AccueilAccueil  FAQFAQ  Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Et là, j'ai pris une flèche dans le genou (Sophash)

 :: Residential Area :: 54 Caroline AVE

Sleepy Ash
Stryge of Sloth
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sleepy AshStryge of Sloth

IDENTITY CARD
Messages : 255 Je suis arrivé(e) le : 29/04/2016 Sous les traits de : Dylan *cutie pie* O'brien Je me dédouble : Artemis la coyote-girl, Adin le feu au derche & Adriatique la maman poule Pseudo : Xelette, toujours présente Crédits : avatar: bigbadwolf , gifs: tumblr, 3/4 Licorne & maggle Points : 1522

J'ai : 25 ans Age d'apparence : 25 ans aussi Je travaille comme : Barman au Blue Devil Actuellement, je suis : Célibataire Espèce : Bébé stryge Niveau social : Entre pauvre et modeste







MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Lun 1 Aoû - 23:05
Sophie & Ash




Fus-roh-dah sur ta famille, fus-roh-dah sur ta vache !


J'étais stressé. J'étais beaucoup trop stressé. Pourtant, je n'étais pas franchement du genre anxieux à la base. J'avais même tendance à être je-m'en-foutiste, surtout quand il s'agissait des gens de manière générale. Mais les choses avaient radicalement changées depuis que j'avais changé de nature. Depuis que j'étais passé de simple mortel à immortel. Forcément quand on devenait une sorte de vampire avec des ailes, on avait des besoin que les simples humains n'avaient pas. Si seulement la soif de sang était un de ces vieux cliché de merde, ça aurait été beau. Trop beau. J'aurais pu m'en foutre de tuer des gens. J'aurais pu, mais ce n'était pas le cas. Il fallait croire qu'il me restait un peu de conscience derrière mon apparence et mon attitude de petit con. J'avais peur de tuer. J'avais peur de gouter à la chair fraiche. Peur d'aller trop loin sans m'en rendre compte. Me perdre dans ces nouveaux instincts qu'étaient les miens. C'était assez chelou quand j'y pensais. Avant la seule chose qui m'importait, c'était de savoir quand j'allais mourir, de gagner des années pour vivre, me dire que je n'avais pas gâcher ma vie. Maintenant, tout avait changé, après tout j'avais toute la vie de moi... tout l'éternité même, sans vouloir être prétentieux.

Je poussais un long soupire en regardant mon reflet dans le miroir. Je râlais un instant quand je repérais les traces de sang autour de mes lèvres. Putain, je mangeais vraiment comme un porc. Mais sur le coup je n'avais pas vraiment eu le choix. Les poches de sang qu'Astrid me fournissaient n'était pas le top du top. Depuis que j'avais gouté au sang directement sur un humain, il allait de soi que les poches me semblaient fades. Mais pas le choix, je devais m'en contenter pour l'instant. Au moins j'étais calé et c'était de loin le plus important. Je devais rendre visite à quelqu'un et cela aurait été fâcheux que j'essaye de bouffer cette personne. Râlant une nouvelle fois, je passai rapidement de l'eau fraiche sur mon visage. Ouais, les restes alimentaires autour de la bouche ça faisait quand même mauvais genre ! Surtout quand on était un putain de vampire. Je me regardais à nouveau. Je passais mes doigts dans mes cheveux, histoire qu'ils ne soient pas totalement en vrac. Je ne faisais pas attention à apparence, mais il y avait quand même un minimum syndical à respecter, surtout quand on allait rendre visite à quelqu'un de la gente féminine. Merde. Fallait que je choisisse ma tenue ? J'en savais rien moi. Puis, merde c'était pas un rendez-vous amoureux. Clairement pas. Je devais la voir. Une simple rencontre IRL, comme il se faisait beaucoup de nos jours. Sophie et moi... ça faisait un petit moment que je la connaissais. Nous étions tous les deux du même acabit. Des geeks associables qui n'aimaient personne et qui préféraient le confort de leur canapé. Mais les choses avaient changées depuis ça. Ouais, je passais moins de temps à pexer mon perso sur WoW, même si j'avais créé un bot qui faisait très bien le taff à ma place ! Et surtout je passais moins de temps à causer avec ma cyber-amie, alors forcément... ça c'était vu. Forcément. Mais je devais la voir, lui expliquer, et peut-être lui dire ce que j'étais ? Je n'en savais trop rien. Je ne savais pas encore comment les choses allaient se passer, tout était si.... nouveau pour moi !

Je regardais rapidement l'heure. Merde, fallait me bouger. Je pris les premiers trucs qui me tombèrent sous la main, un vieux jean, un tee-shirt noir et une chemise à carreau rouge. J'attrapai mon pc portable – merci mon dernier salaire – le rangeai dans ma housse bandoulière et la passai à mon épaule. Zou. Je devais aller à cette adresse. Encore une fois, c'était une première. Y aller en volant ? Ouais, non je n'étais habitué à ça et mes jambes marchaient encore très bien. Si seulement j'étais né leprechaun putain ! Je me dépêchais, je courrais, par chance, être immortel rendait plus endurant et plus rapide. Rapidement je fus devant l'habitation. Je jetais un coup d'œil à mon téléphone. Bordel de morte couille, j'étais à l'heure. PILE. Je déglutis difficilement. Je faisais quoi là ? Je l'appelais ? Je sonnais ? Je toquais ? Euhhh merde. Après une minutes de réflexion je toquais à la porte... sans trop y aller fort, ça aurait été moyen d'exploser les gonds de la porte directement. Je serrai les dents, avant de toquer une seconde fois. Assez rapidement, la porte s'ouvrit, laissant apparaître le joli minois de la rousse que j'avais vu plusieurs fois en photo et notamment sur la webcam... même si j'avouais que c'était mieux en vrai, forcément ! Alpha ! Je... enfin.... Salut Sophie, j'veux dire. Mes mains glissèrent sur la lanière de mon sac. Je devais lui serrer la main ? Lui taper la bise ? J'en savais trop rien. Je serrai un peu plus la lanière. Je … hmm. Content de te rencontrer. Je me raclais la gorge. Bon ok... j'étais vraiment nul pour ça. Définitivement. J'étais le pire des cassos !



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN



_________________

   
Unravel Ghoul
I'm just so damaged, I hold my breath, freeze. [...]  Don’t look for me; don't look at me. I don't wish to hurt you in a world of someone else's imaging. Remember who I am. • sheepirl & unravel.
   

   
Revenir en haut Aller en bas

Geekette pixette
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Geekette pixette

IDENTITY CARD
Messages : 62 Je suis arrivé(e) le : 04/07/2016 Sous les traits de : Felicia Day Je me dédouble : Thomas, le véritable diamant brute. Pseudo : 3/4 Licorne Crédits : Mon ordi, tumblr et l'internet Points : 576

J'ai : 46 ans Age d'apparence : 20 ans Je travaille comme : Technicienne en informatique Actuellement, je suis : Célibataire Espèce : Pixies Niveau social : Légèrement au dessus de la moyenne.

✖️
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Ven 5 Aoû - 20:20


Dovahkiin-me that !




AAH ! Bordel ! Déjà ? s’écria Sophie en consultant l’heure sur l’horloge accrochée au mur dans la cuisine. Frost était à la porte. Il venait de frapper. Il était pile à l’heure et…et … elle n’avait même pas eu le temps de se préparer mentalement ! À la place, elle avait fait le ménage comme une timbrée, question que son loft avec mezzanine n’est pas l’aire d’une bâtisse qui accueillait une fraternité. Le frigo était remplit d’alcool et de ce qui semblait être de la bouffe normale, la salle de bain resplendissait et pour la première fois depuis un an, les manettes au salon étaient sagement rangées dans un tiroir du meuble de télé ! Du jamais vu ! Sophie avait même forcé l’effort à faire une putain de recette de biscuit au brisure de chocolat, question de … de quoi déjà ? Ah ouais, question de remplir son appartement d’un doux aromate sucré et accueillant.

… Tu parles d’un pain in the ass pour que ça sente le biscuit. L’odeur « biscuit accueillant » devait nettement exister en aérosol désodorisant de maison.  Elle aurait pu aussi s’payer un extra femme de ménage au lieu de se donner à fond. Elle aurait pu aussi NE PAS PORTÉ DE ROBE ! ! ! Sophie referma le four, mit la minuterie pour ne pas oublier les biscuits puis courra à toute vitesse devant un miroir et se scruta sévèrement. Elle tira sur le bas de sa robe d’été verte, qu’elle trouvait soudainement trop courte, puis ajusta les bretelles sur ses épaules.

Un autre coup à la porte : J’ARRIVE ! Hurle t’elle en se passant la main dans les cheveux pour finir avec une grimace de découragement. C’est pas comme si elle ne le connaissait pas. Ce n’était pas non plus un rencard. Ce n’était pas si exceptionnel que ça de le rencontrer IRL.

Pour vrai.
En chair et en os.

OMG.
Elle risque de lui toucher !

Sophie secoue la tête pour remettre ces idées en place et cour finalement vers la porte pour l’ouvrir, les cheveux un peu en bataille, la respiration qui s’arrête et le torse bombé, comme si cela lui demandait vraiment beaucoup de courage. Pourtant, ils s’étaient déjà vu ! Webcam, photo… ils passaient la plupart du temps à jouer ensemble ou à ce parler un peu tout le temps pendant la journée. C’était rendu une habitude, il faisait partie de son quotidien… jusqu’à ce qu’il disparaisse des sphères du web soudainement.

Sérieusement, elle pensait qu’il était mort.
À cause de sa maladie machin.
Et que bon, personne n’avait cru bon informer tout son petit monde virtuel.

C’était vraiment une surprise de le voir resurgir de nulle part, en pleine forme, sans vraiment d’explication. C’était encore plus surprenant qu’il lui demande s’ils pouvaient se voir en vrai, mais ce n’était pas aussi surprenant que Sophie qui accepte et l’invite à venir chez elle !

Et c’est en voyant qu’il la dépassait seulement que d’une dizaine de centimètre en hauteur que Sophie réalisa qu’il était trop tard pour changer d’idée. Visuellement, il était aussi peu à ses aises qu’elle. Sophie du même se concentré à respirer et à avoir un débit de paroles cohérente pour prononcer : Tu peux m’appeler Alphaaaaaa ! dit elle, sa voix qui se fit aigue et dérapa sous la tension et le manque de contrôle.

Facepalm en règle, qui claqua sauvagement sur le front de Sophie, elle poussa un soupir exaspéré. Elle se reprit donc, cachée derrière sa main, les yeux fermés : Tu peux m’appeler Alpha, si tu me laisse de t’appeler Frost. Ces épaules tombèrent, comme si elle venait d’accomplir la tache la plus ardue du monde puis, toujours dans l’embrassure de la porte, elle ouvrit les yeux et l’observa un instant, comme un poisson merlant-frit pendant qu’il essayait visiblement de faire un choix sur les présentations d’usage à faire. Sophie sursauta presque quand finalement, Asher lui dit qu’il était content de la rencontrer.

Il n’y en fallait pas plus pour rougir comme une petite écolière.

T’es vachement douée en relation interpersonnelle Sophie.

Moi aussi ! finit-elle par dire Euh… pas de me rencontrer, mais de TE rencontrer… mais tu avais compris. J’en suis certaine. Pas que je pense que tu es un con, mais euh, non tu n’es pas un con, définitivement. Mais on ne sait jamais ! Ah non ! C’est pas ça que je veux dire ! Merde. Elle patinait maintenant comme la meilleure patineuse artistique de 4 ans et demi. Surtout que je croyais que tu étais mort. Ce qui ne semble définitivement pas le cas ! ajout-elle avec un franc sourire, le rouge toujours aux joues. À moins que tu sois un zombie. Ou un vampire. Ou un fantôme ! Elle en profite pour lui donner un maladroit coup d’point sur l’épaule. T’es définitivement trop tangible pour être un fantôme ! hé hé ! Un bref rire, pas très convainquant accompagnait cette dernière phrase.

Bordel ! Mais ta gueule Sophie !

La rouquine lissa le devant de sa robe verte, laissa quelques secondes filer, seconde de trop, puis réalisa qu’il était toujours dehors et elle dans la porte à moitié ouverte. Oh, pardon. Allez. Entre. Fait comme chez toi. Et enfin, Asher pénétra dans l’antre de la bête (ou du minet. Ou de caneton … bref, un truc assez inoffensif). C’était un appartement style loft mais avec une mezzanine en haut d’un escalier central qui laissait voir 1 chambre et une autre pièce. Sous celle-ci il y avait un salon avec un énorme canapé en « L » qui faisait face à une immense télévision plate accroché au murs. Dans l’autre coins, l’espace vitale de Sophie. Deux bureaux, deux écran, un tour de pc qui grondait pendant son sommeil, une chaise ergonomique et clavier souris. Pour une fois, ce n’était pas remplit de papier et de bouffe. L’autre extrémité de l’espace ouvert offrait une cuisine moderne avec un très haut plafond sur fond de mur de brique et un petit espace repas, avec une table et 2 chaises qui avait vue d’une belle grande fenêtre sur la court arrière ultra verdoyante.

Elle le laissa entrer quand, tout en ne le quittant pas du regard, Sophie se mit à renifler une odeur de brulé. Elle fronça les sourcils, puis observa à gauche et à droite d’où venait l’odeur. Le déclique ce fit en même temps que la minuterie du four : Crottin ! Mes biscuits ! Rapidement, elle fit le tour du comptoir, enfila ses gants de four hideux et ouvrit le four dans un doux grincement. De la fumée s’échappa un peu puis, lamentablement, une plaque de cuisson aux biscuits légèrement calcinés en sortit. Un point pour griffon d’or et la douce odeur de biscuit grogna Sophie, débiné dans ses gants trop grand.

Revenir en haut Aller en bas

Sleepy Ash
Stryge of Sloth
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sleepy AshStryge of Sloth

IDENTITY CARD
Messages : 255 Je suis arrivé(e) le : 29/04/2016 Sous les traits de : Dylan *cutie pie* O'brien Je me dédouble : Artemis la coyote-girl, Adin le feu au derche & Adriatique la maman poule Pseudo : Xelette, toujours présente Crédits : avatar: bigbadwolf , gifs: tumblr, 3/4 Licorne & maggle Points : 1522

J'ai : 25 ans Age d'apparence : 25 ans aussi Je travaille comme : Barman au Blue Devil Actuellement, je suis : Célibataire Espèce : Bébé stryge Niveau social : Entre pauvre et modeste







MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Mer 10 Aoû - 23:42
Sophie & Ash




Fus-roh-dah sur ta famille, fus-roh-dah sur ta vache !


Sa voix parvint jusqu'à mes oreilles. Elle arrivait. Bon OK. ZEN. Il n'y avait pas la moindre raison pour que les choses se passent mal. J'avais mangé. J'étais calé dans mon ventre qui carburait au sang humain. Bref. Tout allait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes. J'allais rencontrer une amie d'internet. Petite rencontre IRL comme ça se faisait beaucoup dans le monde hein. Bon certes, si ça faisait partout ailleurs, je n'avais jamais rencontré de pote du net en vrai. Il fallait dire qu'avant, mon état de santé de ne m'avait jamais permis des telles choses. Puis mes parents m'avaient toujours empêchés de sortir à cause de mon été physique, ils avaient toujours veillé au grain. D'un coté, si je n'avais pas eu cette atmosphère et ces soucis de santé, je n'aurais jamais rencontré Sophie non ? Je ne lui aurais jamais parlé sur le net.... quoique. Après personne n'aurait pu savoir, moi le premier. Si ça se trouvait dans une réalité alternative, les choses se passaient de manière radicalement différente. Je poussais un soupir alors que Sophie fit son apparition de l'autre coté de la porte. Un belle rousse en robe d'été. Je me mis à serrer la lanière de la sacoche de mon pc portable, trahissant mon stress. Forcément rencontrer les gens ça n'avait jamais vraiment été mon truc. Je m'étais toujours mieux senti chez moi et je me sentais toujours mieux chez moi. Et si avant j'avais eu un amour pour les soirées geek avec un chocolat chaud, maintenant c'était soirée geek avec une tasse de sang chaud.... ce qui 'était sensiblement pareil. Je souris légèrement quand elle me dit que je pouvais l'appeler par son pseudo, d'une voix un peu trop aiguë. Au moins la tension était largement partagée, c'était rassurant. Sa réaction me fit sourire d'autant plus. Vraiment nous n'étions pas doués pour ce genre de choses, tous les deux. Ok, c'est un marché qui me plait bien, Alpha. Bien que ça ne supprimait pas mon dilemme de savoir si je devais lui serrer la main, lui tapper la bise, lui faire un check comme un signe de ralliement de banlieue ? Finalement ce ne fut rien du tout, je me contentais de partager mon ressenti actuel. J'étais heureux de voir Sophia, la rencontrer enfin. Depuis le temps ! Elle se mit à rougir, ça lui donnait un air.... mignon? Je me donnais une bonne claque mentale, ce n'était pas vraiment le moment de penser ça putain !

Elle était aussi contenter de me rencontrer. Son discours était amusant. Son stress restait débordant et très apparent. Et bordel, ça renforçait cet air adorable de geekette qui essayait de savoir comment s'y prendre pour communiquer. J'ouvris grand les yeux. Mort ? Il ne savait pas à quel point elle avait raison. Certes, j'avais disparu assez brutalement de la surface de l'internet. Je n'avais pas pensé qu'elle aurait été aussi extrême dans ses hypothèses. Je ris légèrement quand elle me parla de zombie, ah ouais non là vraiment c'était too much. Son coup de poing ne fit que renforcer mon rire. Je peux toujours être un zombie ou un vampire, fais attention, je continuais de rire avant de reprendre un air un peu plus sérieux. Je me passais une main derrière me crane et passais nerveusement les doigts dans les cheveux. J'étais un peu gêné, il était vrai que j'aurais pu donner de mes nouvelles, j'avais un peu abusé. Ouais désolé pour le manque de nouvelles. J'ai déménagé du cocon familial du coup... Ouais et j'avais surtout fuis la maison pour éviter de bouffer ma famille, mais ça, ça restait un détail de rien du tout.

Quand la rouquine m'invita à rentrer chez elle, je la suivis sans rien dire. Heureusement que les stryges n'étaient pas soumis à cette histoire de se faire inviter chez les gens, pas comme le folklore populaire sur les vampires, sinon ça aurait pu devenir GRAVE chiant ! En tout cas son logement était vachement plus cosy que le mien. La première chose que je vis c'était l'ordinateur. Wouah, ça valait le coup. Belle machine. C'était le genre de d'entendre dans lequel ça devait être sympa de vivre. Puis alors l'odeur m'arriva dans les narines, non pas celle du cramé. Ça limite je n'avais pas capté. Se fut cette odeur délicate, irrésistible, sucrée. Bordel ça sentait bon et j'avais faim. Et j'avais très bien compris que c'était une odeur de faë. Et forcément, nous étions deux dans cette pièce, donc ça réduisait le champs des possibles. Je déglutis difficilement. Je ne devais pas y penser, je devais penser à autre chose, urgemment. Je sursautais quand la rouquine évoqua ses biscuits. Par réflexe, je suivis la demoiselle qui s'arma de gants de cuisines charmants pour sortir sa préparation. Je laissais échapper un rire hilare en voyant le résultat. C'était ça cette délicieuse odeur de charbon que je sentais ! On va se régaler dis donc ! Je lançais un clin d'œil amusé à Sophie. Je finis par m'approcher d'elle pour mieux observer son œuvre culinaire. Enfin vois le bon coté des choses, tu auras de quoi allumer ton barbecue. Je posai une main sur son épaule qui se voulait rassurante. Mais je pense que tu es plus douée pour le gaming que pour la cuisine. Au moins tu mets un coup de pied au cul aux clichés, Je finis par dégager ma main pour la poser sur sa tête pour la décoiffer dans un geste amical et tendre. Je tentais tant bien que mal de ne pas penser à l'odeur de la demoiselle qui était une faë. Mais plus proche d'elle ce fumet était renforcé et BORDEL. J'avais intérêt de bien fermer la bouche pour ne pas montrer mes canines de prédateur. Je sentais que la journée allait etre foutrement longue et douloureuse pour moi. Intuition strygienne.



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN



_________________

   
Unravel Ghoul
I'm just so damaged, I hold my breath, freeze. [...]  Don’t look for me; don't look at me. I don't wish to hurt you in a world of someone else's imaging. Remember who I am. • sheepirl & unravel.
   

   
Revenir en haut Aller en bas

Geekette pixette
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Geekette pixette

IDENTITY CARD
Messages : 62 Je suis arrivé(e) le : 04/07/2016 Sous les traits de : Felicia Day Je me dédouble : Thomas, le véritable diamant brute. Pseudo : 3/4 Licorne Crédits : Mon ordi, tumblr et l'internet Points : 576

J'ai : 46 ans Age d'apparence : 20 ans Je travaille comme : Technicienne en informatique Actuellement, je suis : Célibataire Espèce : Pixies Niveau social : Légèrement au dessus de la moyenne.

✖️
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Mar 16 Aoû - 14:04


Dovahkiin-me that !




N’importe qui qui aurait pu les apercevoir en ce moment aurait été malaisé de leur malaise. Ça ferait un super vidéo dans le cringe challenge. Ils étaient nettement pas doués en communication interpersonnel et le filtre de leur écran et clavier qui venait de tomber n’aidait absolument pas la cause des geek. Pourtant, c’était visuellement clair que Asher et Sophie n’était pas dégueulasse physiquement. En même temps, les standards d’usage pour des accros à l’ordinateur était plutôt bas… c’était peut-être pourquoi Sophie ne rencontrait presque jamais personne IRL ? Ses relations internet était purement ou presque seulement virtuelle sauf avec Asher.

Et il était là, devant elle, ne sachant pas trop quoi faire.
PUTAIN QUE C’ÉTAIT CHOU !
Erg ! Reprend tes esprits la rouquine.

Sophie lui sourit en retour quand il accepta d’utiliser leur pseudo, ce qui enlèverais peut-être un peu de gêne à leur rencontre. Il rit devant son débit verbal incontrôlé et l’hypothèse qu’il pouvait toujours être un zombie ou un vampire. Hum, trop bien conservé pour un zombie. Reste vampire sur la liste et du coup, sa expliquerait aussi le fait que tu ne semble vraiment bien aller. Elle rigola tout bas pour ensuite ajouter, forcée de l’avouer : Je me suis inquiétée, mais je te pardonne. Surtout si c’est parce que tu as déménagé. T’habite loin ? En coloc ou tu es soudainement aussi multimilliardaire et t’habite dans un penthouse quelque part en ville ?

La pixie était trop bien habituée à jouer les humaines. Trop bien dans son rôle et dans cette vie. Elle savait que les fantômes existaient. Tout autant que les vampires. Techniquement c’est ceux là qu’elle devait redouter le plus ; Les faë étaient des délicatesses digestes et appétissantes pour les stryges. Bien qu’une paix précaire s’était établit entre leur deux race à Ottawa, il ne fallait pas surtout pas négliger les possibilités d’un écart de conduite ou un Stryge affamé.

De toute façon, qu’elle était les probabilités que Asher, son cyber crush, qu’elle n’a jamais rencontré en vrai, qui se tenait là, dans son appartement, soit un vampire ?
40 % ?

Ce qui était assez bas mais suffisant pour un critical hit…merdum !

Bref, une fois à l’intérieur devant le spectacle désolant des biscuits à moitiés cramés, Asher l’avait rejoint à la cuisine et s’était approché d’elle pour se moquer de l’odeur qui planait maintenant dans l’appartement. Sophie se contenta d’un long soupir débiné, elle qui voulait si bien faire et épater avec la qualité (discutable) de sa cuisine et ses biscuits. Elle se raidit comme un piquet quand il déposa une main sur son épaule, ressentant la chaleur de sa paume sur sa peau comme une brulure mais fut rapidement soulagé quand il la retira pour lui ébouriffé les cheveux, comme si c’était qu’une gamine maladroite.

Si seulement il savait.

Je suis effectivement plus douée avec une manette ou une souris qu’au fourneau. Lentement, Sophie enleva ses gants de cuisine, observant toujours son échec culinaire puis demanda : Est-ce que tu as faim ? Ou soif ? Je peux appeler pour une pizza ou j’ai des chips, quelques part. Question boisson j’ai tout l’alcool inimaginable, du jus chimique et ultra sucré et de l’eau. Je peux te faire un verre de quelques choses spéciales, ou je peux commander du chinois, si tu préfère, ou de l’indien ? T’aime la cuisine indienne ? Peut-être pas… ya du végétarien pas loin et euh… et le moteur verbal était repartie ! … un café peut-être ? ou une bière. J’dois en avoir aussi. Tu es peut-être plus du type thé ? Sophie s’arrêta de parler, prit une grande inspiration, ferma les yeux un instant, puis sourit, taquine : je n’ai malheureusement pas d’hémoglobine, outre que la mienne, monsieur le revenant, et j’aimerais bien sortir vivante de cette première rencontre.   Et si elle ne se doutait vraiment pas à quel point elle avait raison, Asher aurait pu croire qu’elle le faisait exprès.

Pourtant, Sophie n’était juste pas très douée.
Et n’avait aucune idée à quel point ses blagues étaient proche de la vérité.  
Quoi que, elle avait vraiment envie de sortir vivant de cette rencontre.

Tu m’excusera, je n’ai vraiment aucun talent pour faire la conversation ni pour être une hôte pas chelou. C’est plus facile derrière un écran. Te voir en vrai, ça me fait trop bizarre. Sourire en coin, un petit regard discret vers lui, Sophie ne savait décidément pas comment procéder normalement en ce moment. Elle rêvait soudainement de retourner à son ordi, enfiler un t-shirt et bouffer les cookies à moitié cramé, seule dans le noir.

Revenir en haut Aller en bas

Sleepy Ash
Stryge of Sloth
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sleepy AshStryge of Sloth

IDENTITY CARD
Messages : 255 Je suis arrivé(e) le : 29/04/2016 Sous les traits de : Dylan *cutie pie* O'brien Je me dédouble : Artemis la coyote-girl, Adin le feu au derche & Adriatique la maman poule Pseudo : Xelette, toujours présente Crédits : avatar: bigbadwolf , gifs: tumblr, 3/4 Licorne & maggle Points : 1522

J'ai : 25 ans Age d'apparence : 25 ans aussi Je travaille comme : Barman au Blue Devil Actuellement, je suis : Célibataire Espèce : Bébé stryge Niveau social : Entre pauvre et modeste







MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Dim 28 Aoû - 1:15
Sophie & Ash




Fus-roh-dah sur ta famille, fus-roh-dah sur ta vache !


Un vampire. Quand elle dit cela, je ne pus m'empêcher rire, probablement un peu trop fort, sans vraiment m'en rendre compte. Putain, si seulement elle savait à quel point elle avait raison. Meme si, la théorie voulait que le terme vampire ne soit pas vraiment correcte. Au final, les vrais vampires étaient assez éloignés de ce que faisait croire la croyance populaire. Et c'était tant mieux, non parce que je me voyais assez mal briller au soleil comme il était écrit dans une livre qui servait à se torcher les fesses aux toilettes. Enfin, même si nous étions des créatures meurtrières au moins on avait la chance d'échapper à ce fait ridicule au possible. Je finis par lui avouer que j'avais déménagé il n'y avait pas longtemps. En soi, ce n'était pas faux, c'était vrai. Mon changement de race m'avait poussé à fuir le domicile familial. Si j'avais créché pendant un temps chez Astrid, j'avais fini par me trouver un appartement. Enfin un taudis surtout. Appartement minuscule et pas top, mais enfin c'était toujours mieux que la rue hein. Je savais bien que ça n'aurait pas dérangé Astrid que me loger chez elle à long terme, mais je n'aimais pas vivre au crochet des gens. J'avais passé 25 longues années à être dépendant de ma famille, couvés par mes parents à cause de ma maladie, alors cette fois, je voulais mon indépendance. Non voyons, juste une petite villa à l'extérieure de la ville ! En toute humilité voyons. Je me mis à rire avant de rajouter. Un petit studio à Sandy Hill, j'habite seul, tu vois en temps que vampire, c'est dur trouver un colloc vampire, j'aime pas partagé mon cercueil ! Je ris de plus belle. J'te ferai visiter si tu veux un jour, mais c'est pas grand luxe hein. Putain, ça c'était stupide, très stupide. Dans le genre, mauvais plan de merde, c'était le pire. Entre les poches de sang au frigos et … d'autres trucs. Enfin, je ne pouvais pas retiré ma proposition, maintenant que c'était lancé hein !

Quand l'odeur du cramé arriva, j'eus bien du mal à la détecter, il fallait que la douce odeur de mon hôte avait réussi à tout masquer. L'odeur des faës. E n'en avais rencontré que très peu, quelque uns tout au plus. Mais ils sentaient si bon quee s'en était criminel. Une odeur de sucré, comme une caramel qui cuisait. Et autant dire que ça donnait fichtrement faim, plus que les biscuits ratés de Sophie. Je ne pus m'empêcher d'aller rassurer la demoiselle. Au moins elle faisait taire les vieux clichés de la communauté geek machiste : la femme bonne qu'à faire la cuisine. Je ne pus m'empêcher d'ébouriffer sa tignasse rousse avec un brin de tendresse. Je te préfère derrière une manette que derrière un fourneau de toute façon. Dis-je juste après qu'Alpha ait enlevé ses gants. Puis elle se mit à parler très très trèèèèèès vite. Je fronçai les sourcils pour suivre de ce qu'elle était en train de me dire et je compris la moitié de ce qu'elle me raconta, pourtant j'avais une bonne ouïe hein. C'est super gentil à toi, mais j'ai déjà mangé avant de venir. Par contre je ne crache pas sur une bière, ou... n'importe quoi avec de l'alcool. Au moins ça aurait le mérite de détendre l'atmosphère et de nous décoincer. Parce que la, on aurait dit deux geeks coincés du cul.... rectification, c'était ce qu'on était,n enfin presque. Mince, moi qui allait te demander gentiment de te mordre pour boire un coup. Mon plan tombe à l'eau ! AHAHAHA. Taggle. Non vraiment taggle Asher. Ce n'était pas le moment de parler de ça vraiment. Surtout que dans un sens, c'était vrai. Totalement. Je ris légèrement, c'était censé être une blague après tout, juste une blague. Une blague foutrement vraie.

Je finis par déglutir difficilement. Bon détendre l'atmosphère, mais comment. Je passais une main derrière ma tête pour me gratter le cuir chevelu. Puis Sophie finit par reprendre la parole. Je me tournais vers elle et ne pus m'empêcher de sourire, au moins nous étions dans la même situation... enfin pour ce qu'elle évoquait. Moi j'avais la faim en plus qui avait tendance à me jouer des tours, il fallait dire que l'odeur de la faë ne m'aidait pas vraiment. Je me devais de resté concentré. Je t'avoue que je n'ai aucun talent pour discuter non plus. C'était plus facile par écrans interposés. Je finis par sourire légèrement avant de rajouter avec une pointe de taquinerie. Mais c'est mieux de te voir en vrai... t'es encore mieux qu'en 2D. Compliment ? Définitivement. Mais tu sais quoi, faudrait se mettre à l'aise. Mettons en sous-vêtements et jouons aux jeux-vidéos avec un gros paquet de chips et des céréales dans un bol ! Ou encore mieux à même le paquet ! Je m'étais exclamé sans vraiment m'en rendre compte. En soi cette idée était conne, je n'allais pas me mettre un boxer devant la demoiselle, surtout la première fois qu'on se voyait. Awkward. Euuuh non oublie ce que je t'ai dit en fait.



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN



_________________

   
Unravel Ghoul
I'm just so damaged, I hold my breath, freeze. [...]  Don’t look for me; don't look at me. I don't wish to hurt you in a world of someone else's imaging. Remember who I am. • sheepirl & unravel.
   

   
Revenir en haut Aller en bas

Geekette pixette
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Geekette pixette

IDENTITY CARD
Messages : 62 Je suis arrivé(e) le : 04/07/2016 Sous les traits de : Felicia Day Je me dédouble : Thomas, le véritable diamant brute. Pseudo : 3/4 Licorne Crédits : Mon ordi, tumblr et l'internet Points : 576

J'ai : 46 ans Age d'apparence : 20 ans Je travaille comme : Technicienne en informatique Actuellement, je suis : Célibataire Espèce : Pixies Niveau social : Légèrement au dessus de la moyenne.

✖️
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Sam 10 Sep - 23:16


Dovahkiin-me that !




C’était affligeant de la voir aussi peu à ses aises avec un mec dans son appartement. En fait, ce n’était pas juste « un mec » mais c’était Lui. Seulement lui. Sophie avait l’impression de se jeter dans un gouffre en passant du 2D à la réalité.

Quelqu’un, pincez là !

Pourtant, son rire était contagieux. Elle rit malgré elle sur ses blagues à propos du partage de vampire. Si seulement il savait que ceux qui vivait en ville ne dormait pas dans des cercueils ! (Et ils ne brillaient pas non plus. Cette idée à la con que les vampires brillent au soleil.)  Fin bref, elle resta surprise de l’invitation soudaine à venir visiter son studio éventuellement mais elle essaya surtout de ne pas le montrer. Probablement qu’il était juste poli avec elle. Déjà qui s’était déplacé pour venir dans son loft, c’était super sympa. La Geekette n’allait pas abuser.  Te sent pas obligé, même si c’est gentil de ta part. ajoute t’elle pour le libérer de cette invitation qu’il ne voulait peut-être pas vraiment faire.

Sourire niais quand il lui avoua la préférer avec une manette dans les mains que derrière les fourneaux ; elle du secouer la tête bêtement pour se ressaisir quand il accepta n’importe quoi qui avait de l’alcool. Rapidement, souriante, elle bondit rapidement du bout de ses petits pieds et se dirigea vers une armoire sous le comptoir. Comme si c’était la caverne d’alibaba, elle en sortit une intéressante sélection de Vodka, tequila, rhum, Jaggermaster, Whisky, Gin, cognac, Scotch, Calvados et des trucs avec des saveurs, cannelle, pêche, melon, framboise. BREF ! De quoi rendre n’importe quel alcolo jaloux. Sophie se frotta les mains devant son butin et demanda : Alors, c’est quoi ton poison ? Je t’avoue que personnellement, je préfère à la bouteille et directement au goulot mais je peux peut-être te mixer ça, avec ceci, ou te faire un rhum & coke ou encore euh… un truc dilué avec du jus d’orange… Elle osa pas ajouter que c’était pour les femmelettes mais rajouta, avec un fin sourire en coin : Dommage que je ne sois pas sur le menu, je suis certaine que j’ai un gout vraiment agréable en bouche.

Oh. Putain. Sophie. Taggle.

La rouquine rougit subitement et ce fait un sonnant facepalm au front. Qu’est-ce qu’elle n’était pas douée. Vivre en société, sans parler à un humain ( ou presque ) en vrai, c’était vraiment plus facile qu’un GT IRL avec un correspondant de longue date, que l’on croyait mort. Et puis faire toute ses blagues de vampires devenaient chelou. Fallait pas oublier ce qu’elle était, en vrai. « Un délicieux en-cas à stryge », oui. Bon, elle n’était pas sans moyen, elle était pas faible non plus et malgré tout, arrivait bien a utiliser ses pouvoirs (Devenir invisible, bénir/maudire, ce transformer en fée clochette… mais crachouiller cette espèce de bile visqueuse, ça avait toujours été too Much pour elle.) Même s’il y avait une trêve, elle ne pouvait pas se défendre contre des vampires très vieux, et préférerait probablement filer devant l’ennemi. Plus simple, plus longue espérance de vie.

Toujours derrière son facepalm, elle se sentit devenir écarlate quand il lui dit qu’elle était mieux en 2D. Tu… tu trouve ? Ses pensées sur les vampires s’arrêtèrent soudainement puis elle cacha ses joues rouges derrière ses mains, en souriant, gênée : C’est gentil. Merci. Et tu es définitivement mieux en vrai toi aussi. T’es plus grand que moi, ça te fais bien.

Bordel que tu dis n’importe quoi, ma vieille.

Dans tout les cas, elle se laissa porté par son enthousiasme soudain, approuvant d’abord d’un vigoureux signe de la tête, puis d’un Ouais ! super emballée à ce foutre en sous-vêtement et jouer à des jeux vidéo en bouffant des chips et des céréale. OMG, oui !! À MÊME LE PAQUET ! Oh oui ! Avec des Rhum&coke de un litre à boire avec une paille ! C’était vraiment une bonne idée et ça permettrait vraiment de …

… et comme un coite interrompu, il lui demanda d’oublier ce qu’il venait de dire.

Pour se trouver un peu de courage, Sophie attrapa n’importe quelle bouteille devant elle, l’ouvrit et en but une grande rasade. Doucement, elle s’essuie la bouche puis ouvre son regard vert sur Asher, en lui tendant la bouteille :

Chiche !

Bon, elle était la plus vieille dans la pièce (même si elle ne le faisait pas physiquement), et fallait qu’un des deux grow some balls sinon elle allait passer la soirée coincée dans sa robe, à rougir à chaque phrase qu’il allait dire, ayant l’aire d’une belle conne. Sophie avait plus de caractère que ça, c’était une vraie tueuse dans ses jeux de PC et une adversaire redoutable aux jeux de consoles, c’est pas vrai que … que ce mignon monsieur qui retentit vivant chez elle allait lui faire perdre tout ses moyens !

On commence avec mortal Kombat ? Left 4 Dead 3 ? Far cry 4 ? Diablo 3 ?. Tous des jeux pour jouer en co-op ou l’un contre l’autre sur ps4. Elle chomait pas la Sophie, sur les jeux. Elle n’était pas une pro à tous, mais elle avait défénitivement passée quelques heures à chacun. J’ai deux sac de chips – BBQ et Ketchup et pour les céréale, j’ai des Lucky Charms déjà entamés. Tu sais, ceux avec des chamallows dedans…  . C’était ses préférés. Il y avait un leprechaun sur la boite.

Sophie l’observa avec un air de défi qu’elle espérait qu’il relève. C’était peut-être la première fois qu’ils se rencontrait, mais ils se connaissaient depuis longtemps, virtuellement. Ils avaient parlé de tout et de rien, parfois même c’était échangé des détails plutôt intimes de leur vie et sur eux même, avec cette innocence pure de ne pas croire à une éventuelle rencontre.

Et ben, Vlan dans les dents. Go girl !
Et s’il se pousse en courant, tu auras l’air d’une belle dinde. T’auras le moral sapé pendant une 30taine d’année et tu deviendras une vieille faë alcoolique qui prendra gout à maudire les humains.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Revenir en haut Aller en bas
 

Et là, j'ai pris une flèche dans le genou (Sophash)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 06. Rolling in the deep.
» Pris la main dans le sac ( pv Killian )
» Tu ressembles à un type qui s'est pris un mur dans la gueule... - Max
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All Souls Night :: Residential Area :: 54 Caroline AVE-

Angel & Dante

Félicitation à nos deux couillons élus membres du mois de d'Août pour leur rafale de RP et leur bonne humeur ! <3