AccueilAccueil  FAQFAQ  Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Jahaal & Merry ♣ Je le sens pas...

 :: Baker Street Cafe
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Berserker
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Berserker

IDENTITY CARD
Messages : 175 Je suis arrivé(e) le : 09/06/2016 Sous les traits de : Emily Browning Je me dédouble : Jesse P. Baker / Aman Redkar Pseudo : Livia Crédits : Avatar me Points : 3313 Couleurs RP : parme

J'ai : 27 ans Je travaille comme : Employée d'une chaîne de fast food Actuellement, je suis : Bella Swan cernée de bestioles surnaturelles en couple avec un Djinn... Alter-ego : Loup gris Espèce : Berserker Niveau social : Modeste
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Jeu 23 Juin - 13:08

Elle avait reprit son poste, en essayant de faire fi de tout ce qui lui était arrivé en trente malheureuses minutes de pause. C'était fou, au fond : début de semaine, elle couchait avec Mara - une sorte de vampire ou juste une psychopathe, elle ne savait pas trop - le jeudi elle rencontrait sa soeur biologique, une Berserker comme elle et enfin Jahaal qui était quoi... Un magicien ? Ca commençait à faire beaucoup trop de surnaturel : on n'était pas dans X-Men, oh ! Bientôt on allait lui dire que son chef d'équipe relou était quoi ? Une gargouille ?

Elle avait eu du mal à se concentrer mais la monotonie des gestes lui avait un peu tranquillisé l'esprit et elle avait réussi à se persuader qu'elle n'irait pas à la pâtisserie ce soir pour attendre Jahaal. Elle finissait assez tôt, elle allait rentrer chez elle, prendre une douche et regarder Game of Throne en mangeant une glace. Elle n'irait certainement pas attendre ce bellâtre comme n'importe quelle meuf en chien. Pour qu'il lui fasse encore des tours de magie et se foute de sa gueule ? Même pas en rêve, elle allait le planter là et baste.

La première partie du programme se déroula comme Merry l'avait dit : elle rentra chez elle et prit sa douche. Là où ça commença à déraper légèrement du plan prévu, ce fut quand elle choisi de coordonner ses sous-vêtements. Puis quand elle passa un moment à réfléchir à quoi mettre. Elle se décida pour un jean et un chemisier un peu moderne qui mettait sa poitrine en valeur. C'était simple, ça ne faisait pas trop "salut j'ai passé huit heures dans la salle de bain pour..." Pour quoi au fait ? Elle irait pas !
Elle releva ses cheveux en un chignon travaillé pour paraître négligé, se mit un peu d'eye-liner et de mascara. Petite folie avec un peu de rouge à lèvres d'un rouge très mat... Elle se regarda dans la glace. Elle n'aimait pas beaucoup ce qu'elle voyait mais cela serait acceptable. Mieux que de sentir la frite et de porter un tee-shirt rouge atroce.

Il était vingt-et-une heure trente quand elle prit son sac après avoir tournoyé pour ranger un peu son appartement. Ca ne servait à rien, comme pour les sous-vêtements mais on ne savait jamais, non ?
Le bus avait du retard, même pas mal et, assise dans le véhicule presque désert, elle se rongeait les ongles. Il était presque vingt-deux heures dix quand le bus la déposa enfin non loin du Baker Street Cafe. Merry, essouflée d'avoir couru depuis son arrêt, s'arrêta enfin devant le lieu, fermé. Il n'y avait plus de lumière qu'elle puisse voir. Et personne d'autre qu'elle dans la rue.

Pour un peu elle en aurait pleuré de dépit. Elle aurait vraiment mieux fait de rester chez elle. Ce type n'allait de toute façon faire que la balader...
Revenir en haut Aller en bas

أنا مثير و أنا أعلم أنه
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
أنا مثير و أنا أعلم أنه

IDENTITY CARD
Messages : 185 Je suis arrivé(e) le : 13/04/2016 Sous les traits de : Jason Momoa Je me dédouble : Heathcliff A. Lovecraft & Aldous B. Koch & Archibald S. Rosier Pseudo : Yuki Shuhime Crédits : @SWAN Points : 2911 Couleurs RP : #cc6600

J'ai : 174 ans Age d'apparence : 33 ans Je travaille comme : Chef Pâtissier Actuellement, je suis : En couple avec la plus délicieuse des Louves Espèce : Djinn Iphrine Niveau social : Sans prétention
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Jeu 23 Juin - 21:07
"Je le sens pas"



17 Juin 2016 - vers 22h30 - Jahaal& Merry


Tu ne doutes pas une seule seconde qu'elle viendra. A quoi sert la fausse modestie : elle a beau joué la Miss-Coincée-du-Boule, tu as bien vu que tu la laissais pas indifférente. Toi ou bien ce que tu pouvais lui dire. Mais le rendu était le même : elle voulait que tu te casses mais à présent elle allait venir à toi. Une petite victoire que tu célèbres dans ta cuisine en remplissant joyeusement une poche à douille. Tu dois encore monter trois Saint Honoré pour les derniers clients avant que le restaurant ne ferme. Chantonnant, tu te fais un peu chambrer par les commis qui s'en sortent difficilement à la plonge. Ils se croient drôles là avec leurs visages de boutonneux juste sortis de la puberté et leur air de grands cons.

"Mais oui marrez-vous les bleus, mais c'est moi qui vais pécho ce soir, et vous, vous aurez qu'à vous tirer sur l'z'geg entre vous, hun ! Mouahahah !"

Tiens bizarrement, ils ont fini par fermer leurs gueules, les deux boloss ! Tant mieux, tu préfères travailler en silence quand tu dresses tes assiettes. Voila, une fois la dernière petite touche de crème montée ajoutée sur le dessus du gâteau, tu déposes les desserts sur le plan et sonne la cloche pour appeler les serveurs. Y a plus qu'à envoyer. Pouah, tu es pas fâché de retirer ton tablier et de passer juste pisser avant de te changer dans les vestiaires. Ton chef insiste pour que tu portes des pompes pendant le service. Pas que ça te ravisse, mais tu avais pas franchement le choix, question hygiène. Du coup, tu es bien content de retirer ces immondes sandales et sentir enfin le carrelage tiède sous tes larges pieds. OR-GASME. Enfin presque, ou alors ce sera pour plus tard -si la chance et la force étaient avec toi. Tu prends le temps de prendre une bonne douche et de te séparer des tes habits de boulots pour revenir à la simplicité même : un pantalon de coton blanc et un débardeur assorti. Tu ajoutes un superbe chapeau à plumes, extrêmement discret, et tu descends dans la rue par l'escalier de service. Les derniers clients sont partis et les patrons ferment tranquillement la devanture d'un long rideau de métal. Pas encore de Marquise en vue, mais tu n'attendras pas sous cette forme. Non, tu as une bien meilleure idée !

Tu te rétrécis alors à la taille d'une dizaine de centimètres. Et à peine as-tu pris place un peu en hauteur sur le couvercle d'une poubelle, tu vois la silhouette de la Berseker arriver. Oh bah mazette ! Elle est pas la même qu'avec sa queue de cheval stricte et son tee-shirt MacDo c'était clair ! Elle était même plutôt hot, la Miss. Si tu avais été un chat, tu aurais surement ronronner très trèèèès fort. Tu as presque envie de reprendre ta taille pour la pécho contre le mur, mais tu es quasiment sur que ça finirait pas super bien, ni pour toi, ni pour ton kiki -fort imposant de sur-crois mais tout autant vulnérable à la poigne d'une Berseker en colère. Tu décides d'attendre calmement qu'elle arrive à ta hauteur pour s'accrocher à ses vêtements alors qu'elle furette partout autour, avec une moue à la fois impatiente et déçue. Tu aurais bien envie de la laisser poireauter un moment, mais là encore, kiki pressent que c'est pas une super idée. Alors tu grimpes tranquillement à sa jambes, découvrant une cheville fine, un mollet robuste, une cuisse fuselée fort sympathique, un ventre plutôt plat sous ce chemisier plutôt sexy mettant en valeur les obus précédemment visités. A cette hauteur, suspendu à bout de bras à un bouton qui menace de s'ouvrir violemment pour libérer ces pauvres seins enfermés contre ta volonté, tu hèles la jolie Marquise.

"Hey, ici, Miss ! Emmène-nous dans un coin sympa avec un peu moins de passage, tu veux. J'voudrais pas qu'on se fasse suivre par une horde de mes groupies qui m'attendent parfois à la sortie du restau ! Allez, hue Canabis ! Y a un parc juste en face, c'est un endroit cool, et y a des bancs publics. Tu sais c'qu'on dit sur les bancs publics ? Mouahahah !"


Ton rire gras accompagne un dernier assaut pour rejoindre l'épaule de la Berseker et t'y asseoir confortablement en admirant le paysage alentours. Y a pas à dire, c'est plus sympa que la lampe à huile pour voyager !



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN


Revenir en haut Aller en bas

Berserker
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Berserker

IDENTITY CARD
Messages : 175 Je suis arrivé(e) le : 09/06/2016 Sous les traits de : Emily Browning Je me dédouble : Jesse P. Baker / Aman Redkar Pseudo : Livia Crédits : Avatar me Points : 3313 Couleurs RP : parme

J'ai : 27 ans Je travaille comme : Employée d'une chaîne de fast food Actuellement, je suis : Bella Swan cernée de bestioles surnaturelles en couple avec un Djinn... Alter-ego : Loup gris Espèce : Berserker Niveau social : Modeste
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Jeu 23 Juin - 21:51

Elle fait un peu les cent pas, tout en serrant la brise de son sac à main passé en bandoulière, nerveuse d'être seule si tard -Merry oublie si facilement qu'elle pourrait buter n'importe quel imbécile se frottant à elle - mais surtout d'avoir loupé l'heure du rendez-vous. Merde, quelle conne. Elle se mord un peu la lèvre inférieure, se laissant quelques traces de rouge à lèvre bon marché sur les dents. Inspire, puis expire, s'arrêtant quelques instants de marcher en rond comme une louve en cage. Elle ne se rend pas compte que son "rencard" est en train de l'escalader tranquillement quand soudain, une petite voix déformée la fait sursauter et elle regarde un instant autour d'elle, affolée. Son regard tombe sur... Jahaal encore en train d'être suspendu littéralement à ses seins. C'est quoi son problème à ce magicien ? Gnome ? Truc ? Elle refrène un grondement sourd et menaçant, elle l'aurait bien éclaté sur l'asphalte, sous le talon de ses bottines.

Bon, ne commençons pas à se prendre la tête songe la jeune femme, en poussant un soupir évocateur. Pendant qu'il lui escalade l'épaule, elle se dirige dans la direction indiquée, plus résignée que docile. Ses hordes de groupies, hein ? La rue est totalement déserte et c'est tant mieux parce que de quoi elle à l'air, avec lui sur l'épaule, qui balance des insanités ?
"C'est bon, on y va, le lutin. Et laisse ces bancs tranquilles sinon je te jette plutôt dans la première poubelle."

Et voilà, à peine arrivée, voilà qu'il la gonfle déjà. Franchement, elle aurait vraiment mieux fait de rester chez elle, télé, glace, tout ça. Il est tard, elle a sa journée dans les pattes, lui aussi, alors elle abdique et rentre dans le parc, suivant l'allée centrale déserte jusqu'à trouver un banc un peu à l'écart. C'est plutôt joli, l'odeur des arbres et de l'herbe lui donne envie de prendre sa forme de louve et de se rouler sur la pelouse tondue qui fleure bon l'humus dans la fraîcheur du soir. Mais outre le fait que se retransformer en humaine la laisserait nue, cela ruinerait tous ses efforts pour paraître plus présentable que plus tôt. Bon. Pas qu'elle veuille faire quoi que ce soit avec Jahaal, de toute façon, elle veut juste des réponses ! Parce que savoir dans quoi elle met les pieds, ce serait bien, aussi.
Du coup, elle chope le mini-pouce entre deux doigts et le dépose sur le sol, au pied du banc où elle s'asseoit finalement, un peu crevée d'avoir couru partout et de toutes les émotions de la journée.
"Bon, tu restes en Tom Pouce ou bien ?" Ca va être pratique pour discuter, tient. Et puis il est chiant, aussi, mais ça elle le savait déjà en arrivant...
Revenir en haut Aller en bas

أنا مثير و أنا أعلم أنه
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
أنا مثير و أنا أعلم أنه

IDENTITY CARD
Messages : 185 Je suis arrivé(e) le : 13/04/2016 Sous les traits de : Jason Momoa Je me dédouble : Heathcliff A. Lovecraft & Aldous B. Koch & Archibald S. Rosier Pseudo : Yuki Shuhime Crédits : @SWAN Points : 2911 Couleurs RP : #cc6600

J'ai : 174 ans Age d'apparence : 33 ans Je travaille comme : Chef Pâtissier Actuellement, je suis : En couple avec la plus délicieuse des Louves Espèce : Djinn Iphrine Niveau social : Sans prétention
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Jeu 23 Juin - 23:56
"Je le sens pas"



17 Juin 2016 - vers 22h30 - Jahaal& Merry


Tu glousserais presque quand tu l'entends soupirer et se mettre en route sans trop protester. Tu ne te formalises pas qu'elle te traite de lutin, non plus qu'elle menace de te balancer à la poubelle si tu venais à la peloter sur les bancs publics comme tu l'as si habilement suggéré. Quoi qu'il en soit tu apprécies le voyage en Air Marquise jusqu'au fin fond du parc. Tu sens enfin deux doigts t'attraper par la peau du dos et te déposer doucement par terre. Et puis la Berseker qui s'assoit l'air de ne pas y toucher sur le banc, apprêtée comme tout, les joues roses et un sourire curieux quand elle te demande de reprendre ta taille. Mais tu ne comptais pas vraiment rester un gnome plus longtemps et redeviens en un claquement de doigts le Djinn fort et vigoureux dont elle a maintenant l'habitude. Tu t'étires un peu et fais craquer les articulations de ton dos et de ta nuque dans un bruit sinistre.

"Pouah ça fait du bien. Tu es plutôt confortable pour les parcours rapides, c'est moins fatiguant que de marcher. Et j'avais une belle vue d'là haut ! Ahahah !"

Bon, tu essayes de rester un peu sérieux même si tu sais qu'au fond, elle a souri. Trop fière pour l'avouer, mais tu sens que tu savoureras une victoire complète d'ici peu, qu'elle y mette de la bonne volonté ou non. Tu viens donc prendre place à côté d'elle et lui tend à nouveau la main.

"Jahaal, je te l'ai déjà dis, mais je doute que tu t'appelles vraiment Marie-Louise. Si on commençait par être franc l'un envers l'autre, ce serait un bon début non ?"

Tu respires un peu trop fort, plusieurs fois de suite. La proximité est tentante, tu aimerais glisser d'une fesse pour te coller à sa cuisse ferme dans son jean moulant. Mais tu te retiens d'agir comme un mufle, pour l'instant tout du moins. Tu te contentes de planter ton regard sombre cerclé de cuivre brillant dans ceux de la Berseker. Le temps des blagues est terminé, celui des confidences commence ...

"Alors disons que y a deux mondes qui se superposent et qui vivent l'un en même temps que l'autre sans vraiment se mélanger. Tu as le monde des humains, le monde normal somme toute, où tu nais, tu vis, tu grandis et tu meurs tranquillement -ou pas. Et puis tu as notre monde, le monde surnaturel. Toi, tu as compris, tu es une Berseker. Ton âme ne fait qu'un avec celle d'un animal totem dont tu peux prendre la forme. En soit, tu es pas très éloignée des humains normaux en apparence. Mais il n'y a pas que cette race. Non, en fait, y en a au moins quatre principales, et plein de subdivisions dans chaque."

La tentation est trop forte et tu profites de captiver ta compagne pour te rapprocher aussi subtilement que possible -ce qui n'est pas aisé quand on mesure bien 2m02 et qu'on pèse pas loin de 130kg de muscles. Translation réussie, et tu sens le tissu de son pantalon qui effleure le tien. Un petit frisson coule sur ton échine et tu continues ton récit avec de la malice dans le regard.

"Et pour faire simple, je fais partie de l'une des races, les Faës, ce qui correspond un peu à ce que les humains appellent les fées en soit. Tu connais le dessin-animé de Disney, Aladdin ?"

Tu attends qu'elle acquiesce pour te mettre brusquement debout et débiter en prenant volontaire l'accent extravagant du film d'animation :

"Et bah je suis LE-GÉNIE-DE-LA-LAMPE !"

Tu poses dans une sorte de "dynamik entry" façon "Le Masque" après avoir chanté Sancho de Cuba -chik chiki boum- avant de lancer un clin d’œil enjôleur à la belle demoiselle -qui recherche peut être un mec mortel ?- et de reprendre ta place sur le banc comme si de rien n'était. Et puis en t'inclinant bien bas :

"Ouais en gros, je suis ce qu'on appelle un Djinn, un génie si tu préfères. Pour vous servir !"



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN


Revenir en haut Aller en bas

Berserker
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Berserker

IDENTITY CARD
Messages : 175 Je suis arrivé(e) le : 09/06/2016 Sous les traits de : Emily Browning Je me dédouble : Jesse P. Baker / Aman Redkar Pseudo : Livia Crédits : Avatar me Points : 3313 Couleurs RP : parme

J'ai : 27 ans Je travaille comme : Employée d'une chaîne de fast food Actuellement, je suis : Bella Swan cernée de bestioles surnaturelles en couple avec un Djinn... Alter-ego : Loup gris Espèce : Berserker Niveau social : Modeste
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Ven 24 Juin - 15:19

Tout va bien se passer, se persuade-t-elle, assise sur son banc tandis qu'en un instant, Jahaal reprend sa taille. Il est lourd, il est couillon et elle a envie de le baffer. Mais elle les veut, ses réponses promises. Alors quand il s'assoit et lui tend sa grosse paluche, elle la lui serre, doucement. Sa propre main est petite, pâle et menue. C'est trompeur, finalement, face à sa nature. "Merry." Dit-elle doucement, avouant enfin son prénom, le vrai. Le parc est calme, le contact avec la nature l'a toujours apaisée. Sans doute à cause de sa louve intérieure.

Cette fois, il a l'air plus calme, plus sérieux, si tant est que c soit possible plus de deux minutes. Les yeux plongés dans ceux de Jahaal, silencieuse, elle écoute patiemment. Il s'y connait bien plus qu'elle. Elle sait grâce à sa soeur qui elle est. Mais alors qu'il lui explique qu'il existe quatre grandes familles, elle se retient de soupirer. Tout ça ? Et tout le monde se concentre dans le coin, d'ailleurs ? Parce que ça fait beaucoup, là tout de suite.
Quand il lui parle des Fées, elle le fixe, circonspecte. Une fée avec des petites ailes et tout le tralala ? Et alors qu'il passe à Aladin, reprenant ses gesticulations pour un effet du meilleur goût - il a le sens du spectacle, pas de doutes !

Une minute, quoi ? Elle le fixe, cillant, hésitant entre éclater de rire ou planter là ce taré. Si elle n'avait pas assisté à ses pouvoirs, elle n'en aurait rien cru. Mais avaler que les génies de la lampe ça existe, franchement, c'est pas évident. Y'a une semaine elle croyait qu'elle était genre une meuf un peu cinglée et baste. Mais là, c'est carrément la quatrième dimension. Un Djiin ? Elle secoue la tête quand il se rassoit enfin et hausse un sourcil sceptique :
"Tu sais j'ai plein de jeans dans mon armoire, y'a pas de quoi en faire des caisses."

Le jeu de mots est vraiment moisi, Merry. Mais elle ricane un peu nerveusement en se passant une main sur le visage, s'appuyant sur le dossier du banc, inspirant l'air du soir pour apaiser un peu ses émotions.

"Genre tu exauce les vœux, tout ça ?" Dit-elle, mi riant, mi sérieuse. Non parce que si c'est le cas, ça l'intéresse ! Premier vœu : qu'il se taise. Deuxième vœu : qu'il se barre. Troisième vœu : non vraiment qu'il se taise ! Ou alors qu'il la colle sur ce banc et qu'on en parle plus, mais ce sont plutôt ses hormones qui parlent. C'est pas comme si elle était réceptive à son charme de beau gosse bronzé lourdeau !

Il est rudement près d'elle, d'ailleurs et elle prend conscience de cette proximité qui la grise un peu. Bon sang, c'est quoi son problème ? Il veut juste la pécho comme trophée et puis voilà. Et niveau sexe sans lendemains, elle a déjà donné merci, Mara est passée par là. Merry reste un instant silencieuse, se laissant le temps d'assimiler tout ça. Un Djinn ? C'est presque ridicule, au fond. Mais elle sait qu'il dit la vérité, parce que pour le coup, quel intérêt de mentir. De plus n'a-t-il pas parfaitement résumé sa propre nature ? Elle se sent un peu perdue, finalement, dans tout ça. Au fond, pourquoi se prendre la tête : c'est juste un pur beau mec, avec des pouvoirs magiques. Le reste est-il si important ?

"Franchement, y'a que des créatures surnaturelles dans cette ville... Ca devient relou. Bientôt on va me dire - quoi ? - que mon poisson rouge est un métamorphe qui me mate en slip ?" Elle passe encore une main dans ses cheveux entre le châtain et le blond, défaisant un peu son chignon lâche. "Des fées, des génies, des vampires, des berserker... On nage en plein délire... Mais enfin..." Elle soupire encore et le fixe de nouveau dans les yeux.
"Et donc, tu veux quoi, au final ? Je veux dire : pourquoi tu me dis ça et pourquoi tu me colles."
Elle franche, Merry, et malgré sa petite taille, et son apparence de fille poupine, soutient les yeux entre le cuivre et le jais de Jahaal sans aucune peur.
Revenir en haut Aller en bas

أنا مثير و أنا أعلم أنه
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
أنا مثير و أنا أعلم أنه

IDENTITY CARD
Messages : 185 Je suis arrivé(e) le : 13/04/2016 Sous les traits de : Jason Momoa Je me dédouble : Heathcliff A. Lovecraft & Aldous B. Koch & Archibald S. Rosier Pseudo : Yuki Shuhime Crédits : @SWAN Points : 2911 Couleurs RP : #cc6600

J'ai : 174 ans Age d'apparence : 33 ans Je travaille comme : Chef Pâtissier Actuellement, je suis : En couple avec la plus délicieuse des Louves Espèce : Djinn Iphrine Niveau social : Sans prétention
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Ven 24 Juin - 17:45
"Je le sens pas"



17 Juin 2016 - vers 22h30 - Jahaal& Merry


Tu éclates de rire à sa blague pourrie. Alors apparemment, Miss Merry -et oui elle avait avoué, la vilaine petite cachotière- avait le même sens de l'humour un peu vaseux que toi. Bon à savoir car bon, femme qui rit ... Après, tout n'était pas fait, parce que pour une fille qui était encore cent pour cent humaine y a quelques temps, elle a quelques clichés en tête sur les Djinns que tu vas devoir lui expliquer

"Si tu préfères le mythe du génie des Mille et une nuits façon humain est inspiré de nous mais c'est pas totalement pareil. Disons qu'on a des grosses capacités magiques, notamment d'illusions, de changement de tailles et de métamorphoses en objets inanimés. Du coup, forcément, on peut rentrer dans les lampes magiques, mais on peut pas, techniquement exaucer des voeux. En fait, c'est un peu une pirouette qu'on a inventé pour s'en sortir quand on s'est fait eu dans des situations à la con. Forcément, à force de rétrécir à tout bout de champs, on risque bien de se faire enfermer ... Du coup bah pour réussir à s'échapper, on a inventé ça. Tu te rappelles, au Macdo, quand j'ai fais apparaître comme une brume autour de nous ? Bah c'est une illusion qui ne marche que sur les humains. La plupart des races surnaturelles y sont insensibles. Enfin bref, tout ça pour dire ce qu'on est."

Tu te redresses un peu et croise les jambes, collant ta cuisse et ton genou contre le sien en laissant une large paume se balancer dans le vide, assez proche aussi de son buste appuyé au dossier.

"Et chez les Djinns, on a encore trois familles, si tu préfères, les Djinns du feu -ça c'est moi-, de l'eau et des montagnes. On a tous une apparence naturelle un peu différente et un pouvoir particulier. Moi, je peux me transformer en serpent. Plutôt cool hein ? Enfin bref, attend, ne bouge pas, je te montre !"


Tu fermes un peu les yeux, marmonne quelques mots en arabe et fait rouler ta bague autour de ton doigts. Aussitôt, ta carrure augmente, faisant craquer ton débardeur pour te donner encore vingt bon centimètres et l'envergure d'un colosse, ta peau brunie et dévoile sur ton torse nu des tatouages tribaux et kabbalistiques, tes pupilles se dilatent et tes prunelles charbonneuses s'illuminent d'un anneau cuivré, l'or de tes bagues et des bijoux de ta barbe brille plus que jamais et une brume nébuleuse et sombre se forme autour de tes chevilles jusqu'à tes genoux.

"Voila, ça c'est ma véritable apparence. Mais pour passer plus, disons, inaperçu parmi les humains, je ressemble à ce que tu as vu avant. Alors, qu'est ce que tu en dis, Merry ?"

Tu t'approches d'elle, encore un peu, penchant ton imposante figure à la barbe longue et drue entortillé dans plusieurs anneaux d'or. Tes yeux semblent maquillés tellement le noir s'étend sur tes paupières et donnant à ton regard une profondeur et une intensité inégalée. La brume remue lorsque tu bouges et une boule cotonneuse s'en échappe quand tu décroise les jambes. Tu l'attrapes au vol. Ton bras à l'air plus diaphane, presque vaporeux, comme si tu n'étais pas vraiment tangible. Et pourtant, tu es bien là, plus vivant que jamais, flamboyant du feu sacré des Iphrines qui anime tes entrailles de cette fougue orientale si mystique. Tu souffles un peu et la boule de nuage vient caresser le visage de Merry et se dissipe, mollement, pour partir en de milliers de petites bulles, comme les pollens d'un pissenlit sur lequel on souffle. Tu te redresses alors, te lève du banc et tournoie un moment, comme si tu flottais au dessus du sol et que tu arrivais à te mouvoir sans même devoir marcher. Tes mouvements sont plus fluides, plus entêtants aussi, provoquant l'ivresse, le vertige quand on y pose les yeux trop longtemps. Et puis tu t'arrêtes. Il y a une lueur dans ton regard, le cuivre étincelle et tu sens presque la chaleur du désert et son souffle brûlant sur ta peau caramel. Tu dévoiles un sourire charmeur et te plante juste en face de la Berseker, posant tes paumes larges sur ses cuisses, ressentant le frémissement que tu provoques chez elle.

"Alors Merry, je te plais, comme ça, hun ?"



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN


Revenir en haut Aller en bas

Berserker
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Berserker

IDENTITY CARD
Messages : 175 Je suis arrivé(e) le : 09/06/2016 Sous les traits de : Emily Browning Je me dédouble : Jesse P. Baker / Aman Redkar Pseudo : Livia Crédits : Avatar me Points : 3313 Couleurs RP : parme

J'ai : 27 ans Je travaille comme : Employée d'une chaîne de fast food Actuellement, je suis : Bella Swan cernée de bestioles surnaturelles en couple avec un Djinn... Alter-ego : Loup gris Espèce : Berserker Niveau social : Modeste
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Ven 24 Juin - 19:53

Son ton docte est un peu pénible mais Merry l'écoute quand même. Elle aime apprendre, elle aime savoir. Car qui possède le savoir possède le pouvoir., non ? Elle apprécie cependant qu'il se donne du mal pour lui expliquer. peu de monde l'aurait fait finalement. Leurs corps se frôlent mais elle ne s'en soucie guère, concentrée sur les tenants et aboutissants de cette histoire digne des Mille et Une Nuits. Prendre l'apparence d'objets, maîtriser les illusions... Elle songe pour elle-même que son pouvoir à elle semble bien fade en comparaison de tous ceux du Djinn. Pas sûre qu'elle fasse le poids. Au fond, peu importe, elle verrait en temps voulu. Sa louve ne se sent pas menacée, pas pour le moment. Elle est calme, autant qu'on puisse l'être face à Jahaal. Le feu lui va si bien, avec son caractère. A moins que ce soit plutôt induit par le contraire, son caractère influencé par le feu qui est son domaine ?

Alors, lorsqu'il se lève pour lui montrer, Merry se crispe une seconde sur le banc. Voilà qu'il s'étire, prenant des proportions bien plus colossales. Elle se sent toute petite, fragile comme une brindille. Ses yeux bleus accrochent ceux du Djinn, elle n'aurait pas dû. Elle se sent comme hypnotisée, captive de ses gestes, de ce regard inhumain. Il est là, avec toute sa présence, maître tranquille de ses illusions qui dansent autour de lui. Son ventre se noue, se tord, sa peau se hérisse, elle pousse un soupir.

Les mains, larges, puissantes, se posent sur ses cuisses et elle frissonne, alors qu'il est si près. Ses propres sens canins captent l'effluve sucrée de sa peau, la chaleur traverse le tissu de son jeans. L'instant est fragile, suspendu comme son souffle. Son corps se tends comme les cordes d'un instrument, son instinct lui crie de se donner à lui, de lui céder. Le désir l'emplit une seconde toute entière. Mais l'animal à peur de ce pouvoir, de cette envie qui la cloue comme sur une croix invisible, offerte. La louve a peur de cette envie qui lui bouffe les tripes, de la perte de contrôle. Parce que la dernière fois... La dernière fois...
Le goût du sang chaud et de la chair l'affole, le souvenir est tellement présent , tellement vivace, qu'elle s'effarouche, le repousse, sans doute plus fort qu'elle ne l'aurait voulu, ses yeux n'étant plus que ceux d'or en fusion de la louve qui l'habite.

Elle ne veut pas de ce désir, elle ne veut pas de nouveau blesser quelqu'un. Avec Mara cela allait, mais il n'y avait dans leurs étreintes aucune passion, aucun abandon. Le plaisir, certes, mais aucune transmutation du corps et de l'esprit. Mais Jahaal l'affole, l'attire, l'agace, l'envoûte....
Face à cet instant de pure panique, aveugle et sourde, elle s'est relevée, pour s'éloigner de lui, et, avant de réfléchir, s'est changée dans une douleur innommable en une louve grise aux yeux d'or, qui danse d'une patte à l'autre, comme sur le point de s'enfuir. La transformation a laissé ses affaires sur le sol, inutiles. C'est idiot, car elle ne pourra retrouver son apparence que nue, mais à cet instant, elle n'est plus qu'instincts lupins.

Les oreilles en arrière, l'esprit humain réfugié derrière la peau animale, elle semble hésiter entre montrer les crocs ou fuir. Son esprit humain retrouve un peu de sérénité, protégé par la fourrure en pleine mue. La louve s'ébroue comme un gros chien, sans quitter Jahaal de l'or de son regard méfiant...
Revenir en haut Aller en bas

أنا مثير و أنا أعلم أنه
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
أنا مثير و أنا أعلم أنه

IDENTITY CARD
Messages : 185 Je suis arrivé(e) le : 13/04/2016 Sous les traits de : Jason Momoa Je me dédouble : Heathcliff A. Lovecraft & Aldous B. Koch & Archibald S. Rosier Pseudo : Yuki Shuhime Crédits : @SWAN Points : 2911 Couleurs RP : #cc6600

J'ai : 174 ans Age d'apparence : 33 ans Je travaille comme : Chef Pâtissier Actuellement, je suis : En couple avec la plus délicieuse des Louves Espèce : Djinn Iphrine Niveau social : Sans prétention
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Dim 26 Juin - 16:08
"Je le sens pas"



17 Juin 2016 - vers 22h30 - Jahaal& Merry


Tu sens le désir monter. En elle. En toi. Et sous ta forme naturelle, tes sens semblent décupler. Tu sens des fourmillements t'envahir, des frissons grimper le long de tes membres imposants. Et devant toi, elle fuit. Ton regard, ta présence, ta stature au dessus d'elle. Tu grognes, frustré de la voir s'échapper et tu peux à peine te retourner que sa silhouette a disparu. Plus de frêle et minuscule Merry dans son jean moulant et son chemisier aguicheur avec son joli maquillage craquant, plus de pommettes roses et de pupilles brillantes. Non juste deux orbes d'or qui étincellent dans l'obscurité tamisée du parc. Sous un lampadaire, une fourrure grise, chatoyante, soyeuse et des oreilles pointues rabattues en arrière. Tu t'approches, doucement. Sa forme totem est magnifique, envoutante. Tes cercles de cuivre s'accrochent aux billes dorées et tu souris. Tu te courbes un peu, te penche en faisant quelques pas dans sa direction. Tu essayes de te faire plus petit, lui montrant que tu ne lui voulais aucun mal. Tu fais un peu la moue, résiste à l'envie de l'appeler comme tu appelles ton chat, et tend une main dans sa direction pour lui laisser renifler ton odeur.

"Merry, viens Merry, n'aies pas peur, approche ! Pouah tu es trop belle comme ça, viens ma belle !"

Et tu cèdes à l'appel de cette fourrure qui a l'air si douce. Tu franchis les quelques pas qui te sépare encore d'elle et t'agenouilles à sa hauteur. Doucement, tu passe une large paume sur sa tête, et la caresse doucement. Ta main est presque aussi grande que sa tête entière sous cette forme. Tu glisses entre les oreilles pour la grattouiller un peu dans le cou. Et puis le dos, les flancs, mêlant ta chair brune aux poils gris clairs chatoyant. Son pelage est brûlant, comme ta propre peau qui s'oublie dans tant de caresses. Ta deuxième paume rejoint la première et tu approches même ton visage de sa gueule. Encadrant sa tête lupine, tu croises un instant son regard d'or en fusion. Tu reconnais Merry derrière le fauve, sa douceur un peu rustre, sa gentillesse bien dissimulée et même son sens de l'humour à deux balles. Tu souris encore.

"On peut dire qu'on est proches, maintenant qu'on s'est vu sous notre véritable apparence, toi et moi ..."

Ta voix grave reste suspendue. Tu n'es pas sans savoir que les Bersekers une fois transformée, abandonne leurs affaires, leurs vêtements humains. Et que leur transformation inverse les laisse reparaître nus. Tu déglutis. Ce qui veut dire que lorsque Merry va revenir à son corps de femme, elle sera là, face à toi, entre tes larges paumes, totalement nue, dans la moiteur d'orage d'une soirée très douce, au coeur de la nature de ce parc désert. Une chaleur intense naît dans ton ventre et se propage à tout ton corps. Tu sens le désir enfler entre tes cuisses et prendre peu à peu possession de toi. Le cuivré de tes orbes flamboient de mille feux. L'âme du Djinn, l'instinct de l'Iphrine, tu sens l'appel du désert et de sa chaleur étouffante, du sable brûlant qui roule sous tes pieds nus et s'insinue partout sous tes vêtements.

Ton coeur bat, tonitruant dans ta poitrine, et tu perçois entre tes doigts, sous la fourrure dense, celui de la louve qui lui fait écho. Ta langue humecte un moment une bouche trop sèche, aux lèvres pleines et affamées. Tu voudrais qu'elle redevienne humaine à présent, et qu'elle revienne pour qu'ensemble vous vous abandonniez à un besoin qui vous dépasse. Tu voudrais qu'elle se transforme à nouveau et que ta bouche avide glisse sur la sienne pour en déguster la saveur et t'en repaître jusqu'au vertige. Tu voudrais sentir sa langue te découvrir et la tienne lui répondre dans une danse suave. Tu voudrais que vos deux corps se meuvent ensemble, dans un accord parfait, fusion du caramel et du lait, que vos peaux nues se touchent et que vous partagiez les mêmes frissons à chaque effleurement.

"Merry ... Merry s'il te plait, transforme-toi."

Ta voix se fait rauque, ton souffle erratique, ton visage concentré pour ne pas dévoiler ton trouble. Tu te sens totalement emporté, ivre de ce désir qui te prend tout entier et te donne envie de tellement plus que ce contact homme contre loup. Tes mains glissent sur les flancs de l'animal et tu t'agrippes doucement à sa fourrure pour lui montrer ton insistance, ton impatience. Tu murmures tes envies, tu murmures ton désir, tu murmures tout ce que tu ressens à l'intérieur ... en arabe. Mais tes derniers mots sont intelligibles. Et ne laissent aucun doute sur ce que tu veux !

"أريدك ، أنا أريد منك ، وأود أن جعل الحب لك كل ليلة ... Merry, je te veux ..."




© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Revenir en haut Aller en bas
 

Jahaal & Merry ♣ Je le sens pas...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Jahaal & Merry ♣ Je le sens pas...
» Merry Christmas!!
» Le début d'un amour... à sens unique ! [ PV Anna ]
» SOS RPG[à sens unique]
» We wish you a merry chrismas and !a! happy new year ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All Souls Night :: Baker Street Cafe-

Angel & Dante

Félicitation à nos deux couillons élus membres du mois de d'Août pour leur rafale de RP et leur bonne humeur ! <3