AccueilAccueil  FAQFAQ  Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
We Put a Lime in the Coconut [Jahaal & Adin]

 :: Niveau - 1
Aller à la page : Précédent  1, 2

أنا مثير و أنا أعلم أنه
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
أنا مثير و أنا أعلم أنه

IDENTITY CARD
Messages : 185 Je suis arrivé(e) le : 13/04/2016 Sous les traits de : Jason Momoa Je me dédouble : Heathcliff A. Lovecraft & Aldous B. Koch & Archibald S. Rosier Pseudo : Yuki Shuhime Crédits : @SWAN Points : 2911 Couleurs RP : #cc6600

J'ai : 174 ans Age d'apparence : 33 ans Je travaille comme : Chef Pâtissier Actuellement, je suis : En couple avec la plus délicieuse des Louves Espèce : Djinn Iphrine Niveau social : Sans prétention
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Mar 30 Aoû - 19:49
We Put a Lime in the Coconut



15 Juillet 2016 - vers 11h - Jahaal& Adin


"Plus facile à dire qu'à faire ... Groumpf !"


Ecouter ton coeur, il en a de belles ton cousin ! Si c'était si facile, tu aurais moins de problèmes, en général. Avec les gens, tu étais sans filtre, tu disais toujours ce qu'il te passait par la tête, même si c'était de la prodigieuse connerie. Avec Merry, c'était différent. Pas que tu dises pas dix conneries à la minute, mais plutôt parce que, dans un sens, elle te fichait la trouille. Un peu comme ta mère. Parce qu'elle était imprévisible et que tu tenais trop à elle pour prendre le risque qu'elle se fâche définitivement avec toi. sauf que là, tu en étais au point où il ne se passait rien. Et pourtant, il n'y avait que deux options. Tu te promets d'en parler à Adin lorsqu'il aurait fini de raconter son histoire. Il raconte son enfance à Florence, la mort de ses parents, sans rentrer dans les détails. Tu ne lui poseras certainement pas de questions. C'était vraiment pas le genre de trucs dont tu te voyais lui parler à peine après s'être rencontré ! Adin avait vécu avec des humains, ça expliquait surement qu'il ne ressemble pas aux autres Djinns que tu côtoies, ça c'est sur. Tu rigoles en aspirant un peu de chicha.

"T'en fais pas pour ça, vieux ! Mais dis toi que si tu traînes avec moi et la vieille peau, tu risques plus de passer pour un humain, tu vas être tricard de partout, tout le monde saura ce que tu es ahah !"


C'est sur que dans le genre remarquable et remarqué, toi et ta mère, vous étiez passer level compétition internationale. C'était même un miracle qu'aucun humain ne se soit jamais rendu compte de rien. La prudence c'était pas ton fort, faut dire. Adin allait peut être tempérer ça, après tout ! Un musicien, tiens, c'était plutôt cool. De toute manière, les Djinns sont des Faës d'émotions et d'impulsions, tout ce qui est créatif vous plait par essence. Ca ne t'étonne qu'à moitié, et quand il te propose d'emmener Merry à l'opéra, tu as un fou-rire incontrôlable. Imaginer la louve en robe prout-prout dans le silence respectueux du public assis avec des petits jumelles pour voir la scène. Tu ne la connais pas beaucoup, mais tu es sur qu'avec son caractère impétueux et le tempérament de la louve, ce serait une sacrée aventure. Tu pouffes encore quand Adin sort son portable en soupirant. Tiens, lui aussi ? Tu dissimules pas ton sourire quand il commence à parler de ce qui le tourmente. Un mec, bah tiens ! Ton cousin est momosexuel alors ? Définitivement, il allait se retrouver avec ta mère sur les bras trois fois plus que s'il avait simplement aimé les filles. Surtout qu'il finit par balancer que son cher et tendre est un Léprechaun. Tu as du mal à rester sérieux : si tu vivais dangereusement à folâtrer avec une Berserker, flirter avec du Léprechaun est aussi risquer en soit. Ce sont des Faës très différents de vous.

"Carrément que je vois c'que tu veux dire. Je compatis vieux ! Surtout que les Lep' sont des sacrés têtes de lard quand ils veulent. En vrai, il assume pas ton Maxichouette ? C'est quoi son problème ?"


Tu défends instinctivement ton cousin. On ne touche pas à la famille, et même si Maxence connaissait surement Adin depuis plus longtemps que toi, tu te montres quand même protecteur. Les Djinns ne sont pas très soucieux d'autrui, mais entre eux, ils sont très soudés. Tu donnes un petit coup de poing compatissant dans l'épaule de ton cousin qui soupire en ayant l'air manifester bien emmerdé par cette histoire. Tu m'étonnes que c'est une putain de malédiction familiale !

"J'crois bien. Avec Merry, c'est plus que ... Enfin quitte à faire le courrier du coeur, autant jouer le truc à fond. C'est une Berserker, elle se transforme en louve. En fait, je dirais que j'ai eu ... une sorte de coup de foudre. Je l'ai connu le matin, on a baisé le soir même et je sais pas, y a un truc qui s'est passé avec elle. J'saurais pas l'expliquer, j'avais jamais ressenti ça avant. Sauf que depuis et bah ... et bah elle m'a pas rappelé. Elle s'est barré le matin quand je pionçais encore, et voila. Je sais pas si je dois la rappeler, quitte à passer pour le mec en chien, ou attendre qu'elle fasse le premier pas. Peut être qu'elle a juste voulu abuser de mon corps, après tout !"

Tu soupires péniblement en finissant ta tasse et en engloutissant un énième gâteau bourré de sucre et roulé dans le miel. Tu tires une moue boudeuse en constatant encore que Merry n'avait pas répondu. Fais chier cette foutue louve !

"Et puis si tu veux venir avec Maxichouette manger au BSC, hésite pas hein ... Oh et si jamais tu racontes pour Merry à ma mère, je t'enterre dans le désert !"


© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN


Revenir en haut Aller en bas

Look like a cinnamon roll,
but could actually kill you
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Look like a cinnamon roll,  but could actually kill you

IDENTITY CARD
Messages : 290 Je suis arrivé(e) le : 21/01/2016 Sous les traits de : Jack *hot AF* Falahee Je me dédouble : Artemis la coyote-girl, Adriatique la maman poule & Asher le bébé stryge Pseudo : Xelette Crédits : BALACLAVA, gif: tumblr & Xelette Points : 2958 Couleurs RP : Firebrick

J'ai : 64 ans Age d'apparence : 25 ans Je travaille comme : Anciennement tueur à gage, actuellement musicien à l'Opéra Lyra (contrebasse) Actuellement, je suis : Propriété exclusive de Maxence. Et si tu le touches, j'te bute. Espèce : Djinn, Iphrine (peut se changer en black mamba) Niveau social : Salement riche










Ma maman a dit que j'étais spécial.
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Mer 7 Sep - 16:50
Jahaal & Aladdin



À la recherche du djinn


Je ne pus m'empêcher de rire à sa remarque. Si je trainais trop avec lui et sa mère, tout le monde saurait que je n'étais pas du tout humain. Eh beh, j'étais curieux de voir ça. Il fallait dire que mes bases humaines étaient fichtrement bien ancrées dans mon quotidien. Pour dire il m'arrivait bien souvent de me sentir comme une tache dans la cours des faës. Souvent je disais à des faës que j'étais humain, juste avant de me corriger. Il fallait dire que c'était une de mes habitudes qui avaient la vie dure. J'avais trop longtemps côtoyé les humains. Je m'étais fondu dans la masse pour ne pas attirer l'attention des humains et à fortiori, j'étais presque devenu humain. Ce qui se sentait grandement sur mes capacités de djinn. J'étais beaucoup moins habile avec mes dons qu'un iphrine de mon age qui avait grandi dans sa famille surnaturelle.

Je commençais donc à parler partiellement de ma vie à Jahaal. Je me gardais bien de lui avouer que ma famille humaine était aussi particulièrement reconnue dans un monde de l'assassinat... ouais non même shooté, je n'allais pas balancé un truc pareil. J'avais encore un minimum possession de mes moyens pour ne pas me confesser sur de telles choses. Ce n'était pas mentir, c'était omettre la vérité.... différent. Je lui parlais de l'Italie, de la France, de mon arrivée à Ottawa et de mon taff actuel à l'Opéra Lyra. Je finis par avouer à mon cousin ma préférence pour les hommes. Autant que ça se sache tout de suite hein. Ce n'était pas non plus le détail qui sautait aux yeux après tout. Je n'avais pas vraiment un air de grande folle. Je finis par lui raconter mon histoire de cœur aussi compliquée que la sienne. Décidément nous étions un beau duo de djinns pas doués sur le plan sentimental. Lui ne savait pas quoi faire avec Merry et moi je ne savais pas quoi faire avec Maxence. Je me frottais la tete quand il dit que leprechauns étaient des têtes de lard quand ils s'y mettaient. Puis sa réaction juste après m'arracha un sourire tendre. Jahaal me connaissait à peine mais il prenait déjà ma défense. D'habitude c'était moi qui prenait la défense des autres. Pas l'inverse. Mais c'était agréable je devais avouer. Justement, il assume pas trop. Tu sais, je le connais depuis deux piges Maxence et... Je lâchais un long soupire alors que je revoyais en souvenir les nanas lui tourner autour. Je le revoyais quand il fréquentait encore Athéna. Bref, des choses qui me rendaient amer. ... avant moi, c'était le type le plus hétéro que j'ai jamais connu. Je regardais une nouvelle fois mon téléphone. Depuis cette fameuse soirée au pub, rien n'était plus pareil. J'étais exclusif à Maxence et l'inverse était vrai, mais jamais en public. Tu sais moi j'ai toujours su que j'étais gay. J'veux dire les nichons j'ai jamais aimé ça tu vois. Il était clair que la chose s'était imposée à moi naturellement. J'avais bien sur essayé de coucher avec des filles, histoire de ne pas mourir con. Mais ça n'était pas ma tasse de thé et ça ne le serai jamais. Enfin, je suppose que c'est pas facile de son coming-out. Ouais je supposais. Mais je savais une chose, c'était que je tenais sincèrement à Maxence. Je le sentais au plus profond de mon être et putain ça me faisait flipper. C'était différent de tout ce que j'avais pu connaître. C'était différent de mes sentiments pour Lorcàn, différent de mes sentiments pour Micah. C'était unique. Et c'était aussi terrorisant que grisant.

Je ris quand il me parla des courriers du cœur, c'était totalement ça l'idée ! Nous étions en plein de train de nous lamenter sur nos vies sentimentales. Alors tant qu'à faire autant tout déballer hein. Au point ou en était, un peu plus ou un peu moins... Puis il fallait dire que ce nous étions en train de fumer nous aidait vachement à désinhiber. Autant dire que la confession était devenue facile. Jahalal commença à me raconter son compte de fée avec Merry. Et c'était assez... particulier. Une berserker ? Je me demandais ce que ça faisait de fréquenter un berserker, je n'en avais jamais rencontré. Mais ma mère biologique m'avait dit qu'ils étaient à éviter comme la peste, que c'était des « chercher-merde » comme elle avait si bien dit pendant mon enfance. Le coup de foudre, avec le romantisme des temps moderne. J'inspirais longuement sur le tube de la chicha en pensant à ce que Jahaal avait dit. Cherchant un moyen de l'aider, puis l'idée de génie. Je pointais mon oncle-cousin avec le tube. Tu devrais la contacter. Je ris légèrement. Mais j'suis sérieux, c'est parce que je ris que je me fous de toi hein. Je ne m'y connais pas en nana. Mais tu risques quoi ? Au pire, un râteau parce qu'elle a « profité de ton corps » comme tu dis. Au mieux, un second rendez-vous et la chance de vivre un truc pas trop mal. Je haussais les épaules. Je pense que le jeu pourrait en valoir la chandelle. Et c'était moi qui donnait des conseils sentiments ? Sérieusement ? Moi le type qui n'était jamais tombé amoureux ? Moi le type qui avait fuit comme un lâche quand je m'étais rendu compte que je tenais un peu trop à Micah ? Moi le type qui avait peur d'assumer ses sentiments pour Maxence ? Oui, c'était moi qui donnait des conseils de cœur alors que je n'y connaissais rien. C'était l'hôpital qui se foutait de la charité.

Je levais les main en l'air quand Jahaal me parla de m'enterrer dans le désert. Croix de bois, croix de fer, dis-je en signant de mon pouce droit sur mon torse. Puis je pourrais pas devenir ton client si tu me balances dans le désert. Je ris légèrement, avant de me servir une nouvelle tasse de thé. Puis tu sais Maxence... il est discret. Mais je peux essayer. Je bus jusqu'à avoir une idée de génie. Passons un deal. Si tu recontactes Merry, je m'engage à emmener Maxence manger tes pâtisseries. Je levais le doigt en l'air avant de rajouter. Mais interdit d'empoisonner sa nourriture, ou de lui jouer un mauvais tour ok ?



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN



_________________


   
 
I got my demons, they don't know, I'm fierce enough to let them go. It's like a fire A stranglehold, I wish I was invincible. Hello desire your my old friend, but I don't need you here again, just take a walk Go back inside, I'll see you on the other side. — Neon Demon & Man with a mission.
Revenir en haut Aller en bas

أنا مثير و أنا أعلم أنه
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
أنا مثير و أنا أعلم أنه

IDENTITY CARD
Messages : 185 Je suis arrivé(e) le : 13/04/2016 Sous les traits de : Jason Momoa Je me dédouble : Heathcliff A. Lovecraft & Aldous B. Koch & Archibald S. Rosier Pseudo : Yuki Shuhime Crédits : @SWAN Points : 2911 Couleurs RP : #cc6600

J'ai : 174 ans Age d'apparence : 33 ans Je travaille comme : Chef Pâtissier Actuellement, je suis : En couple avec la plus délicieuse des Louves Espèce : Djinn Iphrine Niveau social : Sans prétention
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Lun 12 Sep - 21:44
We Put a Lime in the Coconut



15 Juillet 2016 - vers 11h - Jahaal& Adin


"Ah bah j'comprends mieux ! Tu m'étonnes qu's'il était plutôt habitué à brouter du minou, ça doit lui faire un sacré changement à ton Lep' ! T'imagine un peu ? C'est comme si toi subitement tu, bah tiens, tu bandais sur ma mère ! Voila l'choc que ça te ferait. Et à moi j'en parle pas. J'suis même pas sur que ce soit légal. Mais je m'égare."


Logique, si le Leprechaun de ton cousin était hétéro jusque là, tu m'étonnes que ce soit pas super simple de se dire du jour au lendemain qu'en fait non, manger d'la bite, c'est bien aussi. Tu as un frisson de dégoût, plus parce que tu n'imagines pas une seconde que ça puisse t'arriver. Et puis niaisement tu penses à Merry. Adin a raison, bordel, tu le sais. Alors c'est quoi à part ta saloperie de fierté qui t'empêche de la contacter ? Alors tu lèves ton téléphone, et tu te mets à taper un message. Un truc passe partout, un truc con, mais au moins, tu avais fais le premier pas. Tu hoches la tête, déterminé et envoie le message en croisant le regard de ton cousin. Qu'il t'ait proposé le deal ou pas, au final, ça ne change pas grand chose. Il avait parfaitement raison, tu risquais surtout de passer à côté d'un truc incroyable si tu n'osais pas. Au moins, c'était fait et advienne que pourra !

"T'as raison Adin. Voila, j'lui ai envoyé un truc. On verra bien si elle finit par répondre ou pas. T'en fais pas je risque pas de l'empoisonner. D'habitude, quand je vois des jolies filles, je me contente de m'changer en petite cuillère et de partir avec l'assiette du dessert, mouahahah. Je suis sur que Merry serait capable de me torde en deux en se doutant du truc ... Putain, Adin, j'crois bien qu'je l'ai dans la peau !"

Tu fais une drôle de grimace en constatant qu'effectivement, tu n'arrivais pas à t'empêcher de penser à elle. Tu allais continuer à parler quand ton attention, par une sorte d'instinct surnaturelle prodigieux, est attiré par un attroupement. Tu plisses un peu les yeux et distingue sans mal ta mère, avec son cabas plein de pâtisseries orientales, entrain de s'écharper avec un marchand de tapis. Idriss, si tes souvenirs sont bons, un Marid avec un foutu sale caractère. Ta mère parlait un peu de lui à une époque, en gloussant. Ca ne pouvait dire qu'une seule chose : ils avaient fricoté ensemble. Et rien que de l'imaginer, ça te soulevais le coeur. Et puis elle en avait plus parlé et tu avais zappé, parce que s'il fallait que tu retiennes le monceau de paroles qu'elle disait, tu n'aurais plus d'espace disponible dans ton cerveau pour rien d'autre ! Sauf que là, ça avait l'air suffisamment grave pour qu'elle ait pris sa forme naturelle. La brume autour de ses jambes virait au rouge et elle avait l'air encore plus effrayante que d'habitude, quand elle te criait après pour avoir laissé traîner tes caleçons sales dans le salon.

"Je crois qu'il faudrait mieux qu'on aille s'en mêler, sinon ça va mal finir. Et crois moi, personne veut qu'elle pète vraiment un câble. Fais moi confiance là dessus !"

Tu jettes un oeil sur ton cousin avant de bondir par dessus les poufs en abandonnant à contre coeur ta chicha. Elle te le paierait un jour, la vieille ! Tu arrives à la hauteur de l'attroupement qui s'est formé autour d'eux et tu commences à entendre quelques bribes de ce qui ressemble de plus en plus à une scène de ménage. Mais à la façon Djinn. Tu fronces un peu les sourcils. Le Marid a l'air aussi remonté qu'elle, surtout que selon lui, elle est paranoïaque et l'accuse sans raison. Tu as envie de te faire tout petit et disparaître quand tu arrives suffisamment proche pour entendre parfaitement la dernière réplique cinglante de ta mère, et oubliant que tu peux le faire, tu restes là, pantois et complètement halluciné.

"PARANO, MOI ? PARANO ? Non mais comment oses-tu me parler sur ce ton ? C'est peut être moi qui l'ait imaginé, ta putain d'main au cul, PERVERS ? C'EST DANS MA TÊTE AUSSI CA ? Comme le fait que tu ailles tringler n'importe quelle traînée de Pixie qui passe devant toi le cul tendu ? CA AUSSI JE L'INVENTE AUSSI, GROS CUL ? Alors ne m'approche plus sinon ... SINON MON FILS ET MON NEVEU VONT TE RÉDUIRE EN MIETTES ! Adin, Jahaal, à l'attaque !! Défoncez-lui sa race !!"

Tu te serais bien enfoncé dans un tour dans le sol à cet instant pour ne plus que tous les badaud réunis te fixent comme pour te mettre au défi d'obéir à ta mère. En même temps, lui désobéir c'était tout sauf une bonne idée. Tu poses ton regard sur Adin, puisque apparement, lui aussi est mouillé jusqu'au coup dans cette histoire. Tu as l'air penaud malgré ta carrure impressionnante, et tu te demandes si tu ne ferais pas mieux d'attraper ta mère par la taille et de la prendre sur ton dos comme un sac de patates avant que les choses s'enveniment. Si bien sur c'était possible ! Ta voix est à peine audible quand tu te penches à l'oreille de ton nouveau cousin pour demander son avis, non sans un peu de ton humour vaseux caractéristique :

"Bon, on fait quoi ? Si t'as une idée d'génie, c'est l'moment ou jamais !"



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Revenir en haut Aller en bas
 

We Put a Lime in the Coconut [Jahaal & Adin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Ballade au (Lime)clair de lune
» [Coconut's Island] Un Oiseau pas si facile à capturer.
» Une agente disparue (Agent Lime)
» [0035] Chiho Lime [PYROLI]
» Écrivons un unique futur à deux... [ with Chiho Lime]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All Souls Night :: Niveau - 1-

Angel & Dante

Félicitation à nos deux couillons élus membres du mois de d'Août pour leur rafale de RP et leur bonne humeur ! <3