AccueilAccueil  FAQFAQ  Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
That hurt.... my feelings?

 :: Heart & Crown Irish Bar
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

IDENTITY CARD
Messages : 61 Je suis arrivé(e) le : 18/08/2016 Sous les traits de : Dominic Sherwood Pseudo : Ombline Crédits : google Points : 772 Couleurs RP : #330066

J'ai : 430 ans Age d'apparence : 21 ans Je travaille comme : Etudiant en physique et serveur au Beckta Dining & Wine Actuellement, je suis : célibataire Niveau social : aisé Tu sais, il y a des gens qui ne peuvent s'empêcher de sourire, c'est comme respirer. Des imbéciles heureux on appelle ça. Sauf que parfois ils ont juste choisit de ne pas se lamenter sur leur sort et de profiter de la vie. Parce que c'est un peu comme un jeu, si tu te laisse mourir, tu perds. C'est la loi du plus fort.
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Lun 22 Aoû - 19:57
Saf & Lachlan




« Fortunately my feelings regenerate at twice the speed of a normal man's»  



Si je n'étais pas déjà mort, cette journée m'aurait tué tant elle était ennuyante. Je n'étais pas de service au restaurant ce soir et j'avais fait pendant les amphithéâtres les devoirs des deux prochaines semaines. C'était donc libre de toutes contrainte que j'étais sortis ce soir.  Comme l'ennuis fatigue, c'est bien connus, j'avais décidé de ne pas aller en boîte ou dans un bar un peu trop bondé. Le mot de ce soir: faire simple. Du coup je n'étais pas non plus sur mon 31, juste un jean délavé, un tee-shirt blanc et une veste en cuir noir.
J'avais repéré à Sandy Hill un petit pub irlandais que j'avais bien envie de tester : le Heart & Crown Irish Bar. J'entrais donc dans le pub à la déco chaleureuse et sans prétention. Il est certains que c'était plus le coins pour la soirée entre potes que le lieu où amener sa conquête pour l'impressionner... Ou alors boire un verre sans prétention en toute intimité mais bon...

M'appuyant contre le bar, je commandais une bière avant de m'installer au bar.  Les lieux étaient plutôt calme. La télévision placée au dessus du bar diffusait du rugby, créant un fond sonore. Je vidais mon verre sans grande conviction. C'était non mais pas autant que ma nourriture de base. Question d'habitude, j'en ai fait l'expérience plusieurs fois. Le pire étant la vodka, le goût est atroce pour le peu de sensation de cela donne. En fait je pourrais être critique d'alcool pour les Styrges. Pour une fois, je ferais quelque chose pour notre cause. Non parce qu'il y a des trucs à ne vraiment pas tenter. Comment les humains peuvent-ils ingérer des choses pareilles? Certes j'ai été humain il y a un petit moment (vraiment petit hein, je suis pas vieux!... A l'échelle de la Terre c'est rien du tout!).

Une jeune femme rousse entra dans le bar, ce qui attira mon attention. Je repérais l'endroit où elle s'installait. Préférant attendre un peu. La situation pourrais être embarrassante si son petit ami débarque dans les 2 minutes et que j'ai déjà lié le dialogue.. Je détournais donc le regard afin de ne pas la mettre mal à l'aise. Après tout ixer les gens et les observer à leur insu n'est pas poli et légèrement flippant je dois dire.

Quelques instant plus tard, jugeant que c'était le bon moment, je me dirigeai vers elle.
-Votre petit amis a-t-il conscience qu'il n'est pas prudent de faire attendre une belle femme seule dans un pub? C'est bien que nous sommes en début de soirée et que l'alcool n'a pas encore agis sur l'esprit de ses gentlemen Dis-je avec un petit sourire avant de m’installer à la table voisine de manière à ne pas envahir son espace et à pouvoir regarder dans la même direction qu'elle.



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN


Revenir en haut Aller en bas

Fury Road
Solitary Road
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fury Road Solitary Road

IDENTITY CARD
Messages : 68 Je suis arrivé(e) le : 01/08/2016 Sous les traits de : Holland Roden Je me dédouble : Avalon la psychopathe enceinte & Max le lepry-chieur Pseudo : Pims Crédits : Graphic Obssession - Tumblr Points : 1111

J'ai : 30 ans pile poil ! Je travaille comme : Infirmière de bloc opértoire, spécialisée en traumatologie. Actuellement, je suis : Flippée. Alter-ego : Caracal, animal solitaire. Niveau social : Modeste, les fins de mois sont difficiles.

- Don't tie me down cause I'd never stay
Stayin' up until we see the sun
I'm free and i love to be free
But stay by my side. -



- La joie de satisfaire un instinct resté sauvage est incomparablement plus intense que celle d'assouvir un instinct dompté. -



- On nait sans but, on vit sans comprendre, et on meurt anéanti. -
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Lun 22 Aoû - 22:12
Saf & Lachlan




Bière qui coule

Ramasse la mousse


Saf sortit de la salle d'opération et arracha avec une rage coutumière sa blouse en papier, ôtant ses gants jusqu'à la déchirer. Elle tira sur son masque, se blessant l'arrière des oreilles au passage. Une fois dans le sas elle émit un cri de colère déchirant et du faire plusieurs pas pour se calmer. Elle revint devant la vitre qui donnais sur la salle d'opération, le chirurgien refermait le corps à présent sans vie d'une adolescente de dix sept ans qu'ils n'avaient pas réussi à sauver. Son visage rendu blafard par la lumière crue du bloc, ses cheveux d'un blond presque blanc lui rappelait terriblement son plus jeune frère Gabriel, il avait l'age de la morte quand il avait lui même passer l'arme à gauche. Elle devait partir, sa garde de vingt quatre heure commençait à lui peser, elle devait absolument partir de l’hôpital avait de faire une crise de nerfs.

La berserker se changea rapidement, repassa en civil par la salle de soins des infirmières pour remplir deux dossiers puis s'échappa. Dehors le soleil commençait à se coucher. Elle n'avait pas envie de rentrer chez elle, elle n'avait pas envie d’être enfermé dans son petit studio, le caracal dans son corps trépignait d'aller courir mais Saf était tellement épuisée qu'elle n'aurait pas la force de prendre sa forme animale. Elle pris un sandwich à emporter chez un marchand près de l’hôpital et se rendit dans le parc le plus proche. S'asseyant dans l'herbe la pression retomba lentement alors qu'elle mangeait et comblait son estomac. Pendant quelques minutes elle se demanda si elle n'allait pas aller emmerder un peu Asher, mais vu ce qu'il c'était passer la dernière fois qu'ils c'étaient vu elle n'était plus très sure d'elle.

Une fois qu'elle fut à peu près calme et nourrie elle se releva et quitta le parc. Mais alors qu'elle était décidée à rentrer elle passa devant un bar au couleur de l'Irlande, sa patrie d'origine, elle était peut être née au États Unis mais elle avait été élevée dans la pure tradition irlandaise et en gardait un fort accent, elle avait tendance à aspirer ses « r » ainsi que certaines consonnes. Elle regarda son reflets dans la devanture, elle n'était pas apprêtée pour sortir, un tee shirt banal rentré dans un short taille haute et ses boots fétiches. Elle haussa les épaules et entra dans le bar. Saf commanda une Guinness et échangea quelques mots avec le barman et patron qui semblait fort heureux de trouver une comparse irlandaise. Finalement elle alla se trouver une table un peu éloignée et s'y installa, savourant les bulles qui glissaient dans sa gorge. Elle sortit un livre de sa besace mais alors que ça faisait à peine deux minutes qu'elle était là un importun vint lui adresser la parole.

Il lui sort un baratin qui lui fait lever les yeux au ciel, puis elle le regarde de haut en bas sans aucune discrétion. Bon il est tout à fait beau, même carrément à son goût et ses yeux sont tout bonnement fascinants. Mais elle à une sainte horreur de se faire aborder c'est pourquoi elle le regarde à peine quand il s’assoit à la table à côté d'elle, bon comme il ne s'est pas incrusté à sa table elle daigne lui répondre.

« Je n'attends personne et j'insiste bien sur le mot personne ce qui veux dire que vous être compris dedans pour être claire. »

Le vocabulaire de Saf n'était et ne serait surement jamais pourvu du mot amabilité et délicatesse.



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN



_________________

Protect Yourself
Nous nous propageons sans contrôle, sans limite, au péril même de nos ressources, et s'il le faut, nous nous ferons nous-mêmes la guerre pour survivre quitte à nous massacrer par millions.
Revenir en haut Aller en bas

IDENTITY CARD
Messages : 61 Je suis arrivé(e) le : 18/08/2016 Sous les traits de : Dominic Sherwood Pseudo : Ombline Crédits : google Points : 772 Couleurs RP : #330066

J'ai : 430 ans Age d'apparence : 21 ans Je travaille comme : Etudiant en physique et serveur au Beckta Dining & Wine Actuellement, je suis : célibataire Niveau social : aisé Tu sais, il y a des gens qui ne peuvent s'empêcher de sourire, c'est comme respirer. Des imbéciles heureux on appelle ça. Sauf que parfois ils ont juste choisit de ne pas se lamenter sur leur sort et de profiter de la vie. Parce que c'est un peu comme un jeu, si tu te laisse mourir, tu perds. C'est la loi du plus fort.
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Mar 23 Aoû - 1:46
Saf & Lachlan




« Fortunately my feelings regenerate at twice the speed of a normal man's»  



Outch. ça avait le mérite d'être clair. C'est qu'elle avait des griffes la demoiselles. Au sens propre comme au sens littéral. Enfin, sa réponse m'avait plus amusé qu'elle ne m'avait refroidit. Me donnant envie de continuer. Mais la méthode direct ne marcherais pas. Alors, on la refait Lach' ok? Je me levais vers le bar pour commander un verre de leur alcool typique le plus fort sur les recommandations du barman et une nouvelle bière pour la demoiselle. Je posais le verre devant elle.

-Pour me faire pardonner de vous avoir déranger

Sans attendre de réponse, je retournais m'asseoir à la place. Avec un peu de patience, il arrive que les poissons mordent à hameçonnons. Combien de fois cela avait marché? Dans ma longue existence? J'en sais rien! Parfois il arrivait qu'un regard suffise. Oui je suis un dragueur compulsif! Et puis mon père est un séducteur, alors on peut dire que c'est de famille. Même si il lui arrive de désapprouver mes conquêtes. Ah les femmes, des êtres bien compliqué en sortes. J'appréciais leur compagnie, refusant de m'attacher de par mon immortalité. Cela entraînerai bien trop de problèmes. Et sans ça, je m'en crée déjà assez. Je regardais le liquide ambrée d'en mon verre avant de le faire tournoyer dans mon verre. Rien qu'a l'odeur je pouvais dire que c'était fort. Je bus une gorgée avant de reposer le verre bruyamment et d'être pris d'une quinte de toux. C'est infecte! J'en avais jamais goûté de celui ci en 450 ans d’existence et je venait de faire une sacré bourdes. Je devais avoir l'air d'un ado qui essaie de se rendre intéressant en buvant alors que je n'étais en rien un gamins. Ou alors je venais de chopper une nouvelle angine. Et dans ce cas je devais vite aller me mettre en quarantaine pour que mon père ne l'attrape pas. En attendant, je tapais un grand coup sur la table, sur mon verre, bien sûre, sinon ce n'est pas drôle. Le récipient éclata sous la force du choc, les éclats entrant dans ma mains, le restant de l'alcool venant taquiner la plaie.
Je lançais une volée de jurons alors que le barman rigolais comme quoi ce "n'était pas une boisson de gamin" Je lui aurais bien arracher les yeux mais une autre fois. J'avais pas envie que ma peau se referme sur le verre dont elle était incrustée, ça risquait de marquer. Et comment puis-je prétendre à la perfection, avec une main comme un hérisson? Je me tournais sur ma chaise, de façon à être bien sous la lumière. Me tournant ainsi vers la jeune femme. Cette fois mes chances étaient à zéro tant c'était humiliant. Je vais me passer de raconter ma soirée à mon père je crois. En fait je devrais effacer cette journée de ma mémoire.... Enfin. Fronçant les sourcils, j'essayais de retirer les bouts de verre avec mes doigts qui étaient bien trop gros pour les minuscules éclats.

-Excusez moi encore une fois, mais auriez vous une pinces ou un truc qui pourrais m'aider s'il vous plaîs?


© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN


Revenir en haut Aller en bas

Fury Road
Solitary Road
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fury Road Solitary Road

IDENTITY CARD
Messages : 68 Je suis arrivé(e) le : 01/08/2016 Sous les traits de : Holland Roden Je me dédouble : Avalon la psychopathe enceinte & Max le lepry-chieur Pseudo : Pims Crédits : Graphic Obssession - Tumblr Points : 1111

J'ai : 30 ans pile poil ! Je travaille comme : Infirmière de bloc opértoire, spécialisée en traumatologie. Actuellement, je suis : Flippée. Alter-ego : Caracal, animal solitaire. Niveau social : Modeste, les fins de mois sont difficiles.

- Don't tie me down cause I'd never stay
Stayin' up until we see the sun
I'm free and i love to be free
But stay by my side. -



- La joie de satisfaire un instinct resté sauvage est incomparablement plus intense que celle d'assouvir un instinct dompté. -



- On nait sans but, on vit sans comprendre, et on meurt anéanti. -
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Mar 23 Aoû - 18:53
Saf & Lachlan




Bière qui coule

Ramasse la mousse


C'est vrai qu'elle n'était pas aimable mais elle avait la technique pour éloigner les dragueurs depuis le temps puis si il s'accrochait elle avait encore tout un arsenal à disposition. Après si vraiment il insistait elle pourrais peut être réviser sa position, enfin si il restait correct évidemment. Finalement elle le suivit des yeux par dessus son bouquin qu'elle avait ouvert et le vit retourner au bar commander. Il allait sans aucun doute se trouver une nouvelle proie, se plongeant dans sa lecture et dans les bruits alentours elle ne le vit pas arriver et sursauta quand il posa une bière devant elle. Bon il essayait surement de la soûler en lui faisant boire de l'alcool mais c'était une attention louable pour se faire pardonner. Elle ne pris pas la peine de répondre mais inclina la tête comme pour accepter ses excuses.

Elle le regarda un peu en biais alors qu'il retournais à sa place. Ses yeux s'égarèrent un instant puis elle retourna à son livre, il ne devait pas la griller en pleine séance de matage sinon s'en était finie d'elle et de sa tranquillité. Pourtant elle continuait de le regarder du coin de l’œil, Saf ne put s'empêcher de pouffer alors qu'il s'enfilait un verre d'alcool fort et qu'il toussais comme un gamin peu habitué à boire. En même temps il avait l'air à peine sorti de l'adolescence c'était normal qu'il ne s'en sorte pas bien avec alcool puissant. Elle voulut retourner dans son livre mais Saf remarqua tout de suite le mouvement du jeune homme et la destination de sa main. Elle n'eut pas le temps de réagir qu'il explosait sa paume contre le verre qui éclata en mille morceaux. La jeune femme fronça le nez alors que l'odeur du sang l'atteignait, il devait s'être fait sacrément mal.

Saf sourit à la remarque du barman mais elle se fixa de nouveau sur le jeune homme qui c'était tourné sur sa chaise pour être dans la lumière et faisait face à Saf. Il ne semblait pas bien dégourdit et continuait de saigner. Finalement il l'interpella, elle grimaça quand il continua de la vouvoyer, d'accord elle avait surement dix ans de plus que lui mais tout de même ! Saf soupira, souleva sa besace et approcha sa chaise de la sienne.

« Tu es un type chanceux. Et arrête de me vouvoyer. »

Elle sort de sa besace une petite trousse médicale avec le nécessaire vital dedans, quelques antidouleur, des compresses, du désinfectant, une pince à clamper et du fil de suture. Bon pas besoin de passer a la désinfection il l'avait déjà fait avec l'alcool qu'il restait dans le verre. Elle saisit doucement la main du jeune homme et se saisit de la pince, c'était franchement pas beau à voir, elle trouvait ça étonnant qu'il ne soit pas entrain de pleurer comme un bébé, ça devait faire un mal de chien. Se mettant à l'ouvrage elle entrepris de retirer les morceaux un à un. C'était un travail fastidieux mais qui la détendait, c'était simple et facile pour elle qui avait l'habitude de résoudre des puzzle composé de pièces d'os cassé dans le corps de ses patients. Ses longs cheveux trainaient sur le bras du jeune homme et elle pria pour que son haut ne soit pas trop pigeonnant vu la façon dont elle se penchait vers lui pour observer la plaie.




© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN



_________________

Protect Yourself
Nous nous propageons sans contrôle, sans limite, au péril même de nos ressources, et s'il le faut, nous nous ferons nous-mêmes la guerre pour survivre quitte à nous massacrer par millions.
Revenir en haut Aller en bas

IDENTITY CARD
Messages : 61 Je suis arrivé(e) le : 18/08/2016 Sous les traits de : Dominic Sherwood Pseudo : Ombline Crédits : google Points : 772 Couleurs RP : #330066

J'ai : 430 ans Age d'apparence : 21 ans Je travaille comme : Etudiant en physique et serveur au Beckta Dining & Wine Actuellement, je suis : célibataire Niveau social : aisé Tu sais, il y a des gens qui ne peuvent s'empêcher de sourire, c'est comme respirer. Des imbéciles heureux on appelle ça. Sauf que parfois ils ont juste choisit de ne pas se lamenter sur leur sort et de profiter de la vie. Parce que c'est un peu comme un jeu, si tu te laisse mourir, tu perds. C'est la loi du plus fort.
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Mer 24 Aoû - 1:04
Lachlan A. Heiðmarsson a écrit:
Saf & Lachlan




« Fortunately my feelings regenerate at twice the speed of a normal man's»  



Tu es un homme Lachlan, et les hommes ça pleur pas. Sinon c'est des fillettes. Et tu n'en est pas une. Et puis tu as déjà fais pire. Je serrais les dents, retenant la gerbe de jurons qui menaçait de franchir mes lèvres. La jeune femme soupira et sortis de sa besace tout un attirail médical. Je la regardait surpris lorsqu'elle  approcha sa chaise au lieu de juste me passer la pince. Wow si je m'y attendais. Elle avait vu la scène et devait avoir bien eut envie de rire. J'avais l'air d'un gamin c'était certain.  Elle avait pouffé de rire quand je m'étais mis à tousser.  Enfin, j'avais pu ainsi me rapprocher d'elle et ainsi avoir tout le loisir de détailler son visage. Je ne pus m'empêcher de rire à sa remarque . Chanceux moi? Elle n'a pas idée. Il est vrai que je m'attire beaucoup de problèmes mais une pirouette suffit généralement. Et puis même si ma vie à mal démarrée, mon père l'a nettement embellie. Puis elle m'autorisa à la tutoyer. C'est un truc avec lequel j'avais encore un peu de mal. C'est un nouveau concept pour moi de tutoyer les inconnu si ils sont d'âges proches de nous... Avant, on vouvoyait tout le monde.

-Tu n'as même pas idée! Et pour le "vouvoiement", désolé. Education old school oblige
Répondis-je avec un clin d'oeil.

Alors qu'elle s'attelait à réparer le carnage qui me servait de main, ses traits semblaient moins crispés et froids. Ce qui est amusant en somme; d'ordinaire; la vue du sang répugne. Mais à voir ce qu'elle trimbale dans sa besace, elle doit en avoir l'habitude.  Oubliant un peu ma main, je profitais de la situation pour l'observer s'en m'en cacher. De temps en temps un bout de verre récalcitrant détournait mon attention mais j'avais tout le loisir de mémoriser ses traits. Un petit sourire se dessinait sur mes lèvres, j'avais une toute nouvelle personne devant moi. Alors autant en profiter. De "totalement intéressée" on va dire, elle est passée à ma petite infirmière personnelle. J'étais curieux de savoir ce qu'elle était. A l'évidence, elle n'était pas humaine, je l'avais sentis. Mais quoi donc? En tout cas si je pouvais en savoir un peu plus, je n'étais pas pressé que les éclats soient tous extrais .

-On dirait que tu as fait ça toute ta vie... Rassure moi, tu ne jetes pas des verres à la figure des hommes trop insistants avant de retirer les morceaux avec beaucoup moins de délicatesse que ce que tu fais là?
Bah quoi? Je m'assurais que j'étais en sécurité en la draguant. J'aime jouer mais je suis pas ultra fans des jeux un peu trop dangereux... Surtout si ça risque de laisser des traces à vie...parce que jme vois mal traîné des marques pour l'éternité parce que j'ai jouer les Don Juan avec la mauvaise personne.




© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN


Revenir en haut Aller en bas

Fury Road
Solitary Road
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fury Road Solitary Road

IDENTITY CARD
Messages : 68 Je suis arrivé(e) le : 01/08/2016 Sous les traits de : Holland Roden Je me dédouble : Avalon la psychopathe enceinte & Max le lepry-chieur Pseudo : Pims Crédits : Graphic Obssession - Tumblr Points : 1111

J'ai : 30 ans pile poil ! Je travaille comme : Infirmière de bloc opértoire, spécialisée en traumatologie. Actuellement, je suis : Flippée. Alter-ego : Caracal, animal solitaire. Niveau social : Modeste, les fins de mois sont difficiles.

- Don't tie me down cause I'd never stay
Stayin' up until we see the sun
I'm free and i love to be free
But stay by my side. -



- La joie de satisfaire un instinct resté sauvage est incomparablement plus intense que celle d'assouvir un instinct dompté. -



- On nait sans but, on vit sans comprendre, et on meurt anéanti. -
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Jeu 25 Aoû - 14:28
Saf & Lachlan




Bière qui coule

Ramasse la mousse


C'est vrai qu'elle aurait pu juste lui tendre sa pince et le laisser se débrouiller mais franchement il n'avait pas l'air douer et ça aurait été de la non assistance à personne en danger. Puis elle n'aimait pas beaucoup que quelqu'un d'autre touche à ses instruments. Et il fallait avouer que Saf avait du mal à laisser quelqu'un de blesser se débrouiller seul, ce n'était pas dans sa nature. Donc même si il allait sans aucun doute prendre ça pour une invitation tant pis, elle le renverrais dans les cordes avant qu'il comprenne ce qu'il lui arrive. La réponse du jeune homme fit sourire Saf autant qu'elle l'exaspéra surtout quand il la ponctua d'un clin d’œil. Elle aimait les vrais gentleman, qui tenaient la porte, qui vous offraient des fleurs et qui osaient à peine vous tutoyer. Mais il mélangeait le gros lourd avec le gentleman c'était assez perturbant.

« La chance peut tournée méfie toi quand même, t'aurai pu te sectionner une artériole et pisser le sang pendant des heures. »

Elle était quand même étonnée qu'il saigne si peu au vu des morceaux de verre relativement impressionnant qu'elle retirait de sa paume. Elle sentait son regard pesé sur elle mais elle ne fit pas de réflexion, elle était toujours très calme quand il était question de faire un acte médical, ça la détendait énormément parce qu'elle n'avait pas besoin de réfléchir et étrangement elle était beaucoup plus ouverte quand elle était dans cette situation. Elle grogna quand un éclat lui échappa et qu'elle du appuyer plus fort sur la main pour écarter les bords d'une plaie, il ne broncha même pas. Par contre son short était à présent constellé de goutte de sang, super. Elle eut un rire amusé à sa question, non, non elle n'était pas une psychopathe sadique.

« Je suis infirmière c'est mon métier. Et non je ne suis pas une telle psychopathe, mais j'ai tendance à mordre les gens qui me pompent l'air. »

Elle maîtrisa un peu le caracal en elle qui avait envie de se manifester, elle ne savait pas si le jeune homme en face d'elle était humain ou non donc elle devait se méfier. Elle baissa les yeux autant pour masquer ses pupilles devenues félines à cause de son totem que pour se concentrer sur sa tache et ne pas croiser ses yeux vairons. Les derniers morceaux étaient plus compliqué à ôter et il semblait avoir un peu la bougeotte tant et si bien qu'elle coinça sa cuisse entre ses deux jambes.

« Arrête de gigoter ou la torture va s'éterniser et je serait moins délicate. »



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN



_________________

Protect Yourself
Nous nous propageons sans contrôle, sans limite, au péril même de nos ressources, et s'il le faut, nous nous ferons nous-mêmes la guerre pour survivre quitte à nous massacrer par millions.
Revenir en haut Aller en bas

IDENTITY CARD
Messages : 61 Je suis arrivé(e) le : 18/08/2016 Sous les traits de : Dominic Sherwood Pseudo : Ombline Crédits : google Points : 772 Couleurs RP : #330066

J'ai : 430 ans Age d'apparence : 21 ans Je travaille comme : Etudiant en physique et serveur au Beckta Dining & Wine Actuellement, je suis : célibataire Niveau social : aisé Tu sais, il y a des gens qui ne peuvent s'empêcher de sourire, c'est comme respirer. Des imbéciles heureux on appelle ça. Sauf que parfois ils ont juste choisit de ne pas se lamenter sur leur sort et de profiter de la vie. Parce que c'est un peu comme un jeu, si tu te laisse mourir, tu perds. C'est la loi du plus fort.
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Sam 27 Aoû - 1:57
Saf & Lachlan




« Fortunately my feelings regenerate at twice the speed of a normal man's»  


Je riais quand elle me dit que la chance pouvais tourner et que j'aurais pus me vider de mon sang. Je compterais pas trop la dessus.  Enfin à voir comment elle est appliquée, il m'est difficile de l’imaginer laisser qui que ce soit se vider de son sang. Et puis c'est une infirmière. J'ai toujours eut du respect pour ses gens. C'est vrai, ils passent leur vie à voir la mort, réparer des êtres brisés. Et si la faucheuse vient chercher quelqu'un sur la table, c'est eux que l'on blâme. Alors qu'ils font de leur mieux. Les humains étaient cruels et ingrats. Quoique l'on fasse ce n'est jamais assez bien. Et ceux dans tout les domaines. Je le vois bien au restaurant, ces éternels insatisfait qui te traitent comme de la sous-merde alors que tu leur rends service. Parfois j'avais des envie de meurtre mais je me contenais, l'avantage d'avoir vécu aussi longtemps. Comment vivait-elle son métier. Pour avoir autant de responsabilité, il faut vraiment avoir le feu sacré. la médecine est quand même un domaine particulier. Il y a tellement de facteur en jeu...

-ça dois pas être tous les jours facile comme métier..T'as du courage.

J'eus un petit sourire amusé quand elle m'annonça qu'elle mordait ceux qui lui pompent l'air. C'est qu'elle montre les griffes! J'aime ça. C'est pas drôle quand la drague est trop facil. si seulement tu savais que dire des trucs comme ça me poussais encore plus loin...

-Remarque même les plus belles fleurs ont des épines... Pensais-je tout haut involontairement.

Soudain elle eut l'air plus...crispée, je me voyais plus du tout son visage, caché par ses cheveux. Elle me demanda de ne pas bouger et coinça ma cuisse entre ses jambes pour m’immobiliser. Je cessais donc de bouger. Après tout, je sais me changer en pierre. Alors ne pas bouger n'est pas si compliqué, ou presque. Enfin je cessais de faire vibrer mes cordes vocales, la laissant se concentrer. Faudra que je la remercie comme il se doit. Mais comment faire sans qu'elle se braque. je me mis à réfléchir, si bien que je suis certains que je fronçais les sourcils, en la fixant, l'ai songeur.  Une des rares fois, ou la première fois où mon visage prend un air sérieux.




© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN


[
Revenir en haut Aller en bas

Fury Road
Solitary Road
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fury Road Solitary Road

IDENTITY CARD
Messages : 68 Je suis arrivé(e) le : 01/08/2016 Sous les traits de : Holland Roden Je me dédouble : Avalon la psychopathe enceinte & Max le lepry-chieur Pseudo : Pims Crédits : Graphic Obssession - Tumblr Points : 1111

J'ai : 30 ans pile poil ! Je travaille comme : Infirmière de bloc opértoire, spécialisée en traumatologie. Actuellement, je suis : Flippée. Alter-ego : Caracal, animal solitaire. Niveau social : Modeste, les fins de mois sont difficiles.

- Don't tie me down cause I'd never stay
Stayin' up until we see the sun
I'm free and i love to be free
But stay by my side. -



- La joie de satisfaire un instinct resté sauvage est incomparablement plus intense que celle d'assouvir un instinct dompté. -



- On nait sans but, on vit sans comprendre, et on meurt anéanti. -
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Dim 28 Aoû - 16:54
Saf & Lachlan




Bière qui coule

Ramasse la mousse


C'est presque apaisant cette situation après la folie qu'elle à vécue pendant sa garde, l'ambiance dans le bar est calme, le peu d'alcool qu'elle à ingurgité pour le moment lui permet de se détendre juste assez pour oublier un peu tout ce qui la tracasse et le fait d'agir et se concentrer sur les blessures sur jeune homme l'empêche de trop réfléchir. Elle hausse les épaules alors qu'il lui dit qu'elle à du courage d'être infirmière.

« Je n'ai jamais vu mon métier comme un fardeau, j'aime ce que je fais même si c'est dur, même si c'est triste. Mais merci pour ta considération ça me touche. »

Et c'était vrai, elle a un métier beaucoup trop peu reconnu, avec des responsabilité tellement importantes, des vies humaines entre ses mains que un peu de reconnaissance de temps en temps, même par un total inconnu était rafraîchissant. Bon après elle lui retirais seulement des morceaux de verre des mains, elle ne lui faisait pas une chirurgie à cœur ouvert. Elle broncha à sa réponse, c'est qu'il continuait de la draguer, il était quand même pas croyable ce mec. Saf préféra lever les yeux au ciel en souriant plutôt que de répondre quoi que ce soit.

Elle baissa les tête pour cacher ses yeux que son totem avaient fait changer, si il voyait ses pupilles jaunes félines il allait surement partir en beuglant. Il s’immobilisa complètement et elle pu retirer les deux derniers morceaux et retransformer ses yeux de leur couleur initiale. Elle s'inquiéta soudain de ne plus l'entendre, est ce que au moins il respirait encore ? Saf leva les yeux vers le jeune homme qui semblait soudain beaucoup plus sérieux, il avait l'air beaucoup plus vieux ainsi. Elle se redressa, ne se rendant pas compte tout de suite qu'elle avait garder sa main dans la sienne.

« Tu es ... »

Elle ferma la bouche de justesse avant de finir par le mot « beau » et rougit sans réussir à se maîtriser. Non mais ça va pas ! Elle n'allait pas non plus l'inciter à continuer, si elle lui faisait un compliment il n'allait jamais la lâcher. Elle lâcha sa main précipitamment et se saisit de son fil de suture dans sa trousse.

« Je vais te recoudre et ce sera bon, il faudra que tu fasse attention à ta main le temps de la cicatrisation. Le fil est résorbable il tombera tout seul quand la peau sera refermée. »

Oui, elle essayait clairement de noyer le poisson.



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN



_________________

Protect Yourself
Nous nous propageons sans contrôle, sans limite, au péril même de nos ressources, et s'il le faut, nous nous ferons nous-mêmes la guerre pour survivre quitte à nous massacrer par millions.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Revenir en haut Aller en bas
 

That hurt.... my feelings?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» That hurt.... my feelings?
» It doesn't hurt me - Maaron
» Hurt
» Reese-My feelings are too loud for words and too shy for the world.
» Hurt me tender, hurt me true ▲ Azores Lullaillaco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All Souls Night :: Heart & Crown Irish Bar-

Angel & Dante

Félicitation à nos deux couillons élus membres du mois de d'Août pour leur rafale de RP et leur bonne humeur ! <3