AccueilAccueil  FAQFAQ  Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Intrigue | Groupe 1 ~ Prise d’otages à la Mairie

 :: Archives des Events
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Invité
Invité
avatar

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Dim 13 Mar - 13:32
Prise d'otages



Le numéro 301. Mon passage ne va pas tarder et j’en suis soulagé. Une heure à attendre pour un simple acte de naissance. Le mien a été déchiqueté lorsque j’étais adolescent et que j’avais doucement besoin de faire mes griffes sur quelque chose. La tapisserie, les papiers, ceux importants… Beaucoup de choses ont été détruite et j’en paie les conséquences maintenant que j’en ai besoin. La file d’attente se réduit peu à peu, mais la tension pas du tout. Il y en a qui se disputent pour des broutilles qui me semblent être sans importance. L’impatience rend les gens irritables et je le suis tout autant, tapant nerveusement du pied sur le sol. Je piétine, je déteste ça et être assis ne m’avancera à rien.

Comme si on avait entendu mon appel au secours, pas de la bonne manière, des soldats viennent me retirer de mon ennui. D’un coup, le lieu dans lequel j’étais déjà oppressé, devient le théâtre macabre d’êtres qui ont décidé de nous mener en enfer. Tout se passe tellement vite que je peine à bien assimiler tout ce qui se passe. Les gens qui, auparavant, se gueulaient dessus, se rassemblent contre un mur, se rapprochent pour se sentir mieux, même si c’est dans les bras d’un inconnu. Quand moi, je ne désire qu’être seul avec mon autre que je sens s’agiter en moi. Il sent le danger à travers mes yeux lorsque l’otage assis face à nous tombe sur le sol, inerte. Il entend avec mes oreilles les cris qui le réveillent. Il sent la panique. Il me sent étouffer de l’intérieur et tente de prendre le contrôle sur moi, sans aucune difficulté. Je grimace de douleur en sentant une griffe sortir. J’aurais pu le gérer, j’aurais pu me laisser aller, mais c’était sans compter la présence de Lua. La surprise doit se lire dans mon visage lorsque mon regard croise le sien. J’avais si peur que la foule puisse voir en moi un changement, mais ce n’est finalement qu’un tout petit détail face aux Stryges qui nous menacent. Et la petite humaine qui croit aux extraterrestres est témoin de tout ça. Son sanglot, sa peur… Ca me fait que me rendre la détermination de ne pas laisser mon autre prendre tout le pouvoir, mais bon sang que c’est difficile. « Pas devant elle. » soufflé-je, en cachant ma griffe derrière mon dos, alors que de ma main normale, j’attrape doucement la sienne pour la ramener vers moi. Elle est tellement apeurée… « Je ne te demande pas ce que tu fais là. » A quelques mètres, il y a un petit gars que j’entends rire. Luke. Un très bon ami qui n’aura aucun mal à se sortir de tout ça et l’idée qui me vient à l’esprit, c’est de lui demander de prendre avec lui, dans sa protection, la demoiselle qui est près de moi. « Hey… » Je pose ma main sur son visage, effleure ses joues de mon pouce, puis efface les larmes. C’est loin de son monde, tout ça. Pas si loin du mien, mais je n’avais encore jamais vu des Stryges en colère, battre des ailes, tout casser… Je relève la tête vers Mathis qui lui adresse la parole et dans un élan de protection, passe mon bras autour de Lua. « C’est quoi ton problème ? T’as envie de sympathiser avant de crever ? » C’est quoi ce discours à la con ? Ca va aller ? Est-ce qu’il s’entend un peu ? « T’as pas besoin de savoir son prénom, cette fille est avec moi. Elle s’en sortira. » Peut-être pas lui, c’est ce que j’essaie de lui faire comprendre, mais s’il y a une personne qui doit vivre ici, ce sera elle. « T’es humain ? » A moins que… Je tourne la tête vers Luke, gardant un œil sur les deux Stryges qui parlent entre eux, distraits par l’un d’entre eux qui semblait être avec nous, à la base. « Luke. » Et profitant de ça, je tente d’attirer l’attention de mon ami. Pas sûr qu’il m’entende.



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN


Revenir en haut Aller en bas

Stryge
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Stryge

IDENTITY CARD
Messages : 207 Je suis arrivé(e) le : 21/12/2015 Sous les traits de : Mads Mikkelsen Pseudo : Opium Crédits : Tumblr Points : 1647 Couleurs RP : #2F4F4F

J'ai : Quatre cent cinquante ans Age d'apparence : Quarante cinq ans Je travaille comme : Avocat Actuellement, je suis : Veuf Niveau social : Aisé
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Dim 13 Mar - 17:16






A peine venait-il de commettre son méfait que le « collaborationniste » lui adressa la parole. Daniel lui lança un regard dénué de toute expression, avant de lui répondre sur un ton neutre ; « "Gentil" est un adjectif qui ne me sied guère . »

Klein lorgna à distance l'homme qui venait de relever son geste ; Son attention se focalisa sur lui.  L'hardiesse dont il venait de faire preuve allait lui coûter un petit retour de manivelle. Le Stryge ancra alors son regard dans celui d'une septuagénaire qui l'observait depuis quelques minutes avec dégoût. Tel un félin, il s'approcha d'elle et tandis que ceux qui la jouxtaient s'écartèrent, la femme, elle, resta statique. Klein l'avait sous contrôle. Parvenu auprès d'elle il prononça quelques paroles et aussitôt la mortelle se mit en mouvement. Un air bêta sur le visage, elle se dirigea vers celui qui avait interpellé Daniel. Parvenu à son niveau, elle s’accroupit près de lui et le prit dans ses bras, dans une étreinte gauche et désespérée. Dans un demi-murmure, elle commença à le supplier de les sauver.

« Puisque vous êtes compatissant envers les « vieilles dames »... Je vous en prie. »

Des larmes commencèrent à couler le long des joues de la niaise, tandis qu'elle essuya sa morve dans les vêtements de l'ange noir. « A vous tout le bonheur. » Daniel le provoquait, mais son attitude restait bonne enfant.

Le Stryge se réjouissait de pouvoir user de sa capacité dans un milieu bondé d'humains. Habituellement, il fallait se cacher, constamment. Ici - Et au vu de la situation - il pouvait se permettre quelques écarts de conduite. Il était peu probable que les otages sortent de la mairie vivants et dénoncent son attitude […]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Dim 13 Mar - 19:10



Who thought that my end would be so soon ?


Lua se sentait au centre d'un ventre. Celui d'une bête immonde dont elle ne pouvait se défaire, prise au piège comme une poignée d'autres infortunés qui semblaient tomber un à un. Pourquoi était-elle ici ? Qu'avait-elle fait de mal pour se retrouver dans ce gouffre infernal ? Le silence lui empoignait la gorge comme un prédateur dés plus dangereux. Si elle bougeait, si elle disait un seul mot de trop... elle était morte.

Ses jambes tremblaient si forts qu'elles finirent par la lâcher. Elle perdit l'équilibre et dû prendre appui à un mur derrière elle, les larmes montant dans ses yeux clairs. Pourtant, quelqu'un sentit son malaise, et vint vers elle. Un jeune homme, plus vieux qu'elle, qu'elle ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam. Son regard perdu se braqua sur lui, clignant plusieurs fois des paupières sous la surprise de sa question.

« Je... n-non... et... Lu- »

Mais au moment même où elle décida de répondre à ce Mathis, Jeremiah était intervenu. Grand, puissant, elle avait toujours considéré qu'il avait une carrure protectrice, suffisamment pour la sauver de tout. Mais de là à savoir s'il était capable de la sortir de là... Quand il toucha son visage, il lui sembla qu'une digue craqua dans son esprit et immédiatement, elle se serra contre lui, quémandant la chaleur et la sécurité de ses bras, juste une seconde, juste le temps de lui faire croire que tout cela était faux.
Cependant, lorsqu'elle l'entendit se battre verbalement avec l'autre homme, elle ne put faire autrement que d'intervenir :

« … Stop... s'il te plait... Jeremiah, ça va, je vais bien, il ne voulait pas m'embêter... », articula-t-elle avec peine. « Ne vous battez pas... je vous en prie. »

L'enfant était littéralement à bout. Tout ce qu'elle souhaitait, c'était de comprendre. Elle observait au-loin un grand homme élégant et un autre à lunettes qui semblaient prendre un plaisir certain à tout ça. Mais elle... elle ne riait pas.

« Qu'est-ce qui se passe... ? Qu'est-ce qu'ils veulent ?... »
© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Sam 19 Mar - 10:58



Stand as a rock.


Bla, bla bla. Ils parlent, ils parlent de leurs bouches sans crocs comme si une part d'humain subsistait en eux, comme s'ils n'étaient pas que des prédateurs avides de mort et de sang. La pie charmée se frotte presque à la jambe de ce qu'elle croit être son sauveur alors qu'il n'est rien de plus qu'un bourreau zélé. Foutus anges noirs déchus, tombés dans la fange terrestre comme pour ternir les plumes autrefois blanches dont ils étaient dotés.  Le jour viendra où ils seront engloutis dans les entrailles du sol sur lequel ils marchent. La pierre qu'ils arpentent sans se soucier de sa colère. Je tremble, les dernières gouttes de drogue sont digérées par mon sang qui en redemande, encore et encore et, soudain, je ne sais pas qui est le plus affamé ici. Eux, ou moi ?

Non loin, J'aperçois l'Ours dont la carrure s'interpose entre une frêle gosse et un autre soupirant au regard ahuri, comme si les horreurs qu'il venait de voir n'étaient pour lui qu'une vaste blague dont il avait du mal à s'en remettre. J'entend presque le grondement caverneux de la voix du change-forme qui tonne en direction du mauvais ennemi. Puis son regard capte le miens, sa bouche articule des sons étouffés que je reconnais comme étant mon nom. Ses muscles tendus, son lourd corps cachant la tignasse blonde, serrée dans ses bras épais. Je m'approche comme un condamné vers sa potence.

Jeremiah.

Ma propre voix me fait l'effet d'une craie sur de l'ardoise. Un son rauque et crissant à la fois, comme si une main géante serrait mes cordes vocales en une poigne d'acier. Comme si la terre qui m'habite remontait soudainement pour obstruer ma gorge. Mes épaules s'agitent alors que l'héroïne part et je sens une goutte de sueur rouler sur mon front. Peut-être que je deviens fou, mais j'ai l'impression que la température vient d'augmenter.  Yeux fiévreux qui arpentent la salle en dénombrant machinalement les Corbeaux et leurs regards lubriques. Nombreux, trop nombreux. Je le répète à haute voix.

Ta protégée je suppose ? Elle sait faire quelque chose ?

Et par là j'entend : "sera elle se montrer utile ou n'est-elle qu'un boulet au milieu de ce jeu de quilles ?" La donzelle est terrifiée, elle s'agrippe au corps de son protecteur comme si sa vie en dépendait, ce qui est peut-être le cas, j'y pense.  La situation pue assez sans qu'il ne faille rajouter de "simples" humains hurlant entre nos (ses) pattes. Dans un murmure, j'approche ma bouche de l'oreille de l'Ours.

Je peux en prendre un ou deux de ces piafs, et encore. Entre les humains et les autres poulets prêt à me sauter dessus, je suis pas sûr que je puisse me protéger efficacement. Le seul point positif, on est sur un ligne tellurique. Le soucis c'est que je peux déchaîner l'Enfer et le Jugement Dernier mais j'engloutirais probablement une partie de la ville avec. T'as un plan ?


© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Mar 22 Mar - 16:13



Rp de groupe : Intrigue




C'est quoi son problème à ce mec...Sérieux, j'avais juste tenter de rassurer un minimum une gamine, hors, il était apparu comme par enchantement pour m'agresser comme pas deux. Franchement, il se croyait où ? Dans le monde des bisounours. Mais quel con. Au lieu d'agresser les gens comme ça qu'il essaye de visualiser ses vrais ennemis, enfin, peut-être qu'il était né sans cerveau et que la politesse n'existait absolument pas chez lui. Il me prenait pour qui. Puis, c'est quoi cette question de merde, il y a pas plus stupide. « T'es sérieux là ? Au lieu de chercher des noises aux gens essaye de te focaliser sur ce qui se passe ici, imbécile. » J'étais généralement très patient, mais là, sur le coup, je devais bien avouer qu'avec les circonstances actuelles j'étais à bout de nerfs et loin d'accepter le fait de me faire agresser par un foutu inconnu trop protecteur dépourvu d'intelligence. Je ne comprends absolument pas ce qui se passe autour de moi, détournant les yeux du mec et de la jeune fille qui venaient d'être rejoins par un jeune homme, je m’écarte simplement d'eux, n'interférant pas avec ceux-ci. Apparemment, il était évident qu'ils chuchotaient. Tant mieux, si ils veulent faire bande à par qu'ils le fassent, après tout, je n'étais pas d'une grande utilité de toute manière. Je vais donc me remettre ma place, les bras légèrement croisés alors que mes mains tremblaient doucement. Serrant le poing, je tentais de contrôler ceux-ci sans y parvenir, le cœur battant. Une vieille femme pleurait à chaude larme alors qu'un homme au regard mauvais semblait s'en amuser. Que pouvais-je faire ? Rien, attendre patiemment dans mon coin, point barre comme beaucoup de personnes ici présentes. Super l'ambiance, le temps allait passer extrêmement lentement, surtout pour moi.

AVENGEDINCHAINS

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Mar 22 Mar - 17:22



♪Ding Dong♪

Hell's Bell's♪


A vrai dire, Nils n'avait hum... Aucunes idées de ce qu'il faisait mais il trouvait ça drôle. Le brun avait bien remarquer ces quelques personnes qui parlaient dans le coin, quoi de plus normal? Mais pour l'instant c'était l'autre qui l'intéressait.

- Imbu de soi-même passe mieux non?

Nils, toujours assit dune façon nonchalante le laissa avancer parmi les gens. Il y avait un petit paquet de foule qui se tenait chaud. Et pourtant, tandis que la Stryge avançait parmi les rangs, les gens trouvaient tout de même un moyen de se décaler. Mais pas trop. Pour ne pas être dans le sang. Voyez vous. Il fallait rester sobre quand même. Posant sa tête sur ses mains, il le regarda murmurer quelques mots à madame la vieille. Haussant un sourcil il la regarda faire. Avant qu'elle vienne vers lui, là c'était moins drôle. La repoussant une première fois il soupira.

- Oh mais c'est dégueulasse presque autant que déloyal. Je n'ai pas voulu vexer sa majesté...

Un nouveau regard pour la vieille femme qui venait de s'essuyer dans son manteau et Nils la repoussa plus violemment. Les vieux avaient déjà une durée de vie périmée...
- Madame, on ne touche pas à mon manteau.
 Il la repoussa une nouvelle fois en grognant.

Il soupira de nouveau tandis qu'elle revenait à la charge et en soupirant, Nils lui brisa la nuque. Voilà, n'allons pas en faire toute une histoire. C'était fait maintenant. En se levant, il passa une main sur ses vêtements dans l'espoir de les lissés, d'en faire quelque chose. Mouais, c'était miteux. Jetant un nouveau regard vers le blond il le mit au défi du retard.

- Tu/vous compte rester du côté des attaqués ou des attaquants?

Puis finalement il tourna son regard vers le petit groupe qui chuchotait, d'ailleurs c'était bien. Ils chuchotaient bien. Pour des humains. Pas assez bas pour le reste... Retirant sa casquette une nouvelle fois, le brun la lança parmi la foule. Il voulait que la jaquette touche le grand brun qui cachait la petite blonde mais raté, c'est la petite qui la reçut en pleine tête. Avec un regard faussement déçu, Nils intervint.
- Ça va on vous dérange pas trop?
Prof en sortie scolaire. Merci Nils.
© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN
Revenir en haut Aller en bas

Maire de la ville - PNJ
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Maire de la ville - PNJ

IDENTITY CARD
Messages : 101 Je suis arrivé(e) le : 25/08/2015 Sous les traits de : Morgan Freeman Crédits : rusty nail Points : 389 J'ai : 69 ans Je travaille comme : Maire d'Ottawa Actuellement, je suis : Célibataire exigeant Niveau social : Riche et puissant parmi les Hommes
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Sam 26 Mar - 13:10
Prise d’otages à la Mairie
Les gémissements retentissent face à la terreur des victimes innocentes enfermées dans la Mairie. Les stryges s'en amusent, ils sont fières de sentir cette peur inondée la pièce comme une vague de chaleur incendiaire. Le Maire n'est toujours pas sorti de sa cachette, apparemment, le sort de la population d'Ottawa semble moins important que le siens. Le sang coule lentement sur le sol, laissant deviner un tragique destin pour les autres. Les Stryges ont trouvés un renfort non prévu avec deux de leurs congénères, tant mieux, ils n'en sont que plus ravis. Les bavardages d'un petit groupe n'a bien sûr pas échappé aux assaillants. Au départ ils n'y prêtèrent pas spécialement attention, sifflant quelques paroles pour savoir comment agir, qui sacrifier par la suite pour faire bouger les choses. Et puis, le silence. Ils se tournent vers Daniel et Nils, qui pour eux, ont la langue bien pendue mais à part faire de petites conneries n'ont pas encore fait leurs preuves. Un sourire sadique s'affiche sur la face de la femme aux ailes géantes, alors que son compagnon de jeu, lui, claque sa langue d'un air appréciateur. Il est temps, le Maire a épuisé son temps de réflexion et d'autres victimes vont sans nuls doutes payer le prix fort de cette partialité. Le regard carnassier de ses êtres cruels passe des humains  aux stryges, puis, s'arrête devant cette jeune fille pleurnicheuse entourée par le bras d'un Berserkers trop protecteur. L'homme la désigne du regard et rapidement, Lua fut arrachée des bras de Jeremiah pour être jetée aux pieds de Nils. Le guerrier fauve n'a pas le temps de réagir que l'un des attaquants appuie son regard perçant vers Daniel. Inutile de parler, ses yeux en disent long.

Un stryge approche de l'alchimiste, un sourire mauvais aux lèvres, alors qu'un autre attrape l'humain qui c'était mis en retrait face au groupe bavardant discrètement. Ils ne vont pas faire un exemple mais bien quatre... Après tout, ils ne sont pas là pour rire et l'envie de sang se fait ressentir. Au loin, une unité spéciale s'apprête à frapper pour sauver ce qu'il restera des citoyens piégés, attendant les ordres, attendant une quelconque raison pour défoncer cette porte et renverser la situation. Vont-ils réussir à sauver tout le monde ? Plusieurs personnes étouffent de petits gémissements face à l'horreur qui va se dérouler devant leurs yeux. Une enfant, un Berserkers, un alchimiste et un pauvre humain. Leur sort est scellé... Tic-tac, tic-tac le temps tourne mes amis et les victimes vont tomber.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Lun 28 Mar - 11:01



♪Ding Dong♪

Hell's Bell's♪


Oh... Retournement de situation peu prévu... Tuer des veilles dames ça n'était pas le plus dérangeant. Leurs durée de vie était déjà limitée. Elles laisseraient place à la mort et aux pleurs des proches durant une courte durée avant qu'on les oublient et que l'on passe sur leurs tombe très peu souvent... Mais un enfant c'était différent. Un enfant ça signait la fin de vie des parents. Qui sait, ils feront sûrement une dépression. La mère prendra des cachets quotidiennement pour un stress post-traumatique qui ne passera jamais. Le père aura un délire avec l'alcool et ne pourra regarder la mère sans reconnaitre les traits de sa petite princesse dessous. Ils divorceront quelques années plus tard lorsque l'un ne pouvait plus regarder l'autre. Ou peut-être qu'elle n'avait pas de parents. Ce qui... Aurait en l'occurrence pu aider Alekseï à en finir avec mademoiselle. Relevant la tête du visage enfantin, la Stryge regarda la madame Stryge qui de tenait là, ce sourire malsain sur les lèvres tandis qu'elle lui fit un signe. Oh il n'attendait pas son accord. Juste qu'il soit prêt. Parce que ça restait un choix difficilile... Si il le faisait ça sonnait la fin du gong... Si il le faisait pas de retour possible en arrière... C'était bête d'hésiter autant... Mais voyez, demander à un mec qui tenait un centre de jeunes en difficultés de tuer une enfant c'était... Compliqué.

- Je suppose que je n'ai pas le choix?

Le mouvement de tête négatif le fit soupirer. Il n'y avait plus qu'a maintenant. La demoiselle pleurait toujours sur le sol. Se relevant et repoussant sa chaise, il l'attrapa entre ses bras avant de regarder l'homme qui la tenait fermement dans les bras tout à l'heure. Puis il lui brisa les cervicales. Rapidement et proprement. Elle retomba mollement dans les bras et il l'allongea au sol avant de se relever le regard dur.

- C'est suffisant où je dois m'occuper de lui aussi?

Il pointa l'humain du doigt. Non parce que si on lui avait dit oui pour Lucas il aurait vraiment peu apprécié...
© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue | Groupe 1 ~ Prise d’otages à la Mairie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» the city burns (groupe B) | Prise d'otages au New York Marriott
» Prise d'Otages [Réservé Birds Of Prey]
» Mission Intrigue N°2 : Prise d'otages dans une banque
» Intrigue | Groupe 4 ~ Casse dans les boutiques de la Cour
» Haïti pris en otage par des « bandits légaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All Souls Night :: Archives des Events-

Angel & Dante

Félicitation à nos deux couillons élus membres du mois de d'Août pour leur rafale de RP et leur bonne humeur ! <3