AccueilAccueil  FAQFAQ  Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
L'Amour du passé est inné chez l'Homme. // ft. Hécate

 :: Archives des Events

Invité
Invité
avatar

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Mar 16 Fév - 12:38


L'Amour du passé est inné chez l'Homme
Orécate

 Trois ans en arrière, Oreste était quelqu'un de résolu et d'effacé, accablé par le poids qu'il s'était imposé seul. Au moment de la signature des papiers du divorce, il avait fait une croix, inconsciemment, sur toute notion d'un bonheur amoureux. Plus jeune, ce qu'il avait trouvé auprès d'Hécate l'avait transformé, au point de ne plus être véritablement certain de savoir aimer si elle n'était pas là. D'où la parenthèse sentimentale étrange dans laquelle il s'était engouffré lorsqu'elle était partie. Mais voilà qu'au prix de bien d'efforts, de bien de souffrances, voilà que son existence avait de nouveau changé. Pour le meilleur.
Ils formaient à nouveau ce couple qui avait occupé l'esprit de l'alchimiste pendant près de onze ans. Pas une journée ne passait sans qu'il ne pense à elle, depuis leur rencontre. Il avait d'ailleurs l'impression qu'elle avait eu lieu la veille, et cette soirée de la Saint-Valentin ne faisait que renforcer la présence de ces souvenirs. Il y avait tellement longtemps qu'il ne s'était pas senti aussi proche d'un être aimé... Et Hécate, elle... représentait tout pour lui. La clé d'un passé, d'un présent et d'un futur qu'il attendait de toute son âme.

Une clé qu'il attendait de pied ferme devant la porte de la salle de réception de l'hôtel en ce soir du 14 février. Pour se donner un côté plus romantique, monsieur et madame s'étaient donné rendez-vous sans se voir de la journée. Chose difficile, car depuis leurs retrouvailles, ils étaient redevenus inséparables... Mais quand il tourna les yeux en l'entendant arriver, il comprit que ce petit jeu avait valu le coup.

« Oh mon dieu... Tu es... magnifique... », souffla-t-il, béat d'admiration devant la beauté de sa femme. Lui-même un peu gauche dans son costume, il ne put rien faire d'autre que de s'approcher d'elle pour l'embrasser. Geste qui, emprunt autrefois d'une délicieuse routine, relevait d'une saveur spéciale aujourd'hui.

Entrant à l'intérieur, Oreste regardait autour de lui avec les yeux remplis d'étoiles. Il faut dire que depuis qu'il avait repris en main les rennes de sa nouvelle vie, il voyait le monde différemment. Tout son esprit n'était que légèreté, vivacité, et surtout, joie ! Se tournant vers celle qui lui tenait le bras, il lui offrit un sourire des plus sincèrement tendres, avant de déclarer :

« Wow... Eh... ça ne te rappelle rien ? »

La décoration du Fairmont ressemblait à s'y méprendre à celle qu'arborait le restaurant du soir de leur premier rendez-vous. Pour ce couple, c'était littéralement frappant, et cette simple constatation mettait du baume au cœur réparé de l'alchimiste. C'était un des multiples signes que ce soir, c'était leur soir, et que rien, absolument rien, ne pourrait entacher cette soirée.
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Dim 6 Mar - 23:44
Orecate



Trois ans sans l’avoir auprès de moi aurait dû m’apprendre à me faire à cette soudaine distance d’une journée seulement. Ce n’est rien, quand on y pense, seulement quelques heures… C’est pourtant beaucoup. Je me sens si dépendante et ça ne m’effraie pas une seule seconde. Je me demande encore comment j’ai fait pour tenir tout ce temps, sans craquer avant et revenir à Ottawa pour le retrouver, avec des arguments qui me semblent à présent en béton, mais qui n’auraient pas fait long feu avec la véritable raison de notre séparation. Le monde fantastique dans lequel nous vivons peu être magique, mais aussi bien destructeur. Il a failli m’enlever la plus belle personne que je connaisse. C’est derrière nous, mais j’y repense souvent, me demandant ce qui se serait passé si Willow n’avait pas été là. Imaginer une vie sans Oreste m’est impossible. Mon homme magique.

Nerveuse, comme si c’était un premier rendez-vous, comme si j’espérais absolument plaire à un homme que je n’avais encore jamais vu, voilà que je me comporte telle une adolescente en observant mon reflet dans une voiture. Ma robe blanche cassé est fendue et laisse entrevoir ma jambe gauche. Mes cheveux blonds tombent en cascade sur mes épaules. Je replace mes bretelles, comme si elles allaient tomber et me dirige enfin vers l’entrée. Mon sourire remplace l’angoisse lorsque je le vois attendre. Doucement, mais peu discrète avec mes escarpins, je m’approche, les lèvres pincées en le regardant de haut en bas, avant de croiser ses yeux et l’effet que j’ai sur lui est encore mieux que ce que je pouvais imaginer. Mon cœur fait un bond en sentant ses lèvres se poser sur les miennes : je ne manque pas de ses baisers en ce moment, mais ils me font tous le même effet, bien que ce soit plus intense à chaque fois. « Merci, je dois dire que tu es… Hum. » D’un regard gourmand, je me mords de nouveau les lèvres et agrippe de mes doigts sa chemise. « Il se pourrait bien qu’ils sautent ce soir. » dis-je, en parlant des boutons. « Je suis clairement en train de vous allumer, Monsieur Deslauriers. » C’est tellement digne de moi, avec lui.

Je passe mon bras autour du sien et entre à l’intérieur, essayant d’observer le moindre détail. C’est fou. Je m’attendais à ce que soit magnifique, mais je ne savais pas à quel point ça le saurait, à quel point ça me remémorerait des souvenirs lointains, qui me semblent pourtant si proches et je ne suis pas la seule dans ce cas. « Tu parles de ce fameux soir où tu as essayé de t’échapper, Monsieur Bug de l’an 3 000 ? » demandé-je, avec un petit sourire, avant de me pencher vers sa joue et y déposer un baiser. « Oui, ça me le rappelle aussi. Tu crois qu’on peut s’installer ou qu’on doit attendre qu’on nous installe ? » Ca me paraît tellement immense que je n’ose pas prendre place à une table libre.



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Lun 14 Mar - 20:13


L'Amour du passé est inné chez l'Homme
Orécate

 Étrange sensation que celle d'être pleinement heureux... Le cœur en fête, Oreste se sentait l'âme légère depuis qu'un tournant majeur avait marqué sa vie. Celui de sa libération. Trois ans de douleur, trois ans d'une souffrance accrue chaque jour faisant, trois ans qu'il s'était habitué à la traiter comme sa pire des Némésis. Mais voilà qu'elle était partie, aussi intensément qu'elle était venue. Et tout le malheur que cette malédiction lui avait apporté s'était envolé aussi simplement qu'un château de cartes dans le vent.

Et puis... Elle était de retour. Elle, l'Unique, celle qui parvenait à rendre la Lumière dans les moments les plus sombres, celle qui est restée près de lui, même si elle se trouvait à des milliers de kilomètres. Leurs deux cœurs ne faisaient désormais plus qu'un, et il s'agissait là de la plus belle évidence du monde.
Grand Dieu. Elle avait déjà le don de le troubler, ici, à cet instant précis, dans ce restaurant luxueux aux couleurs des amoureux. C'était quelque chose d’insensé de retrouver des sensations intacts, vieilles de plusieurs années, alors qu'il croisait le regard de sa belle Hécate. Ses doigts fins sur les boutons de sa chemise... et il se sentait déjà fondre, tandis qu'un sourire des plus équivoques ornait son visage.

« Je vois ça... », répliqua-t-il, une main glissée sur sa hanche. « Et je ne peux qu'apprécier... »Ils s'étaient enfin retrouvés, et leurs corps parlaient d'eux-mêmes, exprimant le manque et le vide qu'avait crée ces trois ans loin l'un de l'autre. Mais ce n'était pas le moment... ils avaient toute l'éternité devant eux. Pour l'instant, c'était l'estomac de l'alchimiste qui criait famine, tandis qu'il riait sous la réplique de sa femme.

« Et comment que je m'en souviens ! J'en menais pas large, mais devant une telle beauté... comment veux-tu ne pas être intimidé, hm ? » Il rit légèrement, haussant finalement les épaules. « Prenons cette table, elle m'a l'air parfaite. »

Il conduit Hécate vers un coin particulièrement intimiste, une table dressée pourvue de deux chandelles, l'ambiance idéale qui semblait n'attendre qu'eux. En bon gentleman canadien, il tira la chaise de la violoniste pour qu'elle puisse s’asseoir, et prit place en face d'elle, le regard pétillant comme jamais. L'alchimiste avait la véritable sensation de revivre ses premiers émois... avoir vingt-huit ans de nouveau, quel bonheur ! Il baissa les yeux vers les menus pliés sur les assiettes en porcelaine, fine, souriant un peu.

« Prend tout ce qu'il te plaira. », déclara-t-il finalement, sa main venant caresser celle son autre, avant de la soulever doucement et d'y porter un baiser.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Amour du passé est inné chez l'Homme. // ft. Hécate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» la première chose que je regarde chez un homme, c'est sa femme. ∞ STILLS
» Fantômes et... pomme d'amour (pv) (terminé)
» L'amour au passé [pv Keagan]
» Ah non, mais c'est quoi, ça?!?! (pv Saria J. Drakoya) [Abandonné ]
» Une cérémonie bien spéciale [PV (Tarod, Fel, Kanoë)=prio et tous ceux qui le veulent]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All Souls Night :: Archives des Events-

Angel & Dante

Félicitation à nos deux couillons élus membres du mois de d'Août pour leur rafale de RP et leur bonne humeur ! <3