AccueilAccueil  FAQFAQ  Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Désolé pour hier soir, d'avoir fini à l'envers (Maxadin #2)

 :: Archives des rps
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Look like a cinnamon roll,
but could actually kill you
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Look like a cinnamon roll,  but could actually kill you

IDENTITY CARD
Messages : 290 Je suis arrivé(e) le : 21/01/2016 Sous les traits de : Jack *hot AF* Falahee Je me dédouble : Artemis la coyote-girl, Adriatique la maman poule & Asher le bébé stryge Pseudo : Xelette Crédits : BALACLAVA, gif: tumblr & Xelette Points : 2958 Couleurs RP : Firebrick

J'ai : 64 ans Age d'apparence : 25 ans Je travaille comme : Anciennement tueur à gage, actuellement musicien à l'Opéra Lyra (contrebasse) Actuellement, je suis : Propriété exclusive de Maxence. Et si tu le touches, j'te bute. Espèce : Djinn, Iphrine (peut se changer en black mamba) Niveau social : Salement riche










Ma maman a dit que j'étais spécial.
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Mer 15 Juin - 23:31
Maxou & Adada




T'as déjà vu un type bourré mentir ? Moi pas !


FLOC FLOC FLOC FLOC. Bordel de putain de sa grand-mère la chatte des prés. C'était quoi ce vacarme de mes deux burnes ? J'ouvrais doucement un œil pour chercher l'orgine de ce bruit. La pluie ? Merde. Outch. Il n'était pas franchement confortable ce lit. Je me redressais doucement, la colonne totalement endolorie. Ah, normal, j'étais allongé sur le sol en fait... ce qui expliquait pas mal de chose. Bon, j'avais besoin de deux choses. Un café et une sérieuse dose d'aspirine. Décidément, boire, ce n'était pas pour moi. J'avais l'ivresse trop facile. Je me levais avec difficultés et trimbalais ma carcasse jusque dans ma cuisine. Je fis couler le café et attrapais le premier anti-douleur qui me tomba sous la main. Bordel. J'avais fait quoi moi hier ? Je passais mes doigts sur mes tempes et les massais doucement. Je tentais de me rappeler de la veille. J'avais vu Maxence tout cabossé, je l'avais entrainé dans une sortie pour boire ensemble. On était allé au bar iralndais.... ensuite ? Ensuite.... euhhh on avait bu. Pui y'avait eu les filles qui reluquaient le leprechaun, je m'étais fait passé pour son petit copain. C'était assez ridicule ça comme idée. Je me mis à rire tout seul en pensant. Je finis par attraper ma tasse de café. Je gobais le cachet et commençais à boire. Ensuite.... ensuite on avait bu. Beaucoup. On avait parlé de Lorcàn. Je grimaçai en y repensant d'ailleurs. Non je n'avais pas du tout envie de parler du pixie, je devais bien avouer. Puis....oh. PU TAIN. Je l'avais embrassé ! Non ? … Si ? Merde je l'avais embrassé. Une fois, puis une autre. Merde merde merde ! Je me passais la main sur le visage. J'avais emballé mon ami hétérosexuel avec qui je bossais. Je l'avais dragué lors de notre première rencontre mais il m'avait fait comprendre que les pénis ce n'était pas son truc.... Alors pourquoi il... m'avait embrassé aussi ? L'alcool ? Puis alors la phrase qu'il m'avait dite dans la rue me revint à l'esprit.  Je suis désolé Adin, c'est trop pour moi. C'est … Putain t'es trop canon pour mon bien à moi. Désolé.  Je manquais cracher mon café en me remémorant tout ça. Putain j'avais joué au con merde. Je serrai les dents, il allait m'en vouloir à mort. Et j'avouais que.... ben j'aimais bien Maxence c'était mon ami. J'aimais le voir tous les jours au taff et... L'image du baiser passionnel et torride se  réimposa à mon esprit. Bordel il embrassait bien. J'avais presque encore la sensation de ses lèvres sur les miennes. BORDEL ! Je me secouais la tête alors que j'essayais d'effacer tout ça. Pourtant ça revenait. Est-ce.... je voulais recommencer ça avec Maxence? OUI PUTAIN OUI ! Putain, j'avais un don pour me foutre dans la merde. Vraiment. Je ne pouvais pas penser à mon ami – peut-être même le meilleur – hétérosexuel de cette manière là !

Café gobé. J'avais sauté dans la douche, parce que je puais le fennec. Bon.... je devais le voir. Maxence. Je devais le voir et me faire pardonner mon comportement désastreux. Je ne voulais pas.... le perdre ? Oui quelque chose comme ça je supposais. Je soupirais en sortant de la douche. J'enfilais une tenu sobre et me coiffais en vitesse. Dans ma cuisine je sortis de mon frigo quelques pâtisseries algériennes que j'avais cuisiné quelques jours avant.... ben on ne faisait pas d'excuse sans bouffe, c'était la règle ! J'avais pris un taxi pour aller jusqu'au domicile du leprechaun. 15H et des poussières. Bordel.... j'avais masse dormi en fait ! Je me pressais pour ne pas rester sous la pluie manquait plus que je tombe malade tiens ! J'arrivais devant la porte et toqua. Pas de réponses. Merde il était peut-être parti. Je toquais une seconde fois. Toujours rien. Je soupirais, je regardais à droite et à gauche. Personne. Ok, c'était safe. Je posais le panier au sol et réduisis ma taille. Juste assez pour me glisser sous la porte. Et ouais, il y avait des avantages à être une djinn. Une fois à l'intérieur je repris ma taille initiale et ouvris la porte pour récupérer mon panier. Je me retournai. Je me rendis compte que c'était la première fois que je visitais l'appartement de Maxence. Maaax ? Hey ? Pas de réponses. Il était peut-être parti, vraiment. Je me mordis la lèvre inférieure.... il avait peut-être fuit à l'autre bout du monde à cause d'hier. Non. C'était abusif. Maax, c'est... moi. Adin. Je... Tu.. Hmm. J'ai amené de quoi manger en fait. Putain je me comportais comme un débile. Je posais mon panier sur le comptoir de la cuisine avant de me diriger vers l'escalier. Je le montais rapidement pour tomber sur... un énorme lit et un leprechaun qui était dedans. Je soupirais. Il n'avait pas fuit au Brésil, par chance. Je m'approchai doucement et posais ma main sur le dos de Maxence. Maaax. T'es mort ? Stupide, vu qu'il respirait et faisait des bruits chelou. Peut-être que je devrais partir non ? Ça ne se faisait pas vraiment d'entrer chez les gens comme ça. Je finis par me m'éloigner. Je soupirais, je devais partir c'était peut-être mieux comme ça. Plus facile de fuir que d'accepter ce qui était en train de se passer.



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN



_________________


   
 
I got my demons, they don't know, I'm fierce enough to let them go. It's like a fire A stranglehold, I wish I was invincible. Hello desire your my old friend, but I don't need you here again, just take a walk Go back inside, I'll see you on the other side. — Neon Demon & Man with a mission.
Revenir en haut Aller en bas

Distributeur de baffes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Distributeur de baffes

IDENTITY CARD
Messages : 149 Je suis arrivé(e) le : 12/03/2016 Sous les traits de : Matthew Daddario Je me dédouble : Avalon la psychopathe enceinte & Saf la dépressive - agressive Pseudo : Pims Crédits : Tumblr - Xelette - Angel Dust Points : 3900

J'ai : 36 ans Age d'apparence : 26 ans, petit jeunot. Je travaille comme : Agent de sécurité et d'accueil à l'Opéra Lyra Actuellement, je suis : Adinophile qui ne s'assume pas du tout ! Par contre tu l'approche je te pète les rotules. Espèce : Leprechaun Niveau social : Aisé

- Si vous aimez, ce n’est pas cet amour qui fait partie de votre destinée ; c’est la conscience de vous-même que vous aurez trouvée au fond de cet amour qui modifiera votre vie. -



- Le Roi galope
Repoussant les Ombres
Faisant cliqueter son Armure
Faisant voler les Os
Avalant la Chair
Grinçant des Dents
Écrasant les Cœurs
Il va Seul
Vers le lointain Horizon.
-

MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Jeu 16 Juin - 14:01
[quote="Adin A. Orsini"]
Maxou & Adada




L'alcool est le pire ennemi de l'homme.

Mais la Bible nous enseigne d'aimer nos ennemis.


Qui est ce qui sonnait la messe dans sa tête comme ça bordel ? Maxence voulut ouvrir les yeux mais la lumière l'agressa brutalement et il les referma aussi sec en grognant. Putain pourquoi il n'avait pas fermer ses volets ? Se retournant sur le ventre pour enfouir sa tête dans le matelas il regretta amèrement son geste, il avait horriblement mal au crane. C'est vrai il c'était mis une sacré caisse hier. Ce qui expliquait pourquoi il était en caleçon dans son lit avec les volets pas fermé et un mal de crane à vous décoller les cheveux. Mais pourquoi il avait autant bu ? Il repoussa la couette pour avoir le dos à l'air, il avait trop chaud. Tâtonnant à l'aveugle sur sa table de chevet il envoya sans faire exprès balader un livre qui était dessus ainsi qu'une bouteille d'eau en plastique. Merde c'est ce qu'il cherchait. Il jura bassement et fini par attraper son téléphone, ouvrant un œil, les cheveux rabattu sur le front il avisa l'heure. Beaucoup trop tôt pour se lever après une cuite. Il abandonna le téléphone sur le matelas et remis son visage dans les oreillers. Bordel mais qu'est ce qu'il avait fait à cette soirée ? Non son cerveau encore ensuqué par l'alcool lui refusait tout souvenir mis à part sa séance de déshabillage dans tout son appart avant de venir échouer tel une baleine dans son lit. Le bruit de la pluie sur son vélux le fit se rendormir rapidement.

Il somnola à partir de ce moment là, alternant moment de veille et de délire, il devait avoir de la fièvre. La réalité et les élucubrations de son cerveau se télescopaient, il se souvenait d'Adin qui le traînait de force au bar. De ce groupe de filles avec Athénaïs dedans qui se moquaient de lui, de la jeune femme qui embrassait Magyar et qui lui donnait des envie de meurtre et de vomir. Puis des lèvres d'Adin, les douces et sensuelles lèvres d'Adin sur les siennes. Une fois, deux fois, trois fois. Non ça ne pouvait pas s'être passé il devait délirer. Ses lèvres glissant sur son cou, ses mains dans son dos. Non encore une fois c'était sans aucun doute la fièvre qui le faisait imaginer n'importe quoi. Il aimait les femmes après tout. Mais alors pourquoi il gémissait ? Pourquoi son corps réagissait à ces pensées ? Pourquoi il avait honteusement envie du corps nu du djiin contre lui ? Ce n'était pas possible, pas avec son ami, pas avec un mec. Il se revoyait aller lui même chercher la bouche d'Adin, lui infliger la torture de ses dents et le laisser en plan. Oh putain il n'avait quand même pas fait ça ? Il ne lui avait quand même pas rouler une pelle pour l'abandonner comme un connard de base dans une ruelle miteuse ? Franchement si c'était vrai il n'avait plus jamais envie de revoir Adin tellement il avait honte de s'être comporté ainsi. Oh puis merde c'était sa faute à Adin aussi quelle idée d'être aussi sexy !

Sa tête cognait sourdement, ou alors c'était le voisin qui clouait quelque chose au mur enfin n'empêche qu'il grogna comme un animal blessé et essaya de se rendormir. C'est alors qu'il entendit la voix d'Adin résonner dans ses oreilles. Non il ne pouvait être là il était sur que la porte était fermée, il devait encore sévèrement délirer si il avait des hallucinations auditives. Pourtant la voix de son ami s'imposait, faisant revenir les image de son corps dangereusement sexy, de ses lèvres, infligeant une torture enflammée à son bas ventre. Et en plus il parlait de bouffe, le summum de l'orgasme tant le leprechaun avait faim, d'Adin et de nourriture. Il grogna fort et chercha une position plus confortable quand les hallucinations auditives se calmèrent. Soudain une main fraîche se posa sur son dos et il sursauta vivement. Il n'avait pas halluciné ! Il se redressa vivement, envoyant valser, la couette, Adin et son portable. Il se recroquevilla instantanément, la tête dans les mains alors que la gueule de bois se rappelait à lui. Il gémit pitoyablement.

« Putain Adin mais qu'est ce que tu fou là ? »

Et où est cette foutu couette qu'il cache son humeur du matin que son corps faisait pointer vers le ciel. Genre coucou j'suis là. Pitié qu'on le laisse tranquille.  



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN



_________________

Tame Your Demons
Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate. En cas de choc, elle reste meurtrie, marquée, hantée.  ×  KEEP THEM ON A LEASH.
Revenir en haut Aller en bas

Look like a cinnamon roll,
but could actually kill you
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Look like a cinnamon roll,  but could actually kill you

IDENTITY CARD
Messages : 290 Je suis arrivé(e) le : 21/01/2016 Sous les traits de : Jack *hot AF* Falahee Je me dédouble : Artemis la coyote-girl, Adriatique la maman poule & Asher le bébé stryge Pseudo : Xelette Crédits : BALACLAVA, gif: tumblr & Xelette Points : 2958 Couleurs RP : Firebrick

J'ai : 64 ans Age d'apparence : 25 ans Je travaille comme : Anciennement tueur à gage, actuellement musicien à l'Opéra Lyra (contrebasse) Actuellement, je suis : Propriété exclusive de Maxence. Et si tu le touches, j'te bute. Espèce : Djinn, Iphrine (peut se changer en black mamba) Niveau social : Salement riche










Ma maman a dit que j'étais spécial.
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Jeu 16 Juin - 23:09
Maxou & Adada




T'as déjà vu un type bourré mentir ? Moi pas !


Bon.... ok. Je n'aurais peut-être pas du rentrer chez lui comme ça. En fait maintenant que j'y pensais c'était super malpolis ! C'était carrément nul à chier de ma part. Alors pourquoi étais-je rentré ? Après tout, mes excuses auraient pu attendre un autre jour non ? Puis c'était sans compter que Max devait lui aussi avoir mal aux cheveux... vu ce qu'on s'était envoyé hier, ce n'était pas impossible. C'était même logique. J'allais peut-être envisager le fait de partir. Pourtant j'étais encore chez Maxence, découvrant son appartement que je n'avais encore jamais vu. C'était pas mal en fait. Puis, je voulais juste.... jeter un coup d'oeil, vérifier qu'il allait bien non ? Les excuses c'était peut-être pas obligatoire. RAAAH ET MERDE. J'avais encore du mal à avoir les idées claires. Il fallait dire que malgré ma tronche, je souffrais encore bien de mon mal de cheveux.

J'étais monté jusqu'à l'étage. Bon, juste un coup d'œil, vérifié qu'il était vivant et j'allais partir rapidement. Quoi ? Comment ça je fuyais ? Non d'abord. Puis merde je faisais ce que je veux hein ! J'avais roulé des galoches à Maxence et je n'assumais pas vraiment ce que j'avais fait ! D'accord ? Il y avait bien une raison qui faisait que je ne buvais pas, c'était que je faisais n'importe quoi.... comme avoir envie de coucher avec mon collègue de travail.... PAR EXEMPLE ! Enfin, ça aurait pu être pire, imaginez si je m'étais réveillé dans son lit ? Oh merde. Bon... en fait j'aurais bien aimé me réveiller dans le lit de Maxence, lové contre son torse nu.... MERDE ! TARACE ! Il ne fallait pas penser à ça. Je devais à un truc crade.... une …. diarrhée. Bon ok, je n'étais pas inspiré OK? Je finis par m'approcher de Maxence et poser ma main dans son dos. Sa réaction fut quais immédiate. Maxence aurait presque pu sauter au plafond, on aurait un chat qui avait vu un concombre. Il se redressa d'un coup et tout vira du lit. Je fis un pas en arrière pour ne pas pas me recevoir une couette en pleine tronche.

Ce que je foutais là …. euh bah. Oh merde.... il était bien peu vêtu là. Il était en …. sous vêtement ? Enfin je supposais. Quand je vis sa tenue, j'eus le réflexe de lever les yeux. Ne pas regarder. Normalement, j'aurais reluquer pour rire, mais vu ce qu'il s'était passé hier, c'était tendax. Ne pas regarder. Ne pas regarder. NE. PAS. REGARDER...... MERDE ! Voilà que je venais de céder. Mes yeux venaient de s'égarer sur le torse du leprechaun. Oh. Il était bien fait merde et les tatouages, j'ignorais qu'il avait tout ça. Au moins ça nous faisait un point commun. Et alors mon regard alla se risquer plus bas, en dessous de la ceinture.... OH PUTAIN. Je relevais les yeux immédiatement. MIO DIO. Est-ce qu'il était en train de.... j'avais pas rêver là hein ? Et pourquoi je m'excitais pour ça d'ailleurs ? Après tout, c'était assez normal pour un mec d'avoir... la trique le matin. Après tout je fonctionnais pareil, après tout. Ben en fait.... Allé, faire comme si c'était naturel. Regarde-le dans les yeux. Bon en fait, je baissais les yeux pour chercher la couette. Maxence, cache cette érection que je ne saurai voir ! J'étais inquiet de te voir te téléporter bourré.... j'ai eu peur que tu te sois trompé domicile.... je voulais voir que tu allais bien. Explication foireuse ? Vaseuse ? Totalement. Mais là je n'arrivais plus à me concentrer en ayant le corps dénudé de Max juste sous mes yeux, c'était mission impossible. Je vais te faire.... du café et... tu devrais.... J'attrapais la couette la lançais tant bien que mal sur le leprechaun. Fais c'que tu veux, je descends. RI DI CU LE ? Tu connaissais ? Moi à l'instant. Je me dépêchais pour descendre les escaliers. Bordel bordel bordel. Il était sexy. Mais je ne pouvais pas le draguer. Mais j'en avais envie moi. Mais il était hétéro. Je ne pouvais pas avec lui. Je regardais autour de moi. Bon. La machine à café. Je fouillais un peu partout dans la cuisine pour dénicher un paquet de café. Bon allé hop. Ça ne devait pas être bien compliqué quand même ! Elle ressemblait à la mienne. Alors que le café commençait à couler, je me dirigeais vers le lavabo pour me passer de l'eau froide sur le visage. Putain, pourquoi j'étais venu moi ? Voir Max quasi à poil ne m'aidait en rien. J'avais envie de lui. J'avais cruellement envie de lui. Je voulais lui faire des choses pas catholiques ni orthodoxes. Encore quand j'étais saoul... j'avais une excuse. Là, je n'avais plus d'excuses.... Max était vraiment en train de m'exciter.

Quand je le café fut prêt. J'attrapais les deux tasses dans une main et mon panier de l'autre. Je remontais vers le lit de Max et lui tendis la tasse en souriant. Bon au moins, je n'avais plus en visu le.... machin de mon ami. C'était déjà ça. Je m'assis à coté du brun et commençais à boire le café. J'savais pas que tu avais.... des tatouages, c'est... Sexy. ...joli. Je pris alors un makrouds avant de le tendre au leprechaun. Tiens goûte, c'est fais maison. Recette ancestrale de ma famille. Je le regardais manger la pâtisserie avec un petit sourire. Bon au moins, il n'avait pas envie de vomir, c'était ça. Oh... Alors je vis une miette sur le bord des lèvres de Max. Je me mordis la lèvre inférieure. J'ai envie... de faire une expérience. Tu.... ne bouges pas. Mais alors avant meme qu'il réponde, je me penchais et posais mes lèvres sur les siennes. Ta mère. Je ne pouvais pas résister. Je n'avais pas envie. Il pouvais bien le repousser, j'en avais rien à faire. Je voulais être sur. Sur que ce baiser m'avait vraiment plu... et si lui non.... ben au pire je pouvais que j'étais encore saoul ? #yolo Je me reculais alors pour regarder le visage de mon ami.... allait-il me frapper vraiment ?



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN



_________________


   
 
I got my demons, they don't know, I'm fierce enough to let them go. It's like a fire A stranglehold, I wish I was invincible. Hello desire your my old friend, but I don't need you here again, just take a walk Go back inside, I'll see you on the other side. — Neon Demon & Man with a mission.
Revenir en haut Aller en bas

Distributeur de baffes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Distributeur de baffes

IDENTITY CARD
Messages : 149 Je suis arrivé(e) le : 12/03/2016 Sous les traits de : Matthew Daddario Je me dédouble : Avalon la psychopathe enceinte & Saf la dépressive - agressive Pseudo : Pims Crédits : Tumblr - Xelette - Angel Dust Points : 3900

J'ai : 36 ans Age d'apparence : 26 ans, petit jeunot. Je travaille comme : Agent de sécurité et d'accueil à l'Opéra Lyra Actuellement, je suis : Adinophile qui ne s'assume pas du tout ! Par contre tu l'approche je te pète les rotules. Espèce : Leprechaun Niveau social : Aisé

- Si vous aimez, ce n’est pas cet amour qui fait partie de votre destinée ; c’est la conscience de vous-même que vous aurez trouvée au fond de cet amour qui modifiera votre vie. -



- Le Roi galope
Repoussant les Ombres
Faisant cliqueter son Armure
Faisant voler les Os
Avalant la Chair
Grinçant des Dents
Écrasant les Cœurs
Il va Seul
Vers le lointain Horizon.
-

MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Jeu 16 Juin - 23:56
Maxou & Adada




L'alcool est le pire ennemi de l'homme.

Mais la Bible nous enseigne d'aimer nos ennemis.


Non mais c'était quoi ce délire de psychopathes stalker qu'avait les gens de débarquer dans son appartement sans prévenir. Athénaïs avait eu pour habitude de le faire et voilà que Adin se pointait. Et putain c'était pas possible d'avoir mal au crane comme ça, il avait l'impression que son cerveau était un cactus qui dansait la samba contre sa boite cranienne. Et ça l'amusait en plus ! Maxence fixa bêtement Adin pendant plusieurs secondes, ce mec c'était mis une race la veille et il semblait frais et sensuel comme si de rien n'était. Lui il devait avoir une tronche de cake pas frais, la honte. Pourquoi il avait honte de se montrer sous un jour aussi peu flatteur devant son ami ? Bonne question. Peut être parce qu'il avait envie de lui plaire. MAIS OUI ET PUIS QUOI ENCORE ? Maxence grogna sa question à Adin. Aimable ? Connais pas. C'est là qu'il remarque son humeur matinale et qu'il leva les yeux sur Adin qui semblait trouver son plafond super interessant. Des yeux il chercha sa couette, non mais quelle idée de sauter en virant tout, puis c'était la faute d'Adin de toute façon. Quand enfin il trouva sa couette il vit qu'elle était au pied de Adin. Ce dernier avait à présent les yeux sur lui et Maxence sentit un bouffée de chaleur l'envahir alors que le djiin le détaillait sous toutes les coutures. Enfin ses yeux s'arrêtèrent sur le problème de … Taille de Maxence. Honte internationale bonjour !

Adin sembla se prendre un coup de fouet parce que ses yeux remontèrent sur le plafond et Maxence chercha de quoi se couvrir. Mais si il se couvrait c'était qu'il avait honte, non ? Il ne devrait pas avoir honte, si ? Il ne devrait surtout pas être affolé et chaud comme une baraque à frite en voyant le regard d'envie pure que lui avait jeter son ami avant de retourner à sa contemplation du plafond. Il s'inquiétait pour lui ? Maxence sentait que Adin n'était pas très à l'aise avec sa réponse. Mais il c'était quand même inquiéter pour lui, c'était .. adorable. Oh nom de dieu il trouvait Adin adorable en plus de le trouver honteusement sexy. Il était dans la merde.

« Tu t'es inquiété pour moi ? »

Putain merci pour la réponse de fou, aucune répartie ce leprechaun. Qu'il fasse ce qu'il veux ? D'accord son cerveau venait de se brancher en direct avec ce qu'il se passait sous sa ceinture. Si Adin savait ce qu'il voulait lui faire il en rougirait définitivement et ne retrouverait jamais sa couleur naturelle. Le djiin pris clairement la fuite et bientôt Max sentit la douce et rassurante odeur du café ce qui lui permit de rétablir une dérivation dans son cerveau. Bon minute papillon d'abord enfilé un truc décent. Il se leva, failli se casser la tronche et se rattrapa à sa commode avec la délicatesse d'un éléphant. Il attrapa son jean qui traînait par là et l'enfila, sautant sur une jambe puis sur l'autre. Discrétion ou es tu ? Quand il fut question de fermer le bouton de son jean ce fut une autre histoire. Il tenta tant bien que mal de penser à des trucs dégeu mais Adin faisait du bruit en bas et la seule chose que Max arrivait à penser c'était Adin allongé sur son plan de travail. Nu. Sans vêtements quoi. En sueur et … STOP !

« Mais rentre la dedans bordel. »

Discretion où t'es partie encore ?! Il finit par fermer le bouton de son jean en gémissant de douleur, c'était pas hyper confortable. Quand il entendit Adin remonter le jeune homme se jeta dans son lit, tant pis pour le tee shirt au moins il avait couvert l'objet du délit. Son ami lui tendit une tasse et il but une grande gorgée, ça allait peut être lui remettre les idées en place. Enfin espérons le pour sa santé mentale. Mais à chaque fois qu'il posait les yeux sur Adin il ne pouvait effacer les images de leur baisers. Il lui parle de ses tatouages et le leprechaun ne peux s'empêcher de carrer les épaules en se rendant compte que Adin l'a clairement maté.

« T'en a toi ? »

Tout de suite le cerveau cactus de Max se mit à imaginer le torse dénudé d'Adin avec un tatouage, vraiment trop bandant cette image. STOP BIS ! Il s'occupa en prenant une pâtisserie qu'il fourra dans sa bouche. Et bordel de dieu que c'était bon cette connerie. Il gémit de plaisir en sentant le sucre fondre dans sa gorge, orgasme gustatif bonjour.

« Oh putain c'est trop bon ! »

Tendancieux bonjour. Il sourit à son ami, tant pis Maxence était un ventre sur patte et il assumait, il se saisit donc d'une autre pâtisserie. Adin lui parla de faire une expérience ce qui intrigua le jeune homme qui était encore tout occupé avec les pâtisseries. Si bien qu'il ne compris pas tout de suite ce qu'il lui arrivait. Les lèvres d'Adin retrouvèrent les siennes et Maxence sentit comme un grand soulagement, ça lui avait manquer. Il adorait le goût de sa bouche contre la sienne, le sucre mélangé au café. Oh bon dieu ne pas faire tomber la tasse ! Et avant de vraiment profiter Adin se recula et fixa Maxence. Il avait les deux mains prises, l'air d'un abruti fini. Et il en voulait encore. C'était pas normal hein, qu'un hétéro en veuille encore, si ?

« J'veux être le cobaye de tes expériences quand tu veux. Autant de fois que tu veux. »

Bye, bye cerveau.  



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN



_________________

Tame Your Demons
Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate. En cas de choc, elle reste meurtrie, marquée, hantée.  ×  KEEP THEM ON A LEASH.
Revenir en haut Aller en bas

Look like a cinnamon roll,
but could actually kill you
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Look like a cinnamon roll,  but could actually kill you

IDENTITY CARD
Messages : 290 Je suis arrivé(e) le : 21/01/2016 Sous les traits de : Jack *hot AF* Falahee Je me dédouble : Artemis la coyote-girl, Adriatique la maman poule & Asher le bébé stryge Pseudo : Xelette Crédits : BALACLAVA, gif: tumblr & Xelette Points : 2958 Couleurs RP : Firebrick

J'ai : 64 ans Age d'apparence : 25 ans Je travaille comme : Anciennement tueur à gage, actuellement musicien à l'Opéra Lyra (contrebasse) Actuellement, je suis : Propriété exclusive de Maxence. Et si tu le touches, j'te bute. Espèce : Djinn, Iphrine (peut se changer en black mamba) Niveau social : Salement riche










Ma maman a dit que j'étais spécial.
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Dim 19 Juin - 0:27
Maxou & Adada




T'as déjà vu un type bourré mentir ? Moi pas !


Ben bien sur que je me suis inquiété pour toi. T'es mon ami. Répondis-je directement sans vraiment réfléchir. C'était mon ami ouais. On se parlait régulièrement au taff, on avait appris à se connaître et.... ben quoi ? Je l'aimais bien moi. Je m'étais attaché à lui je devais bien l'avouer et ça m'énervais de penser que je pouvais m'attacher aux gens. On m'avait tellement dit que s'attacher aux gens n'était pas une bonne chose … que c'était devenu une tare pour moi. Puis se téléporter en étant bourré, c'est dangereux. Ouais imagine que tu te sois genre téléporté chez Athena et que tu te sois remis avec elle par le miracle de la vie hein ? Cette idée ne me faisait pas plaisir, je devais bien avouer. Pourquoi ça me faisait chier d'ailleurs? AHHH ET MERDE. Puis il fallait dire qu'avec Maxence qui était en petite tenue et qui... était très en forme malgré sa gueule de bois, j'avais du mal à penser. Sérieusement ? Il était désirable, vraiment. Si je continuais de le voir comme ça, j'allais lui sauter dessus c'était clair net et précis. C'est à cet instant que j'avais décidé de faire un peu de café.... enfin de fuir en bref. Cette vision que m'offrait Maxence était beaucoup trop tentatrice et pourtant... je ne pouvais pas me permettre de céder à la tentation. Je savais bien que mon ami était incroyablement hétéro sexuel. Si je me lançais la-dedans il y avait des fortes chances pour je me reçoive un mur en pleine poire. Et autant dire que ça ne me faisait pas spécialement plaisir d'avance.

Une fois en bas j'en profitais pour me remettre les idées en place. Un peu d'eau glacée sur la figure, rien de mieux pour se refroidir la tête et les hardeurs. Je tentais de resté concentré sur le café qui coulait et le bruit que faisait l'eau qui coulait. Mais c'était sans compter sur les bruits que faisais Maxence. ENCORE PLUS D'EAU GLACEE SURE MA TRONCHE ! Non à force j'allais me mettre la tête dans le congélateur ça aurait été efficace. Bon allé courage. COURAGE. Je pris une grande inspiration avant de remonter avec ton mon attirail. Le brun était dans son lit... bon au moins, ça minimisait les risques de tentation. C'est alors que je parlais des tatouages que j'avais pu repérer ça et là sur le corps du leprechaun... sexy. Si j'en avais. Pas à proprement parlé. Mais je te montrerai si tu es sage. On ne pouvait pas vraiment appeler ça des tatouages en fait. Mais c'était propre aux djinns que d'avoir des marques à divers endroit du corps. Des inscriptions et autres dessins orientaux qui avaient l'air d'être fait en verre. Pour ma part j'en avais le dos couvert, jusque dans ma nuque et dépassant au niveau du ventre. Mais pour voir ceci, encore fallait-il que je prenne ma forme de faë et ça... ben je ne le faisais pas souvent en fait.

Et sérieusement, en fait les pâtisseries c'était une mauvais idée. VRAIMENT. Quand il en gouta une, il se mit à gémir tant il avait apprécié. A GEMIR PUTAIN ! Comment vouliez-vous que mon esprit n'imagine pas autre chose à cet instant ? Ce bruit était foutrement érotique ! Quand il dit à quel point c'était bon, je plongeais mon nez dans ma tasse et pris une grande gorgée de café. J'allais t'en faire des bonne choses, tu allais voir Maxence.... MERDE ! Puis alors je vis cette miette sur le bord de ses lèvres. Alors mon cerveau cessa totalement de fonctionner. Alors je parlais d'une expérience, mais il n'eut pas le temps de réagir que j'avais posé ma bouche contre la sienne. Oh merde. C'était bon ça. Je me finis par me reculer, j'étais à me prendre un coup de poing pour ce que je venais de faire.... mais rien du tout. Ce fut le contraire. La réponse Maxence me laissa sur le cul. Il voulait etre le coobaye de mes expériences autant de fois que je le voulais.... oh merde c'était pas une chose à dire. OK... ok. Zen mec. Respire. Je regardais longuement Maxence. Avant de poser ma tasse de café sur la table basse. Je saisis en douceur la tasse du leprechaun et son makroud pour rejoindre ma tasse. Tout en faisant ça, je commençai à parler. Tu te rends compte de.... ce que tu dis. Hein ? Quand il était saoul.... j'aurais pu dire « ouais il délire ». Mais là. LA ! Maxence était clean. Il savait ce qu'il disait. Ce n'était pas qu'il délirait à cause de la boisson ou autre chose. C'était vraiment lui. Doucement je m'approchais de lui. Un peu plus. Un peu trop pour que les choses restes correctes entre nous. Parce que... Sans hésitation mes mains se posèrent dans le dos du brun. Nos visages étaient très proches, trop. Je pouvais sentir le souffle du leprechaun me lécher le visage. ... si je commence, je serai incapable de m'arrêter Maxence. Je me mordillais la lèvre inférieure alors que je le dévorais des yeux. Je ne contrôlais plus rien là. Alors t'as plutôt intérêt d'être sûr de ton coup. Et puis merde. Je supprimais la distance minimale qu'il y avait entre nous. C'était trop pour moi de me retenir comme ça ! Puis merde, il embrassait bien Maxence. Cette fois-ci je laissais déborder tout ce que j'avais retenu. Clairement, ça débordait la sensualité. Mes mains glissais le long du dos de mon cadet. Là clairement, je ne répond plus de rien.



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN



_________________


   
 
I got my demons, they don't know, I'm fierce enough to let them go. It's like a fire A stranglehold, I wish I was invincible. Hello desire your my old friend, but I don't need you here again, just take a walk Go back inside, I'll see you on the other side. — Neon Demon & Man with a mission.
Revenir en haut Aller en bas

Distributeur de baffes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Distributeur de baffes

IDENTITY CARD
Messages : 149 Je suis arrivé(e) le : 12/03/2016 Sous les traits de : Matthew Daddario Je me dédouble : Avalon la psychopathe enceinte & Saf la dépressive - agressive Pseudo : Pims Crédits : Tumblr - Xelette - Angel Dust Points : 3900

J'ai : 36 ans Age d'apparence : 26 ans, petit jeunot. Je travaille comme : Agent de sécurité et d'accueil à l'Opéra Lyra Actuellement, je suis : Adinophile qui ne s'assume pas du tout ! Par contre tu l'approche je te pète les rotules. Espèce : Leprechaun Niveau social : Aisé

- Si vous aimez, ce n’est pas cet amour qui fait partie de votre destinée ; c’est la conscience de vous-même que vous aurez trouvée au fond de cet amour qui modifiera votre vie. -



- Le Roi galope
Repoussant les Ombres
Faisant cliqueter son Armure
Faisant voler les Os
Avalant la Chair
Grinçant des Dents
Écrasant les Cœurs
Il va Seul
Vers le lointain Horizon.
-

MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Dim 19 Juin - 13:21
Maxou & Adada




L'alcool est le pire ennemi de l'homme.

Mais la Bible nous enseigne d'aimer nos ennemis.


Pourquoi ça lui piquait sévèrement la gueule d'entendre Adin l'appeler comme étant son ami ? Hein ? Franchement c'est ce qu'ils étaient, non ? Ils se côtoyaient au travail, ils rigolaient bien ensemble, ils s'appréciaient alors pourquoi Maxence avait le sentiment de vouloir plus ? Le jeune homme avait toujours trouver Adin très classe dans son costume d'opéra, avec sa contrebasse, Maxence était toujours conscient de la beauté des gens quelque soit leur sexe. Mais là en repensant a Adin apprêté pour jouer sur scène il ne pouvait s'empêcher d'avoir des pensées peu catholiques, obscènes même. Ce n'était pas possible que ce mec au autant d'effet sur lui. Maxence haussa les épaules quand le djiin parla de la dangerosité de se téléporter bourrer. C'est plutôt Adin qui était dangereux pour Maxence en cet instant. STOP CERVEAU ! Heureusement je djiin pris la fuite et Maxence pu se lever, encore passablement stable et enfiler un fichu jean (a défaut d'un Djinn ..) qui lui serrait – soyons honnêtes et cru deux secondes – les couilles. C'était très désagréable comme sensation. Le miroir en face de Maxence lui renvoya sa mine défaite et il tenta de mettre de l'ordre dans ses cheveux ce qui était quand même peine perdu. Il se mata encore deux secondes, bon il était pas dégueulassa non plus. Mais ça suffisait de se lancer dans fleurs il retourna dans son lit plutôt que de montrer à Adin pourquoi il avait eu le plus grand mal à fermer son pantalon.

N'empêche qu'il trouvait ça adorable qu'Adin lui offre des pâtisseries à tomber par terre et du café, il prenait soin de lui et ça le touchait. Est ce qu'on pouvait changer d'orientation sexuelle aussi facilement ? Ou est ce que c'était juste son ami qui lui faisait cet effet là, celui de vouloir lui arracher ses fringues avec les dents, de vouloir le faire crier jusqu'à OH BORDEL ! Il enfourna la pâtisserie dans sa bouche pour arrêter de penser à violer son ami sans autre forme de procès sur le lit où ils se tenaient. Et parle de tatouage c'était pas une super idée parce que son cerveau repartait dans les tours, encore plus quand Adin lui annonça qu'il en avait. Comment ça en quelques sortes ? La curiosité de Maxence fut piquée au vif, il voulait, il devait voir ça ! Quitte à lui enlever toutes ses fringues. PUTAIN ! Il se fit un facepalm mental.

« Oh Adin dit pas ça je veux savoir maintenant ! S'il te plaît je suis toujours sage en plus ! »

Ouais bah vu ce à quoi il pensait en cet instant c'était tout sauf la définition d'être sage, heureusement qu'il ne lisait pas dans ses pensées ouf ! Il lui fit un regard de chiot battu pour le faire céder, quand Maxence se fixait un objectif c'était difficile de l'en détourner. Et là son but c'était de voir Adin nu … Non ! Rectification : de voir les tatouages d'Adin. Et pour ça il était prêt à beaucoup de choses.

« Si tu fais ça je te montrerais ma forme de faës, ou d’écureuil comme tu veux. »

Maxence n'avait aucun problème à se montrer sous sa forme d’écureuil même si ce n'était pas ce qu'il maîtrisait le mieux. Par contre il espérait que Adin ne voudrais pas le voir sous sa véritable forme parce que tout de suite il paraîtrait beaucoup moins sexy. Franchement a peine un mètre les bras levés, châtain foncé, des taches de rousseurs sur les bras, et des oreilles pointues c'était pas le top du canon. Le seul détail c'était ses yeux immensément bleu transparent. Mais le jeune homme n'alla pas plus loin dans ses réflexion parce que Adin l'embrassa et son propre cerveau lui fit dire une belle connerie, ou la vérité allez savoir lequel des deux. Il n'empêche que les yeux d'Adin s'étrécirent comme si il était surpris d'une telle réponse. Bon même Maxence était surpris de sa réponse donc bon. Lentement Adin posa sa tasse, pris la sienne et le gâteau qu'il tenait et il réprima un grognement, il n'était pas conseiller de retirer de la nourriture des mains du leprechaun.

Adin se rapprocha, beaucoup trop pour le propre bien de Maxence dont les pensées chavirèrent pour tourner à un film pour adultes. Est ce qu'il se rendait compte de ce qu'il disait ? Pas vraiment. Mais il était connu pour ne pas avoir de filtre entre son cerveau et sa bouche, donc c'était qu'il le pensait quand même non ? Son ami passa les mains dans son dos, créant la chair de poule dans tout son corps. Il était tendu, par tout les bouts. Il déglutit bruyamment sa gorge comme du papier de verre alors qu'il attendait la sentence d'Adin avec un plaisir à peine dissimulé. S'il était sur de lui ? Foutrement aucune idée. Mais la bouche d'Adin contre la sienne avait un goût de paradis brûlant et il n'avait pas du tout envie qu'il s'arrête.

Il saisit fermement la nuque du djiin et l'attira carrément sur ses genoux pour que leur torse se touche. Il avait besoin de sentir sa peau contre la sienne, c'était vital en cet instant. Crispant ses doigts qui étaient remonté dans ses cheveux il coupa leur baiser, hors d'haleine, complètement perdu. Il se mordit la lèvre et fixa Adin dans les yeux.

« Montre les moi. »

Maxence le casse pieds de service buté.  



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN



_________________

Tame Your Demons
Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate. En cas de choc, elle reste meurtrie, marquée, hantée.  ×  KEEP THEM ON A LEASH.
Revenir en haut Aller en bas

Look like a cinnamon roll,
but could actually kill you
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Look like a cinnamon roll,  but could actually kill you

IDENTITY CARD
Messages : 290 Je suis arrivé(e) le : 21/01/2016 Sous les traits de : Jack *hot AF* Falahee Je me dédouble : Artemis la coyote-girl, Adriatique la maman poule & Asher le bébé stryge Pseudo : Xelette Crédits : BALACLAVA, gif: tumblr & Xelette Points : 2958 Couleurs RP : Firebrick

J'ai : 64 ans Age d'apparence : 25 ans Je travaille comme : Anciennement tueur à gage, actuellement musicien à l'Opéra Lyra (contrebasse) Actuellement, je suis : Propriété exclusive de Maxence. Et si tu le touches, j'te bute. Espèce : Djinn, Iphrine (peut se changer en black mamba) Niveau social : Salement riche










Ma maman a dit que j'étais spécial.
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Lun 20 Juin - 0:10
Maxou & Adada




T'as déjà vu un type bourré mentir ? Moi pas !


Le répit n'avait été que de courte durée. Le simple fait de revoir Maxence suffit pour faire revenir toutes mes envies. Aller, je devais me concentrer sur le café. Le café et simplement le café. Je ne devais pas penser au corps de Max. Je ne devais pas penser à tout ça. Mais c'était clairement plus à dire qu'à faire. Sur le papier, c'était un bon plan, mais en pratique, clairement c'était irréalisable. Sérieusement, demandez à un gamin de ne pas vouloir manger des bonbons.... ben c'était pareil. C'était impossible pour moi de ne pas penser à Maxence à poil et son ….. envie matinale, if you know what I mean. Puis merde, c'était quoi ces bruits qu'il faisait là ? C'était possible de manger un pâtisserie en faisant le même bruit qu'un type qui avait un orgasme ? Comment vouliez-vous que je reste sain d'esprit après ça ? Un gémissement pareil, je l'imaginais dans une toute autre situation voyez vous ? Dans une situation plus dénudée et plus osée... MERDE. Puis entre les tatouages dont on avait parlé juste avant et les gémissements de Maxence. Putain j'étais sur le point d'exploser moi. Je me répétais en boucle que je ne devais pas céder. Que craquer pour un ami hétéro, ce n'était pas une bonne chose. Craquer ? Merde. J'en craquais pour Maxence. Non je n'avais pas dit ça. Je ne l'avais pas pensé c'était faux. Certes, Maxence était beau gosse. Il avait son charme à lui et... un tas de trucs qui faisaient que je l'appréciais énormément... et TA MERE !

Mais, Maxence était aussi visiblement plein de surprises. Je l'avais embrassé, tendrement, de manière imprévue et il ne me repoussa pas. Pire encore, il valida totalement le geste que je venais d'avoir. Je le regardais hébété, il venait vraiment de dire ce qu'il venait de dire. WHAT THEEEEE.... on stoppe tout là. Je virais les tasses de café et tout ce qui était entre Maxence et moi. Ok. Ok... OK. Non là c'était trop pour moi. Je ne pouvais plus me tenir en place. Se rendait-il vraiment compte de ce qu'il disait ? Est-ce qu'il mesurait vraiment ce qu'il était en train de dire. Se rendait-il compte que s'il continuait dans ce sens là, j'allais clairement le faire passer à la casserole ? Tout en parlant je m'étais rapproché de plus en plus. Tellement que je pouvais clairement sentir l'haleine de café de Max se caresser le visage.... et j'étais plutôt heureux qu'il n'ait pas vomit tripes et boyaux après ce qu'on s'était bu hier. Ma bouche se posa contre la sienne, geste débordant de passion. Je m'étais tellement contenu que je ne pouvais plus me retenir, si j'attendais ça deviendrait douloureux pour moi. Les lèvres du leprechaun étaient tellement douces et chaudes et légèrement humides. Ce baiser était tellement plus profond. Je sentis la main du brun se poser sur ma nuque, il m'attira sur ses genoux. Je m'installais naturellement à califourchon sur lui et son torse rencontra le sien. Mon cœur avait totalement le rythme.

Mais Maxence mit fin à notre échange salivaire. Puis sa volonté m'arracha un rire léger. Quand t'as une idée en tête, tu l'as pas ailleurs hein ? Je souris, avant de détacher mon torse de celui du leprechaun. Mes mains quittèrent son dos et s'appliquèrent à retirer mon polo et mon tee-shirt en même temps, ouais au diable de retirer les couches une par une. Je me retrouvais donc torse-nu devant Max... nous étions donc à égalité en haut de la ceinture (et probablement en bas aussi). Bon, maintenant... je devais me concentrer. Je n'avais pas l'habitude de reprendre ma forme « normale ». Il fallait dire que j'avais grandi avec des humains, alors ma forme de faë était devenue presque anormale pour moi. J'avais presque l'habitude de prendre cette forme tellement je m'étais confondu avec les hommes. Je fermais les yeux quelques instants, visualisant ma forme d'iphrine. Dans notre famille, ma famille biologique, notre nature était une vraie fierté. Si on les écoutait, les iphrines étaient de loin le fleuron des djinns. Leur peau basanée, leurs yeux charbonneux, il représentait ce qui se rapprochait le plus de nos ancêtres arabo-berbères. Doucement ma peau s'assombrit. Mes yeux prirent une teinte beaucoup plus sombre. Je finis par ouvrir les yeux, j'étais un peu gêné je devais avouer. Je ne montrais pas souvent cette forme aux personnes que je côtoyais. En douceur je pris la main de Maxence et la posa en bas de mon ventre, à gauche. C'était juste ici que les inscriptions gravées dans ma peau prenaient naissance. Ce n'est pas vraiment des tatouages... vu que je suis né comme ça. Je frissonnais en sentant les doigts de Maxence sur ma peau. Je finis par me retourner pour exposer le reste de cette œuvre orientale qui marquait mon dos et remontait jusque dans ma nuque. Tu es le premier à voir les voir. Je me retournais et souris au leprechaun. Ah ton tour maintenant, petit écureuil, dis-je en riant légèrement.



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN



_________________


   
 
I got my demons, they don't know, I'm fierce enough to let them go. It's like a fire A stranglehold, I wish I was invincible. Hello desire your my old friend, but I don't need you here again, just take a walk Go back inside, I'll see you on the other side. — Neon Demon & Man with a mission.
Revenir en haut Aller en bas

Distributeur de baffes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Distributeur de baffes

IDENTITY CARD
Messages : 149 Je suis arrivé(e) le : 12/03/2016 Sous les traits de : Matthew Daddario Je me dédouble : Avalon la psychopathe enceinte & Saf la dépressive - agressive Pseudo : Pims Crédits : Tumblr - Xelette - Angel Dust Points : 3900

J'ai : 36 ans Age d'apparence : 26 ans, petit jeunot. Je travaille comme : Agent de sécurité et d'accueil à l'Opéra Lyra Actuellement, je suis : Adinophile qui ne s'assume pas du tout ! Par contre tu l'approche je te pète les rotules. Espèce : Leprechaun Niveau social : Aisé

- Si vous aimez, ce n’est pas cet amour qui fait partie de votre destinée ; c’est la conscience de vous-même que vous aurez trouvée au fond de cet amour qui modifiera votre vie. -



- Le Roi galope
Repoussant les Ombres
Faisant cliqueter son Armure
Faisant voler les Os
Avalant la Chair
Grinçant des Dents
Écrasant les Cœurs
Il va Seul
Vers le lointain Horizon.
-

MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Lun 20 Juin - 14:58
Maxou & Adada




L'alcool est le pire ennemi de l'homme.

Mais la Bible nous enseigne d'aimer nos ennemis.


C'était vraiment une épreuve de ne pas penser à n'importe quoi comportant le djiin nu et sous lui. Il devait faire vraiment des efforts et déployer es trésors d'imagination dégueulasses pour se maîtriser. C'était pas possible qu'il réagisse comme ça face à son ami. En plus est ce que Adin voulait vraiment que ça se passe comme ça ? Bon c'était lui qui avait clairement initié la plupart de leur baiser mais c'était sous le coup de l'alcool. Est ce que c'était le moment pour se poser des questions sur sa propre sexualité ? Sûrement. Pourtant ça semblait clair actuellement dans sa tête, il avait envie d'Adin. Parler de tatouages était une mauvaise idées, manger les pâtisseries orgasmiques ça l'était aussi. Que son ami se rapproche autant et lui ote la nourriture des mains c'était carrément du suicide. Est ce qu'ils étaient bien conscients de ce qu'ils faisaient tout les deux ? Est ce qu'ils se rendaient compte de ce que ça impliquait chacun, de ce que ça allait donner par la suite ? En fait pour l'instant Maxence n'en avait rien à faire de la suite, enfin si mais de ce qu'il se passerais dans les minutes qu'il allait suivre, pour le reste, bah il verrais plus tard. Comment pouvait – il résister quand Adin lui parlait de cette façon, quand il avançait son corps bandant vers lui ?

Puis franchement il adorait le regard de surprise que lui fit Adin comme si il s'attendait a tout sauf à ce que Maxence aille dans son sens. C'est vrai qu'il était pas hétéro à la base ? Aucune idée, les lèvres d'Adin était un véritable remède à toute ses question. Putain puis soyons honnêtes il avait un corps à guérir le cancer ce mec ! Ne résistant plus à ses envie qui lui broyait le ventre, et accessoirement le dessous de la ceinture, il attira le djiin contre lui qui se laissa faire. Leur baiser était sensuel, lent pas précipité comme ceux de la veille. Adin sentait bon, il avait goût de café et ça lui faisait tourner la tête. Par contre l'installation à califourchon c'était pas l'idée du siècle parce qu'il était vraiment assis là où c'était le plus … Gênant. Il croisa les doigts pour que son ami ne comprenne pas ou ne sente pas les émois de Maxence. C'était fou comme Maxence adorait cette proximité entre eux, la cherchait, la désirait ardemment.

Et bon dieu il aimait savoir que son entêtement le faisait rire. Il devenait grave, il perdait les pédales, Adin le faisait clairement vriller. Et encore une fois il oublia de réfléchir avant de parler, parce que sinon ça ne serait pas drôle franchement.

« Heureusement pour toi que je ne l'ai pas ailleurs. »

PUTAIN MAIS TAGGLE ! Il déglutit difficilement alors que Adin s'écartait un peu et retirait ses vêtements bien trop encombrants si vous voulez son avis. Il essaya bien de regarder ailleurs mais c'était peine perdue ses yeux était attiré par son torse parfait comme un papillon par la lumière. Il allait s'y cramer les ailes comme un de ces foutu éphémères mais il s'en moquait. Si il ne se retenait pas il l'aurait déjà plaquer contre le matelas pour lui faire subir les derniers outrages. Calmos. Il garda le silence et perdit son souffle pendant que Adin se transformait. Il était encore plus sexy ainsi, sa peau foncée, ses yeux d'un noir profond. Il avait toujours entendu parler de l'apparence particulière des iphrines mais il n'en avait jamais vu en vrai. Il était subjugué et totalement allumé par cette apparence.  

Il sentit que ses doigts tremblaient alors que Adin les attiraient contre sa peau. Peau chaude et tendre  qu'il toucha avec précautions retraçant le début de cette sorte de tatouage étrange. Le djiin lui tourna le dos et Maxence ouvrit les yeux en grand, c'était une œuvre d'art à ce stade là. De nouveau ses doigts allèrent retrouver sa peau pour retracer les arabesques.

« Putain t'es magnifique Adin tu devrais te montrer tout le temps comme ça. »

Filtre cerveau bouche hors d'usage, merci de faire des réparations le plus tôt possible. Mais il fallait être sacrément con pour ne s'avouer qu'Adin était terriblement beau ainsi. Et il se sentait privilégier de le voir ainsi sous sa forme naturelle. Son ami se retourna de nouveau vers lui et Maxence eut beaucoup de mal à se contenir pour ne pas aller embrasser Adin. Voir son ami torse nu avait mis le feu aux poudres dans ses reins. S'il pouvait s'enfermer dans une chambre froide ce serait super. Adin fit référence à sa forme d'écureuil. Gloups pourquoi il avait dit ça ?

« L'écureuil c'est pas une ... »

… Position sexuelle ça ?  Il avait fermer la bouche de justesse avant de dire une connerie qui aurait pu sacrément le foutre dans l’embarras. Il n'était pas hyper confiant quand il devait se changer en écureuil, autant il maîtrisait la téléportation à merveille (même bourré c'était pour dire ..) autant prendre sa forme d'écureuil relevait du défi. En plus il ne voulait pas passer pour une bestiole sans défense et mignonne, Maxence avait sa fierté de mâle virile en jeu. Mais comment éviter qu'Adin réclame son du ?

Il vint plaquer ses lèvres sur celles d'Adin, baisant outrageusement sa bouche. Bah voilà qu'elle merveilleuse fausse bonne idée ! Bravo Maxence ! Son cerveau claqua la porte, laissant tomber cet écervelé de leprechaun. Tant et si bien que son élan emporta un peu Adin en arrière et que Maxence se retrouva au dessus de lui. Euh … Oups ?    



© fiche par Ell, optimisée par Superno√A pour ASN



_________________

Tame Your Demons
Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate. En cas de choc, elle reste meurtrie, marquée, hantée.  ×  KEEP THEM ON A LEASH.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

IDENTITY CARD
MORE ABOUT ME
IT'S OVER

Revenir en haut Aller en bas
 

Désolé pour hier soir, d'avoir fini à l'envers (Maxadin #2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» Après avoir fini la bouteille, je serai philosophe
» Que fais tu dans mon rêve ? [PV Solembum][FINI]
» '1 grain de bravoure pour 3 grains de folie.' (FINI)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All Souls Night :: Archives des rps-

Angel & Dante

Félicitation à nos deux couillons élus membres du mois de d'Août pour leur rafale de RP et leur bonne humeur ! <3