AccueilAccueil  FAQFAQ  Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
annabelle & mara ▽ Not today Satan, not today.

 :: 23 Jaik Trail AVE

Stiletto-heeled stone cold bitch
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Stiletto-heeled stone cold bitch

IDENTITY CARD
Messages : 758 Je suis arrivé(e) le : 08/06/2016 Sous les traits de : Jena Malone Je me dédouble : Caroline L. Bloch Pseudo : Melkin Crédits : Ava © MOOMINS | Sign © WIISE Points : 6364 Couleurs RP : #AD28B2 I am gonna break your heart an get away with murder.

J'ai : 44 ans Age d'apparence : 32 ans Je travaille comme : assistante funéraire Actuellement, je suis : célibâtarde sentimentalement inhibée Niveau social : I'm a rich bitch, I'm the upper class ♫

Merry darling, you're my best friend
I've been doing bad things
That you don't know about
Stealing your stuff now and then
Nothing you'd miss but
It means the world to me.




Girl, you'll be a woman soon,
Please, come take my hand
Girl, you'll be a woman soon,
Soon, you'll need a woman.




If you leave me now
You'll take away the biggest part of me
Oh, oh, oh, oh, no, baby please don't go
And if you leave me now
You'll take away the very heart of me
Oh, oh, oh, oh, no, baby please don't go
Oh, oh, oh, oh, girl, I just want you to stay.




There's something inside you
It's hard to explain
They're talking about you boy
But you're still the same.




Oh no, not me
I never lost control
Who knows ? not me
We never lost control
You're face to face
With The Man Who Sold The World.
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Mar 20 Sep - 20:30

Not today Satan, not today.
"Laugh track on a TV show, echoes in the dark alone. I go to bed feeling bad, that I'm the reason that you're sad. January to December, do you wanna be a member ? I feel like if I'm too kind then you will only change your mind. Take advantage of my heart and I'll go back into the dark. Love will never be forever, feelings are just like the weather. January to December, do you want to be a member?"

Cliff Martinez - Bride of Chang ▽ Il est au cœur de la nuit et après l'Heure du crime, une heure bien plus sombre encore. Celle de trois heure trente-trois, l'Heure du Démon. C'est l'heure la plus sombre. Chacun y cherche un Enfer tout personnel, quand il y demeure éveillé... Mara ne dérogeait pas à la règle tandis que son regard à la fois glauque et absent voyait sans le regarder son reflet dans le miroir du salon. Durant ces soirs où le sommeil ne vient pas, la laissant comme une âme en peine, la Stryge passait de longues heures solitaires comme une lionne en cage affolée par sa captivité. La cage restait une cage, juste plus grande, depuis que sa vie sociale prenait de plus en plus de place dans son esprit et la rousse songeait qu'elle aurait mieux fait de mordre cette main qui l'avait relevé ; Merry était cette amie sincère qui répandait le bien comme le mal dans ses veines. Diane... il ne restait plus aucune trace du passage de la Banshee dans sa vie. Elle avait simplement disparu un soir, après que les deux femmes aient rompu. Partie comme elle était venue, comme un fantasme évanescent. C'était peut-être le pire : avoir la sensation d'avoir baissé sa garde pour une illusion.

La vastitude de cette demeure ridiculement grande oppressait la Stryge qui y faisait de longues allers et venues sans aucun but parfois jusqu'au petit matin. C'était comme si cette résidence n'était pas la sienne et ne le serait jamais. Comme s'il n'y avait rien à elle ici, même pas des souvenirs. Alors elle s'asseyait dans un fauteuil du petit salon à l'étage, et fumait un paquet entier de Marlboro en occultant de son esprit toute pensée parasite, le regard dans le vague. Parfois encore, quand la solitude se faisait trop pressante, elle inhalait directement au flacon les vapeurs de produits vasodilatateurs qui li procurait tantôt une brève bouffée vertigineuse et stimulante, tantôt des vertiges et des malaises. Ce n'était pas que Mara chercherait à commencer à se droguer ou tomber dans la déchéance, mais elle luttait contre l'ennui avec les moyens du bord : compter ses paires de chaussures tranquillisait son esprit mais parfois, il lui fallait plus que son désordre obsessionnel-compulsif pour cesser de ruminer. Les médicaments n'avaient pas été concluants non plus, pas plus que ramener quelques pâles et fades beautés dans son antre.

Quand Mara avait été avec Diane, elle se sentait mal et maintenant que cette dernière n'était plus là, elle se sentait mal de même; c'était pathétique. La rousse savait bien qu'elle n'était pas faite pour l'affection sincère mais elle avait réalisé que le problème était ailleurs, dans le sinueux du serpent qui se mord la queue : elle était sortie avec Diane pour remiser Merry, et courait après les femmes pour remiser Diane. Aussi cruel que cela puisse paraître, Mara s'était servie de la Sidh, qui le lui avait bien rendu avec un égoïsme patenté. Finalement, elle avait cru qu'elles allaient être ce couple qui oserait se prendre avec des griffes de métal mais elles n’avaient été ensembles que deux pauvres merdeuses esseulées. A présent, Mara avait la nuit entière pour comprendre ce qu'elle ressentait... de la colère. La bouteille de Scotch traversa le salon pour atterrir contre un mur, s'y brisant tandis qu'elle quitta la pièce. Diane avait disparu, et Artemis était en danger. Foutue mère indigne. La Gargouille gagna la cuisine et demeura silencieuse devant son jeu de couteaux de cuisine, en tirant un de son fourreau pour en admirer le tranchant et l'équilibre. Les armes blanches l'avaient toujours attiré, bien plus que les armes à feu. Faire couler le sang, sur une plaie droite et parfaite, et provoquer une douleur antique, loin de l'odeur de la poudre et de la graisse.... elle divaguait encore, comme à chaque fois qu'elle se sentait triste, pour fuir sa faiblesse.

Ce soir, Mara était trop courbée par ses préoccupations pathétiques. Elle avait bien trop de Diane, d'Artemis et de Merry à l'esprit qu'il menaçait de se briser comme une coquille creuse, admirant le froid du tranchant de cette lame. Ou peut-être était-elle tout simplement désinhibée par la prise de Poppers. Ses pupilles étaient dilatées et son teint blême, mais elle ne se rendait pas compte de l'effet de la drogue sur elle. Il était trois heures trente-trois, cette heure où viennent les démons. Mais l'esprit de Mara était en cet instant plus noir que l'Enfer, et si ardent que même le Diable n'aurait voulu y poser le sabot... elle avait planté le couteau dans son plan de travail et lissa ses cheveux en arrière de ses deux mains, penchée sur la vasque de son lavabo, l'air fiévreuse. Il ne fallait pas craquer. Il fallait tenir bon... pour des raisons obscures, mais elle devait le faire ; un bruit lui parvint soudain mais son regard était bien trop absorbé par son propre reflet dans la glace qu'elle ne fit rien, le visage en nage. La Stryge ferma les yeux, sentant une terrible pression derrière ces derniers et le début fiévreux d'un vertige conséquent. D'où cela pouvait-il bien venir ? Ses lèvres avaient bleuies sur son teint blafard, et de la sueur coula de ses tempes. Qu'il lui semblait dur de lutter contre ce sentiment déplaisant et dérangeant d'inconfort émotionnel. Ses troubles affectifs prolongés et non-soignés avait fait d'elle un individu insatisfait et mécontent, toujours tendu, toujours triste. Combler un vide qui prenait toute la place... Qu'est-ce qui pourrait boucher ce trou ?

Et d'où venait ce foutu bruit ?
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
 

annabelle & mara ▽ Not today Satan, not today.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mara ♀ Guérisseuse
» What 's the date today ?
» Satan dans mon ordi
» Dédale [Annabelle & LIBRE]
» Rin Okumura, Fils de Satan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All Souls Night :: 23 Jaik Trail AVE-

Angel & Dante

Félicitation à nos deux couillons élus membres du mois de d'Août pour leur rafale de RP et leur bonne humeur ! <3