'imaginant bien plus qu'un simple contact entre leurs mains. Elle ignorait où elles allaient, mais cela lui importait peu. Tant qu'elle restait aux côtés de la détective, l'endroit n'avait pas ou peu d'intérêt. Enfin si tout compte fait, un endroit isolé comme avait choisi Adria, c'était parfait. Au fond d'elle, dès qu'elle s’arrêtèrent, Angel su que la tentation gagnerait sur elles deux aujourd'hui. Elles étaient sur le point de céder, ce n'était qu'une question de temps. Mais guidée par la fierté et l'envie de ne pas craquer la première, l'anglaise fit durer les choses tout en portant le coup fatal. Embrasser Adria, voici ce qu'elle avait failli faire.  Mais volontairement, elle s'était légèrement détournée à la dernière seconde en murmurant quelques mots provocateurs. Ajoutés au contact de ses doigts dans les cheveux d'Adria, et de sa main qui caressa la sienne. En faisant cela, elle se frustrait elle-même probablement autant que la détective. C'était donc peut-être pas une si bonne idée que cela car maintenant il lui restait très peu de contrôle sur son propre corps . Victime d'une tension foudroyante. Elle s'était retournée, avait prétexté détourner la conversation mais au fond sa tête ne pensait qu'à une seule chose. Elle sentait qu'elle ne tiendrait plus. Qu'elle allait craquer. Au diable sa fierté, elle ne pouvait pas attendre plus... Angel écarquilla soudainement les yeux. Tout se passa étonnement vite. Elle sentit qu'on la retournait et qu'on la plaquait contre le mur derrière. L'instant d'après, le corps de la détective se colla contre le sien. Un léger gémissement de surprise lui échappa et ses yeux se fermèrent, rien qu'une seconde. Comment ne pas fondre face à cette soudaine chaleur corporelle ?

Cependant, elle n'eut pas le temps de réaliser ce que venait de lui dire Adria car  une sensation incroyable se manifesta, bizarrement là où se situait sa bouche, avant de se répandre dans tout son corps. Être le jouet d'Adria, oh là elle disait oui tout de suite. Sans l'ombre d'une hésitation. Alors, elle savoura ce doux contact. Si cette addiction existait, Angel dirait qu'elle avait l'impression de devenir accro aux lèvres d'Adria. Si elle avait su que ce serait si exquis, elle y aurait goûté bien plus tôt. Mais c'était peut-être justement leur jeu et la frustration qui rendaient ce baiser si enivrant. Bien sûr, ce dernier paru beaucoup trop court aux yeux de l'anglaise. Pourquoi fallait-il que les bonnes choses aient une fin ? Angel tenta de calmer les battements affolés de son cœur et de maîtriser ses pensées, mais en vain. Alors,  ses yeux s'ancrèrent à ceux de la détective alchimiste. En réponse aux paroles qu'avait prononcées Adria avant de l'embrasser, Angel susurra lentement : « Mmh dans ce cas, je suis sûre que tu ferais une très bonne partenaire...de jeu.  » Les choses commençaient vraiment à devenir intéressantes. Et il était trop tard pour faire marche arrière. À vrai dire, elle était plutôt flattée et impressionnée qu'Adria ait pris les choses en main la première. Mais ceux qui connaissaient Angel, savaient qu'elle n'était pas du genre à laisser quelqu'un d'autre mener la situation. Elle avait cette fâcheuse manie de toujours vouloir reprendre le contrôle. Alors sans prévenir, elle inversa les positions de manière à ce que soit Adria qui se retrouve adossée contre le mur de la librairie. En veillant bien sûr à ce que leurs corps restent collés l'un contre l'autre. Elle tenait aussi les mains de la détective au dessus de la tête de cette dernière. Ses yeux ne pouvait plus quitter les siens. Et, brûlant de désir, le regard de l'anglaise s'assombrit. « Heureusement pour toi que nous sommes dans la boutique de ton frère, car sinon tu es loin de savoir tout ce que je t'aurais fais... » Sur ces mots, ce fut cette fois elle qui embrassa Adria. Doucement au début, mais rapidement l'échange devint beaucoup plus passionné. Comme si elles étaient seules au monde. Angel avait besoin d'évacuer au moins une partie de sa frustration, d'exprimer tout son désir et de sentir de nouveau les lèvres de l'alchimiste mêlées aux siennes. Jamais elle ne se lasserait de cette sensation. Sa langue était parvenue à rejoindre celle d'Adria pour danser un ardent ballet. Il n'y avait aucun mot suffisamment fort pour décrire ce baiser. C'était beaucoup trop intense. Beaucoup plus que d'habitude, beaucoup plus que ce à quoi elle s'attendait. Mais... pourquoi ?

code by lizzou — gifs by TUMBLR

[/font]
[/font]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Revenir en haut Aller en bas
 

Game of luck and seduction ~ Adria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» Eyeshield 21 saison 2 Sur Game One en mai
» Game of Thrones
» Segment Triple H , Undertaker , Dead Game !
» Adria Mobil [MAJ finies]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All Souls Night :: Archives des rps-

Angel & Dante

Félicitation à nos deux couillons élus membres du mois de d'Août pour leur rafale de RP et leur bonne humeur ! <3