AccueilAccueil  FAQFAQ  Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Noël est le seul jour de l'année où les hommes se conduisent comme les oies du Périgord, mais sans se forcer. | Willow & Kassim & Zohra

 :: Archives des Events
Aller à la page : Précédent  1, 2

Invité
Invité
avatar

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Mar 29 Déc - 13:28

Willoche & Zohrouille & Kasscouille & Darwesh
- Putain mais Titus, t'as fini de craquer ton slip Armani pour un truc comme ça ?! Va falloir redescendre vite fait sinon tu vas nous clamser entre les doigts, vieux machin !! Ouais ouais, pas les danseuses, JE SAIS PUTAIN. Mais Basmati, de un j'ai envie de dire qu'elle s'en plaint pas, et de deux, j'suis pas toujours en train de violer tout ce qui passe !! Donc maintenant tu me laisses retrouver ma lentille malencontreusement perdue sous cette table, et recouvrer le peu de dignité que tu m'as volée en beuglant comme un âne !!

Le vieux machin leva lentement les yeux vers le ciel ou plutôt vers le dessous de la table et ce qu'il aperçu le dégoûta. Un Chewing-gum trônait là, impérial et tout rose pré-mâché où l'on pouvait discerner encore des traces de dents. Dégueulasse ! Il devait appartenir à un Sidh car tout le monde le savait, la mort donnait mauvaise haleine et même un dentifrice Oral B pro 26 en 1 spécial décapage pour chevaux ne pouvait lutter contre ce fardeau. Ou alors à un Qilin … Brouter de l'herbe telle une tondeuse à gazon ou une chèvre ne devait pas aider non plus. Stéréotypes maggle ! Bref, après ces pensées aussi inutiles qu'intéressantes, il posa ses yeux sur Kassim qui avait tout bonnement disparu. Oh le petit con ! Et puis, parenthèse, depuis quand il portait des lentilles celui-là ? Un soupire lui échappa et Darwin décida de glisser en dehors de la table avec autant d'élégance qu'un balai Swiffer. Il se releva, défroissant son costume de luxe d'une main et rejoignit les autres comme si de rien était sous les regards ahuris des autres convives. Ben quoi ? Ils avaient pas d'enfants eux ? Être un père célibataire était loin d'être une sinécure, croyez-moi ! Heureusement qu'il l'aimait son fiston, sinon cela ferait belle lurette qu'il lui aurait arraché les deux yeux pour s'en servir de boules relaxantes chinoises ! Ou Turc pour le coup …

Arrivant à leur hauteur, le stryge ne se priva pas d'attraper son « disciple » par le lobe de l'oreille pour l'attirer vers lui et lui murmurer tout en continuant de sourire aux deux femmes qui les accompagnaient :  

- On en reparlera, gamin … On en reparlera. Compte sur moi ! T'as intérêt de te faire tout petit avec Zohra car si vous vous bécotez devant moi, je me ferais un malin plaisir de te ridiculiser encore plus tout le long de la soirée ! Et tu me connais, je suis très fort à ce petit jeu ...

Oui parce qu'il fallait pas déconner hein ! Il fallait que Kassim se souvienne qu'il lui avait presque torcher le cul son « papa » ! Pour l'instant, il acceptait plus ou moins bien leur histoire … Cadeau et magie de Noël toussa toussa mais il gardera tout de même un œil sur eux, tel le chaperon d'un adolescent dans une boom de fin d'année. Délaissant enfin son marmot qui se faisait violemment clasher par sa danseuse préférée, il s'approcha de Willow qui pleurait de rire à leur côté. Passant un bras autour de ses épaules, il posa sa tête contre la sienne tout en observant la scène :

- J'ai loupé quelque chose Pupuce ? J'aime pas quand tu ris sans moi … Raconte moi tout ! Attends … Elle est bien entrain de parler de son oiseau magique là ou je me fais des films ? Putain, laisse moi deviner, c'est toi qui a lancé ce débat ? Avoue ! CHAMPIOOOOONNE !

Non sans la lâcher, Darwin lui bisa la tempe avec un regard plein de fierté et tendit sa main libre pour un « Hug Five ». N'empêche, qu'elle était belle et parfaite sa Willow … Même quand elle riait comme une baleine ! Dommage qu'il soit trop con et aveugle pour s'en apercevoir pleinement ! Car son amie devait être la seule femme au monde à pouvoir le supporter ...
   
©Pando
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Mer 30 Déc - 14:17

Willoche & Zohrouille & Kasscouille & Darwesh
La petite Nuckelavee semblait toute chamboulée par la question que Willow venait de lui poser, rapport à sa relation avec Kassim. Et du coup… c’était une réaction qui attirait plus encore le regard et l’attention de l’Alchimiste sur sa personne. Un sourire satisfait s’étira sur le visage de Will, et elle l’écoutait rétorquer que ce n’était pas vraiment poli, pas correct ou on ne sait pas quoi… mais elle s’en foutait pas mal non mais ! Ce qui avait d’important, c’est qu’en tirant les vers du nez de Zohra –qu’elle avait de fort adorable d’ailleurs contrairement à son frère- elle pourrait sans aucun doute choper des informations crousti-moelleuses à se foutre sous les chicots ! Mais à peine commença-t-elle à élaborer une stratégie d’attaque que Kassim pointa ses vicieux sourcils, suivit de Dadou qui lui agita l’oreille comme un forcené. Une scène de violence père et fils insoutenable, digne d’un spot TV spécial ‘tape pas sur la gueule de tes enfants, même s’ils sont moches, cons, et déjà grands’. Willow avait tellement l’habitude, de leurs coups d’éclats et autres chicaneries qu’elle ignora parfaitement les deux Stryges pour rester concentrée sur Zohra. Et elle se félicita bien vite de l’avoir fait… parce que ce qu’elle envoya à la truffe du minot franchement, valait toutes les richesses de ce monde ! « Si c’est à l’échelle du courage, j’ai envie de dire que je ne risque pas de me casser les dents dessus. »

Willow éclata de rire après un moment de stupéfaction, essuyant une petite larme qui pointait au coin de son œil sous l’effet de l’hilarité. Décidément cette fille avait du chien ! Plus qu’elle ne le laissait paraitre et Willow s’en trouva fort surprise… Mais pas plus que Darwin, qui vint bientôt la prendre par l’épaule dans un geste qui lui semblait tendre, posant sa tête contre la sienne. Oh bordel la sueur froide LA SUEUR FROIDE ! Il n’y avait pas si longtemps, le contact de Darwin la laissait indifférente… ou du moins, insensible. C’était plus le cas maintenant, et le moindre de ses gestes, comme ce dernier, envoyait l’Alchimiste planer avec la couche d’ozone, c’est-à-dire très haut. Par chance le con ne s’en rendait pas compte… pourtant, elle semblait s’être légèrement figée devant son attitude, bien qu’elle frottait sa tête contre la sienne, avide et exclusive bien qu’elle n’ait pas d’autre choix que d’étouffer tout ça. Heureusement, Zohra reprit la parole, la laissant à nouveau éclater de rire ! « Nous parlons évidemment d’une certaine partie de ton anatomie, dont la taille est certainement justifié par ta capacité à assumer ta simple cavalière de ce soir. Donc si tu ne veux pas entendre la suite, tu peux retourner sous le buffet. » POPOPOOOOOH LE CLASH ! Qu’il était boooooooow ! Elle battit des mains comme une gosse devant ce connard de Guignol qui se ferait péter la gueule (globalement c’est ça XD) puis accorda le High Five à son Dada qui avait déclaré qu’elle était une championne… non sans l’achever précédemment par un « pupuce » très bien placé. On Fire Willow…

« La jument en a dans le slibard ! Pas comme ton fils, ce gros lâche ! Regarde-moi sa dégaine, tu crois qu’il mérite de pécho une perle comme Basmati, le joyau du riz ? Mais oui… elle vient tout juste de déclarer à la Cour et sa Reine que le Turc est équipé petit budget ! »

Restant bien évidemment contre Darwin dont elle se serait éloigné avec une souffrance infinie, Willow termina sa coupe de champagne d’une traite et fit signe à un serveur de lui en apporter une autre prestement avant de hurler sur Kassim :

« BOUUUUUH KASSIM BOUUUUUUH !! Si t’a un micro-pénis et qu’elle t’accepte comme ça c’est que c’est la bonne – dans les deux sens du terme ! Alors ne déconne pas hein, p’tit con, va… C’est pas tous les jours qu’une femme accepte l’insatisfaction sexuelle par amour mon gars ! »

 
©Pando
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Jeu 7 Jan - 16:11

Willoche & Zohrouille & Kasscouille & Darwesh
C'était purement blasant. Cette situation, c'était comme se retrouver face à une bande de poules caquetant sans vergogne. Ça ne changeait pas beaucoup dans le cas de Willow. Il se foutait éperdument de ce que ce bout de viande sur pattes pouvait bien raconter, après tout, s'il devait compter le nombre de remarques de ce genre à son égard depuis leur rencontre, il n'avait pas fini... De toutes manières, elle devait déjà être bourrée.

« Ferme ta gueule, ça fera du bien à tout le monde. »
, lança-t-il simplement à l'encontre de l'amie de son père. Son ton n'avait rien de sa raillerie habituelle. Si d'habitude, ils se seraient mutuellement charrié jusqu'à plus soif, ce soir, ce n'était pas du tout le moment.

Le pire, c'était que Zohra s'y été mise aussi. Et c'était sa remarque qui l'avait touché. Plus que les débilités que vomissait l'alchimiste, plus que le regard jugeant de Titus qui les avaient rejoints. Certes, Kassim avait ses torts, et bien qu'il l'aurait nié des années en arrière, c'était un coup merdique que celui d'avoir disparu sous la table. Mais, est-ce que c'était une raison pour qu'il en reçoive autant plein la gueule ? A trois contre un, ça n'avait rien de loyal.

« En tout cas, je vous félicite. Attaquer sous la ceinture, c'est novateur, frais, original... Génial, vous avez quoi, trois ans d'âge mental ? », déclara-t-il, la voix sèche et cassante.

Les trois en prenaient pour leur grade. Quand il se sentait agressé, Kassim ne faisait de cadeaux à personne, et c'était les poings serrés qu'il les observaient, le regard sombre chargé de colère. Il avait sa fierté. Et s'il y avait bien quelque chose qu'il ne supportait pas, c'était que quelqu'un d'autre que lui y touche. C'était là son plus grand défaut... Après tout, ce n'était pas pour rien qu'il ne se laissait pas approcher facilement. Et les rares personnes à qui il avait confié sa confiance étaient en train de l'humilier en public. Il sentait les regards des curieux posés sur le groupe, intrigués par les hurlements de Willow ou les piques fusant de toutes parts. C'était littéralement... insupportable. De toutes façons, il savait qu'il allait littéralement en prendre plein la face la seconde où ses yeux s'étaient posés sur Darwin. Qu'il allait se faire engueuler comme un petit garçon, quoi qu'il fasse. De là à dire qu'il était littéralement la tête de turc de la soirée... il n'y avait qu'un pas (et j'ai attendu tout le rp pour la placer celle-là.).

Il profita du passage d'un serveur pour attraper une coupe de champagne à son tour, jetant un regard dédaigneux aux trois autres qui s'étaient manifestement ligués contre lui. Bien, bien. Pas grave, il n'avait pas besoin d'eux. Ni de voir son père roucouler avec l'alchi-conne, ni de subir le regard déçu de sa cavalière, qui avait pourtant le don de lui foutre le cœur en vrac et de lui faire presque regretter ses paroles à venir... presque :

« … Mais ouais, t'as raison Zohra. Je préfère encore passer la soirée seul plutôt que d'entendre ce genre de conneries. Quand la connasse aura dessoûlé ou que vous aurez autre chose de plus intéressant à raconter, faites-moi signe ! Amusez-vous bien !! »

Sans attendre de réponse de leur part qu'il n'aurait de toutes manières pas écouté, Kassim leur tourna le dos et commença à partir dans une direction au hasard, l'alcool en main qu'il commençait déjà à descendre. Le Stryge était furieux, vexé, blessé dans son orgueuil, et tout aussi déçu du comportement de ces trois-là. Ce serait quoi, la suite ? Il n'était pas venu là pour ça. Vraiment pas. Son humeur était telle que lorsqu'une serveuse lui emboîta le pas pour lui proposer des petits fours, il ne put qu'aboyer en retour un :

« Tu veux quoi ?! Dégage !! »

Merde à la fin. Merde. Qu'on lui foute la paix.
   
©Pando
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Ven 8 Jan - 14:54

Willoche & Zohrouille & Kasscouille & Darwesh
Est-ce que mes mots avaient dépassés ma pensée ? Franchement j’hésitais… La réaction de Kassim avait été blessante. J’avais beau bien le connaitre à présent, le savoir peu enclin à assumer certaine chose et surtout, à avoir une attitude parfois très étrange vis-à-vis de son créateur, j’étais aussi attentive à ce qu’il pouvait me montrer. Je n’en attendais pas beaucoup, je n’étais pas exigeante. Mais j’aspirais à un minimum d’attention. Il le savait… Je ne cachais ni mes sentiments, ni mes attentes bien que je me faisais patiente avec lui. Mais là, c’était vraiment difficile. L’ambiance idyllique de notre arrivée s’était chargée de me rendre plus sensible encore devant une démonstration de cette envergure. Par contre… le regard qu’il me lança après ma bavure avait suffi à me renvoyer une bonne grosse culpabilité à la face et un pincement au cœur me fit changer d’avis quant à lui. Il n’en fallait pas plus… surtout que Willow elle aussi, dépassait les bornes, ne me laissant pas le temps de réagir au profit de Kassim.

-  BOUUUUUH KASSIM BOUUUUUUH !! Si t’a un micro-pénis et qu’elle t’accepte comme ça c’est que c’est la bonne – dans les deux sens du terme ! Alors ne déconne pas hein, p’tit con, va… C’est pas tous les jours qu’une femme accepte l’insatisfaction sexuelle par amour mon gars !

- Willow je t’en prie…

Je soupirais avec lassitude, passant une main nerveuse sur ma tenue, comme si m’arranger un peu allait solutionner la chose. Mais j’avais quand même un peu de fierté… même si avec lui elle se limitait vraiment à pas grand-chose. Enfin, disons que je n’avais surtout jamais eut besoin d’en faire preuve jusque-là, me préoccupant essentiellement de la sienne.
- Ferme ta gueule, ça fera du bien à tout le monde.

Là, pour le coup, j’étais véritablement choquée par son attitude et surtout, très surprise de lui voir une expression pareille.

- Kassim !!

Plus qu’un rappel à l’ordre, c’était une légère supplique, pour qu’il évite de s’emballer, et l’intimer au calme. Etant donné les caractères explosifs des Stryges et de l’Alchimiste, il n’était peut-être pas nécessaire d’empirer les choses et d’exacerber les rancœurs. Seulement, c’était naturel qu’il réagisse ainsi… Je n’avais plus qu’à subir, en essayant de garder mon sang froid. Ce qui fut difficile, surtout lorsqu’il s’adressa à nouveau à moi avec… ce regard, ce mépris. Quelque part je savais le mériter, mais c’était insupportable d’être à l’origine de cette expression sur son visage.

- … Mais ouais, t'as raison Zohra. Je préfère encore passer la soirée seul plutôt que d'entendre ce genre de conneries. Quand la connasse aura dessoûlé ou que vous aurez autre chose de plus intéressant à raconter, faites-moi signe ! Amusez-vous bien !!

Je l’observais alors avec une mine horrifiée, abattue et honteuse de l’avoir traité de cette manière. Oooouh la souffrance de lui avoir fait du mal… C’était presque terrassant. Non en vérité ça l’était. Mais je ne bougeais pas, préférant le regarder partir en feignant le désintérêt et me tournant vers Darwin et Willow, parlant pour mieux me convaincre moi-même. Seulement, mon accent se faisait alors si fort que je n’étais pas certaine qu’ils comprennent tout.  

- Il m’agaaaaace ! Je le hais quand il est comme ça… il n’a qu’à rester dans son coin et faire sa mauvaise tête je m’en fiche ! Qu’il boude ! Je suis bien avec vous, je n’ai pas besoin de lui. …………………. Non en fait, j’ai menti…

La faiblesse… j’étais vraiment nulle. Même pas capable de bouder plus de deux minutes. Mais il fallait dire que le regard blessé de Kassim avait d’avantage de force que mes sentiments de vexation. Sans attendre, je jetais presque ma coupe de champagne encore pleine à Darwin, pour mieux partir à la recherche de mon Kassou et me plier une nouvelle fois en quatre pour rattraper le coup et lui rendre sa bonne humeur que j’aimais tant lui voir.



©Pando
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Revenir en haut Aller en bas
 

Noël est le seul jour de l'année où les hommes se conduisent comme les oies du Périgord, mais sans se forcer. | Willow & Kassim & Zohra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Noël est le seul jour de l'année où les hommes se conduisent comme les oies du Périgord, mais sans se forcer. | Willow & Kassim & Zohra
» Le seul moyen de guérir, c'est de se considérer comme guéri. [Luigi]
» [Jour III] L’année précédente, dans une soirée, il avait entendu une œuvre musicale ...
» Seul est digne de la vie celui qui chaque jour part pour elle au combat [Pv: Fiora, Atios]
» On est jamais totalement seul ... [Petit Cerisier & Petite Sabreuse]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All Souls Night :: Archives des Events-

Angel & Dante

Félicitation à nos deux couillons élus membres du mois de d'Août pour leur rafale de RP et leur bonne humeur ! <3