AccueilAccueil  FAQFAQ  Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
[ FLASHBACK ] Bring me back - [Saf Jahaal ]

 :: Niveau - 1
Aller à la page : Précédent  1, 2

Fury Road
Solitary Road
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fury Road Solitary Road

IDENTITY CARD
Messages : 68 Je suis arrivé(e) le : 01/08/2016 Sous les traits de : Holland Roden Je me dédouble : Avalon la psychopathe enceinte & Max le lepry-chieur Pseudo : Pims Crédits : Graphic Obssession - Tumblr Points : 1111

J'ai : 30 ans pile poil ! Je travaille comme : Infirmière de bloc opértoire, spécialisée en traumatologie. Actuellement, je suis : Flippée. Alter-ego : Caracal, animal solitaire. Niveau social : Modeste, les fins de mois sont difficiles.

- Don't tie me down cause I'd never stay
Stayin' up until we see the sun
I'm free and i love to be free
But stay by my side. -



- La joie de satisfaire un instinct resté sauvage est incomparablement plus intense que celle d'assouvir un instinct dompté. -



- On nait sans but, on vit sans comprendre, et on meurt anéanti. -
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Jeu 25 Aoû - 20:58
Saf & Jahaal




L'acheminement vers la mort

Est une fuite inconsciente pour échapper

à la douleur et  à la pénurie.



Septembre 2012


La présence de Jahaal presque constante lui permet de se relever un peu et de se forcer à boire. Le contact de sa main sur sa peau trace la chair de poule alors qu'elle boit. Elle à l'impression de ne pas avoir bu depuis des années. La madeleine coince un peu dans sa gorge puis elle se rends compte que le nourriture humaine lui avait terriblement manquer, se nourrir de baie et de petits mulots lui avait révulsé l'estomac avant qu'elle s'habitue. Quand elle déplie ses jambes elle voit elle même les dégâts, ses jambes sont amochées, elle sait que sous la fumée et le sang sur ses bras elle à des coupures aussi, ses pieds et ses mains sont abîmées par sa forme de caracal, elle a le dos lacéré qui tire quand les croûtes se tendent et la blessures la plus importante est celle sur son flanc, elle sait qu'elle saigne encore un peu mais elle ne veux pas en parler.

Neuf jours. Neuf longs jours qu'elle court dans les bois, sur les routes, qu'elle est seule, la dernière de sa famille. Neuf jours et elle ne voit toujours pas le bout du tunnel c'est à peine si elle se sent capable de vivre. Finalement son estomac proteste et elle finit son cookies et arrête de manger, elle n'a pas vraiment envie de vomir dans les draps du pauvre Jahaal. Mais elle n'a pas vraiment le temps de replonger dans la spirale infernale que le grand gaillard est déjà près d'elle il l'oblige à le fixer dans les yeux. Ses pupilles la brûle alors qu'elle cligne et que ses yeux changent, un clignement et ils sont félins, un second et ils redeviennent normaux. Elle se contente de hocher la tête et il la soulève avec délicatesse malgré sa taille imposante. Elle se laisse guider par cet homme qui à l'air de savoir ce qu'il fait, qui a l'air de savoir quoi faire pour l'apaiser.

« C'était très bon, la limonade elle avait un goût bizarre mais bon. »

Elle ne sait pas quoi dire d'autre pour meublé le silence et ne pas laisser les voix de ses frères prendre de la place dans sa tête qui résonne déjà. Saf tremble, ou alors c'est Jahaal elle à du mal à avoir conscience de son corps et de celui de l'homme en même temps. Il la dépose dans une douche immense, elle paraît vraiment minuscule à côté de ce géant. Et alors qu'il allume l'eau elle se rends compte de sa propre odeur, de la fatigue, de la saleté qui s'est incrusté dans chaque pore de sa peau, de la fumée, du sang qui tache sa peau. Elle se recroqueville, dégoûtée d'elle même et de se montrer ainsi devant Jahaal. L'eau lui fait un bien fou, la lave des horreurs qu'elle à vue, des nuits sous sa forme de caracal, de la douleur un peu aussi. Il s'éloigne et Saf lève les yeux paniquée qu'il s'en aille et la laisse seule. Quand elle comprends qu'il se déshabille ses yeux s'égarent un instant avant de se détourner et de revenir sur le carrelage.

L'eau tombe depuis le haut à présent, elle lève la tête, appréciant la douche sur son visage, chassant la terre de ses cheveux qui retrouvent leur couleur d'origine, elle soupire vivement, sentant son torse ronronner comme un caracal. Jahaal se met devant Saf et commence à frotter ses membres endoloris avec un savon qui sent délicatement bon, elle hume le parfum et se laisse dorloter, chose qu'elle n'a jamais fait au cours de sa vie pourtant.

« Caracal, je suis un caracal pas une chatte ne l'insulte pas ou il va se braquer. »

Elle essaye de sourire mais c'est plus ses lèvres qui se retroussent étrangement qu'une ébauche d'une quelconque joie. Elle tends la main vers le visage de Jahaal, passant encore une fois une main dans sa barbe, Lucian son plus vieux frère portait lui aussi la barbe et elle aimait la douceur sous ses doigts. Elle à besoin de contact humain, c'est brutal et viscéral comme envie, alors elle laisse sa main s'échapper vers son cou, son épaule, son torse avant de se rendre compte de la situation. Elle rétracte sa main vivement contre son corps, masquant comme elle peux sa nudité.

« Je suis désolée de te mettre dans une telle situation Jahaal. Merci beaucoup pour tout ce que tu fais je suis tellement désolée. »

Encore une fois elle à envie de pleurer et détourne les yeux.



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN



_________________

Protect Yourself
Nous nous propageons sans contrôle, sans limite, au péril même de nos ressources, et s'il le faut, nous nous ferons nous-mêmes la guerre pour survivre quitte à nous massacrer par millions.
Revenir en haut Aller en bas

أنا مثير و أنا أعلم أنه
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
أنا مثير و أنا أعلم أنه

IDENTITY CARD
Messages : 185 Je suis arrivé(e) le : 13/04/2016 Sous les traits de : Jason Momoa Je me dédouble : Heathcliff A. Lovecraft & Aldous B. Koch & Archibald S. Rosier Pseudo : Yuki Shuhime Crédits : @SWAN Points : 2911 Couleurs RP : #cc6600

J'ai : 174 ans Age d'apparence : 33 ans Je travaille comme : Chef Pâtissier Actuellement, je suis : En couple avec la plus délicieuse des Louves Espèce : Djinn Iphrine Niveau social : Sans prétention
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Ven 26 Aoû - 7:35
Bring Me Back



Septembre 2012 - 3h - Jahaal& Saf


C'était donc ça, la forme un peu animale, très féline, que tu avais vu sur elle, comme si elle était encore à moitié transformer. Un caracal. Tu n'as pas la moindre idée de ce que c'est, mais ça doit être plus sauvage et carnassier qu'un chat, sinon, elle n'aurait pas dis cela. Tu lui souris gentiment alors qu'elle se laisse docilement faire. Tu retires consciencieusement toutes les marques sur sa peau, toute la poussière et la crasse, tu effaces la puanteur de la douce effluve de son savon. Elle dégage une sorte de ronronnement, vestige de son totem et de cette forme animale dans laquelle elle s'était réfugiée pour fuir la douleur et le chaos de son existence. Tu le devines sans qu'elle ait besoin de te le dire, comme toi tu avais passé des mois dans le désert sous ta forme de Djinn à la mort de ton père.

Tu déglutis faiblement quand tu sens la paume de Saf couler sur ta joue pour se perdre dans ta barbe. Tu ne t'expliquais pourquoi elle faisait cela, car ce n'était pas la première fois qu'elle mêlait ses phalanges à tes poils. Ce n'était pas désagréable, tu avais l'impression que c'était sa façon de se raccrocher à la réalité, alors tu la laisses faire. Ca te met un peu mal à l'aise, parce que tu es nu, qu'elle l'ait aussi, et terriblement proche. La douceur de son geste et sa caresse ne pourront par te laisser de marbre bien longtemps. Tu grognes un peu. Comme un avertissement sur la limite qu'elle ne doit pas dépasser. Pour son propre bien. Parce que tu refuses de lui faire du mal alors qu'elle souffre déjà atrocement.

Sa paume coule le long de ta gorge, contourne ton épaule, parcourt ton torse et tu sens la morsure de son regard félin à la pupille jaune qui suit le trajet de ses doigts. Tu frémis, ton corps réagit malgré toi et tu serres les dents. Ton coeur se trouble quand sa voix brise le silence et qu'elle s'enroule compulsivement les genoux de ses bras. Elle a compris qu'elle s'égarait, et tu ne lui en veux pas. Quand elle s'excuse, tu hoches simplement la tête en l'attirant contre toi. Tant pis pour la réaction de la nature, tu ne pouvais l'abandonner dans sa solitude glacée. Si elle avait besoin de ta chaleur, de ton contact, pour aller mieux, alors, tu lui offrirais. Le plus chastement possible, en te mordant l'intérieur de la joue alors que tu baises doucement le haut de son crâne.

L'eau coule sur vous, et tu sens tes boucles brunes se détendre alors que tu te retrouves tremper à ton tour. Tu glisses ta paume autour de son menton et la force à te regarder. Parce que tu ne veux pas qu'elle culpabilise. Le chagrin pousse les gens à des extrémités qui peuvent être encore plus destructrices que ce qui les a initialement mener à souffrir. Et sans te l'expliquer, tu voulais préserver Saf de cela. Tes bras se referme autour de sa poitrine, tu sens son anatomie nue contre toi et tu lui offres la tienne sans penser à autre chose qu'à ton envie sincère de l'aider du mieux que tu pouvais. Alors, avec un ton un peu rauque, mais qui se veut complice, tu lui murmure à l'oreille, lui chatoyant la gorge de ta barbe humide :

"T'en fais pas, Saf. T'en fais pas ... Et puis .. le goût bizarre dans la limonade, c'est du sirop de violette. Il paraît que ça guérit toutes les peines. Fin, j'pense que ça finit par te filer du diabète à la longue, mais bon !"



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN


Revenir en haut Aller en bas

Fury Road
Solitary Road
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fury Road Solitary Road

IDENTITY CARD
Messages : 68 Je suis arrivé(e) le : 01/08/2016 Sous les traits de : Holland Roden Je me dédouble : Avalon la psychopathe enceinte & Max le lepry-chieur Pseudo : Pims Crédits : Graphic Obssession - Tumblr Points : 1111

J'ai : 30 ans pile poil ! Je travaille comme : Infirmière de bloc opértoire, spécialisée en traumatologie. Actuellement, je suis : Flippée. Alter-ego : Caracal, animal solitaire. Niveau social : Modeste, les fins de mois sont difficiles.

- Don't tie me down cause I'd never stay
Stayin' up until we see the sun
I'm free and i love to be free
But stay by my side. -



- La joie de satisfaire un instinct resté sauvage est incomparablement plus intense que celle d'assouvir un instinct dompté. -



- On nait sans but, on vit sans comprendre, et on meurt anéanti. -
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Sam 27 Aoû - 20:59
Saf & Jahaal




L'acheminement vers la mort

Est une fuite inconsciente pour échapper

à la douleur et  à la pénurie.



Septembre 2012


Ses frères lui manquent, d'une façon terrible, atroce, comme un trou béant à même son cœur, une bête dévastatrice et carnassière qui ferait son nid juste dans sa poitrine. En passant ses doigts dans la barbe de Jahaal elle se souviens de son frère Lucian, le plus vieux de la fratrie. Elle avait pour habitude de regarder des vieux films d'auteur incompréhensibles avec lui, elle appuyé contre Lucian, ses doigts perdus dans sa barbe, le chatouillant jusqu'à ce qu'il finisse par râler et se venger en la chatouillant. Souvent Ewin débarquait, toujours à l’affût des bons coups et se jetait dans la mêlée, se retrouvant au final avec ses deux aînés contre lui. Tout ces moments de bonheur, ces éclats la brisaient autant qu'ils lui faisaient du bien. C'est alors qu'elle se rends compte que sa main s'est égarée sur le corps de Jahaal et qu'elle ne devrait pas le mettre dans une situation aussi difficile, c'est un homme qu'elle à devant elle, loin d'être un eunuque et elle ne veux pas le provoquer et le blesser alors qu'il à été si doux et si gentil avec elle. Il grogne et Saf réponds par un feulement doux, une sorte de ronronnement venant du fond de sa gorge.

Elle se rétracte, nécessitant le contact humain mais ne supportant pas de mettre Jahaal mal à l'aise. Elle détourne les yeux mais soudain il l'attire quand même vers lui, pressant leur deux corps l'un contre l'autre, elle sent parfaitement son anatomie contre elle, ses muscles fort, son cœur battant. La berserker se love contre lui, comme un oisillon tombé du nid qui cherche la protection d'un plus fort. Saf frissonne de la tête au pied alors qu'il embrasse le haut de son crane, elle n'a pas froid, elle n'est juste pas habituée à avoir de telle marque de protection, ça a toujours été elle qui protégeait ses frères.

De son immense main douce mais ferme Jahaal la force à lever les yeux vers lui, elle n'a plus de larmes mais elle sait que l'un  de ses yeux est resté félins. Elle se demande alors ce qu'il est, il n'a pas l'air vraiment surpris de l'avoir vu a moitié transformé il doit donc être au courant du surnaturel. Elle le fixe alors qu'il est lui aussi trempé et elle sourit franchement à sa remarque et soudain il réveille quelque chose en elle. L'infirmière, celle qui soigne, qu'elle avait enfermé loin. Tout son torse vibre alors qu'elle se sent de plus en plus humain et que ses yeux redeviennent normaux.

« Le diabète ça se soigne bien, puis c'est vraiment bon ce sirop donc c'est pas grave. »

Elle pose ses mains glacées sur les avant bras de Jahaal qui l'entourent, pressant ses paumes contre sa peau, elle voudrait tellement lui dire à quel point tout ce qu'il fait la soulage et l'apaise mais elle à encore du mal à trouver ses mots. Alors elle va saisir délicatement sa main droite et l'amène lentement sur sa cage thoracique, la posant juste au dessus de son sein droit, sur son cœur, pour qu'il sente son battement léger et lent.

« J'ai toujours mal, là, c'est profond, c'est … Douloureux. Mais tu m'apaise, je ne sais pas comment tu fait pour être aussi pleine de compassion mais merci d'avoir ramasser ma carcasse. »

Elle s'appuie un peu plus contre lui, l'eau qui continue de les tremper lui fait un bien fou, autant que la présence de l'homme tout près d'elle. Saf soupire de bien être, la souffrance est toujours là, en sourdine prête à bondir et à la refaire sombrer mais pour l'instant elle la laisse en paix.

« Tu es quoi Jahaal ? Tu n'es pas un berserker et je le saurais si tu était un alchimiste .. »



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN



_________________

Protect Yourself
Nous nous propageons sans contrôle, sans limite, au péril même de nos ressources, et s'il le faut, nous nous ferons nous-mêmes la guerre pour survivre quitte à nous massacrer par millions.
Revenir en haut Aller en bas

أنا مثير و أنا أعلم أنه
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
أنا مثير و أنا أعلم أنه

IDENTITY CARD
Messages : 185 Je suis arrivé(e) le : 13/04/2016 Sous les traits de : Jason Momoa Je me dédouble : Heathcliff A. Lovecraft & Aldous B. Koch & Archibald S. Rosier Pseudo : Yuki Shuhime Crédits : @SWAN Points : 2911 Couleurs RP : #cc6600

J'ai : 174 ans Age d'apparence : 33 ans Je travaille comme : Chef Pâtissier Actuellement, je suis : En couple avec la plus délicieuse des Louves Espèce : Djinn Iphrine Niveau social : Sans prétention
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Mar 30 Aoû - 22:41
Bring Me Back



Septembre 2012 - 3h - Jahaal& Saf


Tu rigoles en silence. Juste un éclat rauque alors que tu te plonges dans son regard à demi félin. Le caracal te sourit au moins autant que la jeune fille frêle et démunie qui a perdu sa famille et fuit l'horreur dans la nuit. Tu sens un souffle nouveau s'insinuer doucement en elle quand elle pose ses mains sur tes bras alors que tu l'enlaces toujours férocement. Comme si elle reprenait le dessus progressivement, pas à pas, en commençant par cette touche d'humour qui tranchait avec le désespoir dramatique de la situation vu de l'extérieur. Tu avais l'impression de lui avoir transmis au moins un peu de ta force et tu refusais de la lâcher, comme si c'était ce contact qui faisait passer le fluide de toi à elle. Alors tu t'accroches à cette idée comme Saf s'accroche à toi. Car il faut que vous gardiez chacun votre force, pour soulager votre propre fardeau. Elle avait sa douleur, et tu l'avais elle. Mais ce n'était pas un problème, tu voulais juste, pour une raison que tu ignorais encore, qu'elle aille mieux et tout faire pour l'aider.

Elle finit par attraper ta paume pour la poser sur son coeur. Tu évites de penser que ta larges paluche recouvre presque complètement sa poitrine et détourne le regard. Pourtant, tu sens battre sous tes doigts un coeur qui se calme et qui ralentit à mesure que l'étreinte se prolonge. Comme pour confirmer ta théorie selon laquelle tu lui communiquais ta sérénité. Tant mieux. Ses mots sont une caresse du coeur qui renforce ton envie de la soutenir et de l'aider à traverser son calvaire. Tu lui offres un sourire tendre, plein d'une affection débordante et inexplicable, qui surgit spontanément quand tu poses ton regard sur elle. Tu hoches doucement la tête. Oui, la souffrance restait vive. Oui, la douleur allait perdurer encore longtemps. Oui, il lui faudrait apprendre à l'apprivoiser, à vivre avec jour après jour. Elle ne l'oublierait jamais. Elle ferait avec. Comme tout ceux qui perdent un être cher. Comme toi avec ton père. Tu déglutis, sentant l'émotion naître dans ton ventre. Presque un siècle est passé et tu ressens encore le même vide incommensurable s'ouvrir en toi rien qu'en pensant à son visage. Tu déglutis bravement et ravale ton émotion pour croiser encore le regard de Saf et du caracal.

"Je t'en pris, c'état normal. J'pense que c'est le karma qu'a voulu ça. J'ai ... j'ai perdu mon père, et cette nuit, c'est l'anniversaire de sa mort. Ma mère s'est réveillée en pleurant d'un cauchemar, alors je suis allé dormir près d'elle pour la rassurer. Mais j'ai aussi fais des cauchemars, alors je suis sorti me promener. Et je t'ai trouvé. J'ai pas l'impression que ce soit un hasard ..."


L'eau coule sur vos deux corps enlacés et vos rythmes cardiaques se synchronisent, vos myocardes battent à l'unisson, et vos souffles se mêlent. Il y a un moment de paix diffus qui forme une bulle protectrice entre vous et le monde. Tu as toujours ta peau sur sa poitrine, et l'autre lui caresse doucement les cheveux, glissant entre ses mèches humides. Tu n'oses pas briser le silence qui s'est installé entre vous à ton aveu tragique, seulement amoindri par le bruit du jet d'eau qui coule toujours du pommeau en hauteur. Elle finit le rompre, en te demandant ce que tu es. Alors mieux qu'une réponse, tu te laisses envahir par les souvenirs de ton père, de ta mère, de ton enfance dans le désert d'Egypte et tu marmonnes quelques mots en arabe en effleurant une bague en or énorme à ton doigt. Ta beau brunie spontanément, et se couvrent de symboles tribaux encrés dans ta chair. Ta carrure augmente, tes épaules s'élargissent, tes jambes s'étendent et se fondent dans une brume opalescente qui miroite sous les gouttes d'eau. Tu dégages une chaleur extraordinaire, et un parfum d'Orient, de sable et de soleil. Tes yeux deviennent charbonneux, se cernent de noir alors que tes pupilles s'enflamment d'un cercle cuivré. Tu fais un petit sourire à Saf qui devient presque mystique sous ta vraie forme.

"Je suis un Djinn. Un Djinn Iphrine."



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN


Revenir en haut Aller en bas

Fury Road
Solitary Road
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fury Road Solitary Road

IDENTITY CARD
Messages : 68 Je suis arrivé(e) le : 01/08/2016 Sous les traits de : Holland Roden Je me dédouble : Avalon la psychopathe enceinte & Max le lepry-chieur Pseudo : Pims Crédits : Graphic Obssession - Tumblr Points : 1111

J'ai : 30 ans pile poil ! Je travaille comme : Infirmière de bloc opértoire, spécialisée en traumatologie. Actuellement, je suis : Flippée. Alter-ego : Caracal, animal solitaire. Niveau social : Modeste, les fins de mois sont difficiles.

- Don't tie me down cause I'd never stay
Stayin' up until we see the sun
I'm free and i love to be free
But stay by my side. -



- La joie de satisfaire un instinct resté sauvage est incomparablement plus intense que celle d'assouvir un instinct dompté. -



- On nait sans but, on vit sans comprendre, et on meurt anéanti. -
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Sam 3 Sep - 14:55
Saf & Jahaal




L'acheminement vers la mort

Est une fuite inconsciente pour échapper

à la douleur et  à la pénurie.



Septembre 2012


Il n'a pas l'air choquer de sentir son cœur qui bat à droite, peut être qu'il ne comprend pas encore ce que cela signifie, peut être qu'il est trop concentré sur le fait de ne pas avoir de penser déplacées alors qu'elle viens de poser son immense main sur l'un de ses seins. Même Saf n'a pas vraiment conscience du niveau d'intimité qu'ils sont entrain d'atteindre, en fait elle ne voit même pas les choses comme ça, pour elle Jahaal est son sauveur, l'être qui pourrais la sortir de la fange de la douleur et qui pourrais la ramener à la vie, elle n'arrive pas à le voir autrement que comme un ange gardien qu'on aurait mis sur sa route. Son sourire remplit un peu le vide immense qu'a créer la perte de ses frères dans son cœur, c'est comme une fleur lumineuse qui s’étend peu à peu dans son cœur arraché. Elle ne sait même pas combien de temps ça va lui prendre pour supporter cette douleur seule, pour l'instant elle n'y arrive pas. Saf à peur de ne jamais réussir à s'en remettre, à pouvoir vivre avec cette perte, elle à l'impression que c'est un gouffre sans fin dans lequel elle tombe. Très sensible aux émotions des autres elle voit un voile passer dans les yeux de Jahaal alors qu'il semble avoir du mal à avaler sa salive.

Mais alors qu'il parle Saf pose une main sur sa bouche, estomaquée de ce qu'il lui raconte. Et soudain elle s'en veux horriblement de lui faire revivre cet instant de sa vie, de lui imposer sa peine alors que c'est un terrible jour pour lui. Elle serre ses mains plus fort sur ses avant bras ne sachant quoi dire, sentant que les larmes lui montent aux yeux, oui c'est ça Jahaal ne peux que être son ange gardien venu l'aider à s'en sortir, ils ont tellement de souffrance en commun que s'en est effrayant. Elle se plonge dans ses yeux et le monde disparaît, chacun partageant la peine de l'autre, Saf sentant qu'elle s'apaise réellement, pour de bon, comme si la simple chaleur de l'eau et de l'homme, la douceur et la tendresse qu'il lui a prodigué pouvait effacer des blessures plus profondes que la chair.

Saf le questionne alors et elle l'entends murmurer des mots en arabes, elle s'écarte alors qu'elle sent qu'il se passe quelque chose dans son dos. Elle fixe sa grande bague qu'il tourne et soudain il se métamorphose sous ses yeux émerveillés, la berserker parcours ses tatouages étranges avec avidité, il à l'air soudain encore plus grand, plus musclé. Du bout des doigts elle soulève un peu la brume autour de ses jambes. Et la chaleur et les odeurs la percutent de plein fouet, elle sent que son odorat se modifie pour lui permettre de mieux sentir, pour permettre au caracal de renifler. Saf se met à genoux devant lui, arrivant à peine au même niveau que ses yeux alors qu'il est assis, l'odeur de sable chaud l’enivre autant que la chaleur. Un djinn, elle ne connaissait même pas cette sous catégorie de faë, elle les aime déjà.

« Tu es … mystiquement beau comme ça. Je ne savais même pas que vous existiez vraiment, j'en avait entendu parler mais je n'imaginais pas que c'était vrai. »

Et dire qu'a côté elle n'était qu'une pauvre berserker au totem de caracal. Certes les caracals étaient des animaux flamboyants, mignons à souhaits, prédateur redoutables et rapides mais à côté d'un djinn iphrine elle ne faisait pas le poids ce n'était pas aussi majestueux. Si elle avait pu se transformer en immense panthère nébuleuse comme le faisait Ewin un de ses jeunes frères elle aurait pu tenir la comparaison mais pas là. Elle n'avait d’ailleurs jamais compris comment son frère faisait pour avoir une taille deux fois plus imposante que les panthères sauvages.

« C'est carrément plus classe qu'un berserker d'être un djinn ! »



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN



_________________

Protect Yourself
Nous nous propageons sans contrôle, sans limite, au péril même de nos ressources, et s'il le faut, nous nous ferons nous-mêmes la guerre pour survivre quitte à nous massacrer par millions.
Revenir en haut Aller en bas

أنا مثير و أنا أعلم أنه
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
أنا مثير و أنا أعلم أنه

IDENTITY CARD
Messages : 185 Je suis arrivé(e) le : 13/04/2016 Sous les traits de : Jason Momoa Je me dédouble : Heathcliff A. Lovecraft & Aldous B. Koch & Archibald S. Rosier Pseudo : Yuki Shuhime Crédits : @SWAN Points : 2911 Couleurs RP : #cc6600

J'ai : 174 ans Age d'apparence : 33 ans Je travaille comme : Chef Pâtissier Actuellement, je suis : En couple avec la plus délicieuse des Louves Espèce : Djinn Iphrine Niveau social : Sans prétention
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Sam 10 Sep - 22:37
Bring Me Back



Septembre 2012 - 3h - Jahaal& Saf


Tu ris doucement mais ta voix beaucoup plus rauque sous ta forme naturelle, tremble, ta poitrine résonnant comme un caisson de basse dans l'acoustique de la salle de bain. Tu vois l'admiration dans ses yeux encore jaunes, tu vois le ravissement sur son visage quand elle déclare que tu es mystiquement beau. C'est une drôle de formulation, mais ça résume pas mal la situation en effet. Tu ris encore quand un bruit te fait tendre l'oreille. Spontanément, tu lèves la tête et n'a pas le temps de réagir davantage que de masquer ton service trois pièces avec tes larges paumes et de replier tes jambes qui entourent Saf à genoux devant toi, que ta mère enfonce la porte de la salle de bain. Elle était sous sa forme naturelle aussi. Surement qu'elle avait senti ta transformation, même dans son sommeil, et qu'elle s'inquiétait qu'il y ait un problème. Manifestement elle était anxieuse avant de poser les yeux sur toi, sur Saf, de jauger la situation, et d'éclater d'un rire graveleux. Tu te serais frapper le front avec la paume de ta main si tu ne t'en servais pas déjà pour masquer difficilement tes couilles djinesques.

"M'man, c'est pas du tout c'que tu crois ..."

"Mais oui mais oui ... Prend-moi pour un jambon kascher ! Oh mon Dieu ... Ma petite chérie, c'est Jahaal qui t'a fait ça ? Espèce de gros saligot !! J't'ai déjà dis mille fois que le faire en Djinn avec une mortelle ça allait la foutre en l'air ... Regarde ce que tu lui as fais, dépravé ! Ma mignonne, sort donc de là, on va soigner ça, et je vais faire du thé, et je ... Quoi ?"

Elle te fusille du regard, les deux mains sur les hanches, la brume qui enveloppe ses jambes virant au rouge. Elle portait encore sa robe de nuit en voilage et fulmine quand tu l'interrompt brusquement. Tu as pris instinctivement Saf dans tes bras pour la protéger de ta mère qui s'approchait sans gêne de la douche à l'italienne pour attraper la pauvre Berserker. Tu te relèves précautionneusement en entraînant Saf avec toi. Un regard échangé pour s'assurer qu'elle tient debout, elle qui avait les jambes si flageolantes quand tu l'as trouvé. Elle a l'air de tenir le coup, alors tu reposes ton regard sombre sur ta mère.

"Arrête de te faire un film ! Je suis sorti et je l'ai trouvé comme ça. Elle a échappé à un truc grave, dans le genre catastrophe horrible. C'est pour ça qu'elle est blessée. Et je lui ai rien fais du tout. Et elle est pas humaine. C'est une Berserker. Tu vois bien qu'elle a les yeux jaunes, non ? Alors pousse-toi de là, je m'occupe d'elle. Va faire du thé si tu veux. Et à manger, ça fait dix jours qu'elle a rien bouffé ! Allez dégage maintenant, tu vois bien qu'on est à poil, bouge !!

Ta mère finit par partir en maugréant, non sans avoir attentivement examiner les yeux de Saf et de conclure que soit, elle avait bien des yeux de chats. Tu sens la jeune fille se tendre un peu contre toi au mot chat et tu pouffes de rire dans ta barbe, sorte de complicité qui s'instaure entre vous. Tu entends ta mère commencer à s'activer aux fourneaux. A ce que tu perçois de loin, elle était partie pour un tajine d'agneau aux figues. Tant mieux, tu adorais ça. Et ça allait l'occuper au moins trois heures. L'eau coule encore sur vous et tu poses garde la paume que tu avais entouré spontanément autour de sa taille, gentiment sur sa hanche.

"Désolé pour ça. J'aurais peut être du te prévenir que ma mère est une folle furieuse ... Je ... On sort ? Comme ça je soigne tes plaies et on aura un festin quand on se sera reposé un peu."



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN


Revenir en haut Aller en bas

Fury Road
Solitary Road
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fury Road Solitary Road

IDENTITY CARD
Messages : 68 Je suis arrivé(e) le : 01/08/2016 Sous les traits de : Holland Roden Je me dédouble : Avalon la psychopathe enceinte & Max le lepry-chieur Pseudo : Pims Crédits : Graphic Obssession - Tumblr Points : 1111

J'ai : 30 ans pile poil ! Je travaille comme : Infirmière de bloc opértoire, spécialisée en traumatologie. Actuellement, je suis : Flippée. Alter-ego : Caracal, animal solitaire. Niveau social : Modeste, les fins de mois sont difficiles.

- Don't tie me down cause I'd never stay
Stayin' up until we see the sun
I'm free and i love to be free
But stay by my side. -



- La joie de satisfaire un instinct resté sauvage est incomparablement plus intense que celle d'assouvir un instinct dompté. -



- On nait sans but, on vit sans comprendre, et on meurt anéanti. -
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Mer 14 Sep - 0:08
Saf & Jahaal




L'acheminement vers la mort

Est une fuite inconsciente pour échapper

à la douleur et  à la pénurie.



Septembre 2012


Le rire de Jahaal résonne dans la salle d'eau, comme un roulement d'orage elle va dire quelque chose quand un bruit la fait sursauter et tout de suite le djinn réagit. Il se replie soudain sur lui même et Saf à le réflexe de se couvrir comme elle peux quand une furie rentre dans la salle d'eau. Ses yeux passent sur Jahaal puis se posent sur Saf qui se recroqueville encore plus sur elle même sous les yeux scrutateurs. Et voilà qu'elle explosa d'un rire tonitruant, elle est tombée sur une maison de fou, qui est cette femme qui déboule comme ça ? Jahaal essaye alors de se justifier et la jeune femme comprends qu'elle à la mère de l'homme en face d'elle. Oh. Merde. Elle n'as jamais vécu ce genre de situation c'est abominablement gênant. Elle voudrais se justifier à la place du djinn mais sa mère s'embarque dans les tours. Mais c'est quoi cette mère ? Elle l'interpelle mais Saf n'a pas le temps de répondre qu'elle s'en prends à son fils pensant que c'est lui qui l'a blessé alors que c'est bien le contraire. En plus elle insinue qu'elle se serait envoyer en l'air avec Jahaal. Bon c'est vrai que leur position actuelle peut porter à confusion mais tout de même.

Enfin elle interrompt sa diatribe et elle sent les bras de Jahaal l'attirer vers lui et la tension dans son corps disparaît de nouveau, elle à l'impression que c'est le seul endroit où elle se sent en sécurité. Heureusement qu'il la protège parce que sa mère semblait vouloir venir la toucher et Saf n'est pas sure de tolérer que quelqu'un d'autre la touche mis à part Jahaal pour le moment. Et elle n'a pas envie de mordre la mère de son sauveur ça ferait quand même un peu tache. Finalement Saf se relève avec son aide, ses jambes tremblent mais elle se sent plus forte qu'a son arrivée. Elle prends aussi alors énormément conscience de sa nudité et elle rougit violemment et se cache comme elle le peux derrière Jahaal pendant qu'il explique la situation à sa mère.

Elle cligne volontairement des yeux vers la mère de Jahaal pour bien mettre en avant ses pupilles toujours félines et elle dévoile un peu ses crocs qu'elle à laisser pousser pour attester de ses paroles. Elle pouffe un peu derrière Jahaal quand il renvoie bouler sa mère et qu'elle s'en va en maugréant. Saf se retiens de grogner quand elle ose la comparer à un chat, non elle n'est pas un chat, certes elle est un félin mais surement pas ces pauvres créatures. Finalement elle repose son attention sur Jahaal écoutant les bruits de plats dans la cuisine au loin.

« C'est un sacré phénomène ta mère on dirait bien. Est ce que on pourra dormir un peu avant de manger ? »

Elle a l'impression de réclamer comme une petite fille mais elle sent que peu à peu la torpeur la gagne et qu'elle n'a qu'une envie se lover contre Jahaal dans un lit moelleux et dormir. Pour l'instant elle ne s'imagine pas rester seule un instant de plus, ce serait beaucoup trop douloureux. Elle sort gentiment de la douche, essorant ses cheveux et ont enfin retrouvé une couleur flamboyante. Saf se sent beaucoup mieux, de simples gestes attentionné et une bonne douche et là voilà un peu plus apte à faire face, pas totalement mais c'est un bon début. Elle se tourne vers son sauveur.

« Elle est toujours comme ça ta mère où c'est la situation qui fait ça ? »




© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN



_________________

Protect Yourself
Nous nous propageons sans contrôle, sans limite, au péril même de nos ressources, et s'il le faut, nous nous ferons nous-mêmes la guerre pour survivre quitte à nous massacrer par millions.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Revenir en haut Aller en bas
 

[ FLASHBACK ] Bring me back - [Saf Jahaal ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [ FLASHBACK ] Bring me back - [Saf Jahaal ]
» Bring me back in time, when life was so simple + Morwen
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» [Flashback]Un premier voyage...
» R.M.S TITANIC IS BACK!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All Souls Night :: Niveau - 1-

Angel & Dante

Félicitation à nos deux couillons élus membres du mois de d'Août pour leur rafale de RP et leur bonne humeur ! <3